Hypertension pendant la grossesse : tout ce que vous devez savoir

Les troubles hypertensifs pendant la grossesse peuvent compromettre la santé du foetus et de la mère. Heureusement, ils peuvent être contrôlés.
Hypertension pendant la grossesse : tout ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : 01 mai, 2023

Pendant la grossesse, certaines mères peuvent présenter divers problèmes de santé. Ceux-ci compromettent la vie de la femme, du fœtus ou des deux. L’hypertension est l’une des conditions les plus courantes pendant la grossesse. Nous vous disons ici tout ce que vous devez savoir sur cette maladie cardiovasculaire.

La grossesse est un processus magnifique, complexe et délicat au cours duquel la mère subit plusieurs changements dans l’organisme. Ce processus adaptatif peut déclencher des maladies graves telles que le diabète, l’hypertension artérielle et les infections. Des études estiment que les pathologies hypertensives représentent les complications les plus fréquentes de la grossesse, avec une prévalence pouvant atteindre 10 %.

Une attention professionnelle précoce et des soins continus dès le début de la grossesse sont essentiels pour réduire le risque de complications. Un traitement médical opportun conduit à un accouchement sain et améliore la qualité de vie du fœtus et de la mère.

Les modifications de la pression artérielle pendant la grossesse

En général, au cours des 13 à 20 premières semaines de gestation, la tension artérielle chute de façon continue et régulière. La recherche suggère que cela est le résultat d’une dilatation accrue des vaisseaux sanguins rénaux et de l’activité hormonale de la mère. Le travail cardiaque augmente ainsi, améliorant la perfusion et la nutrition de l’utérus et du fœtus en développement.

Par la suite, la tension artérielle remonte à partir du troisième trimestre de la grossesse, atteignant même des valeurs supérieures à celles obtenues avant la grossesse. Au cours de cette phase de changements, la mère peut avoir des complications hypertensives qui entravent le déroulement de la grossesse.

Qu’est-ce que l’hypertension pendant la grossesse ?

Chez l’adulte, on parle d’hypertension artérielle lorsqu’il existe des valeurs supérieures à 120/80 millimètres de mercure (mm Hg). Cependant, il est courant que les femmes manipulent des chiffres élevés au cours de cette période de leur vie. Par conséquent, pour parler d’hypertension artérielle pendant la grossesse, d’autres critères doivent être respectés.

L’hypertension pendant la grossesse est définie comme une augmentation de la pression systolique supérieure ou égale à 140 mm Hg et une augmentation de la pression diastolique supérieure ou égale à 90 mm Hg. La mesure doit être effectuée en 2 prises ou plus, séparées par un minimum de 6 heures.

Les troubles hypertensifs de la grossesse sont très variés et peuvent s’accompagner d’autres signes anormaux :

  • Gonflement
  • Perte de protéines dans les urines ou protéinurie : présence de plus de 300 milligrammes (mg) de protéines dans les urines de 24 heures.
Jambes enflées pendant la grossesse.
La rétention d’eau peut être le signe d’une tension artérielle élevée chez une femme enceinte.



[/atomik -lu-aussi ]

Symptômes courants

Pour certaines mères, les symptômes de l’hypertension artérielle peuvent passer inaperçus. Les manifestations les plus courantes des troubles hypertensifs de la grossesse sont les suivantes :

  • Palpitations
  • Mal de tête
  • Douleur abdominale
  • Diminution du volume urinaire
  • Gonflement des pieds, des chevilles, des mains et du visage
  • Nausées et vomissements continus
  • Fatigue et extrême faiblesse
  • Bourdonnement dans les oreilles

Facteurs de risque

Plusieurs facteurs augmentent la probabilité de développer une hypertension pendant la grossesse. La recherche a mis en avant que les facteurs prédisposants suivants :

  • Âge avancé
  • Diabète sucré
  • Grossesse multiple
  • Surpoids et obésité
  • Habitude alcoolique chronique
  • Ne pas avoir eu d’accouchement auparavant
  • Consommation de cigarettes ou de tabac
  • Antécédents personnels d’hypertension artérielle
  • Antécédents familiaux d’hypertension pendant la grossesse

Les types d’hypertension pendant la grossesse

Les troubles hypertensifs de la grossesse sont classés en fonction du mode d’apparition et des symptômes qui l’accompagnent. Les différents types d’hypertension pendant la grossesse sont les suivants.

Hypertension chronique

La tension artérielle est supérieure ou égale à 140/90 mm Hg avant la grossesse ; elle peut être détectée avant 20 semaines de gestation. On parle aussi d’hypertension chronique après 20 semaines, si cette hypertension persiste au-delà de 12 semaines après l’accouchement.



[/atomik -lu-aussi ]

Hypertension gestationnelle

C’est une forme d’hypertension sans protéinurie qui survient en fin de grossesse et disparaît dans les 12 premières semaines après l’accouchement. En général, elle est masquée dans les premiers mois de la grossesse en raison de la baisse normale de la tension artérielle à ce stade.

Prééclampsie

Elle se caractérise par une tension artérielle supérieure ou égale à 140/90 mm Hg associée à une protéinurie, qui survient après 20 semaines de grossesse. Dans certains cas graves, elle peut apparaître dans les 20 premières semaines.

Dans la prééclampsie légère, il n’y a généralement pas de manifestations cliniques évidentes. Parmi les symptômes les plus courants, figurent une prise de poids soudaine et un gonflement du visage et des mains.

Par ailleurs, la prééclampsie est sévère lorsque la pression artérielle systolique est supérieure ou égale à 160 mm Hg et diastolique est supérieure ou égale à 110 mm Hg, accompagnée d’une protéinurie. Elle est également sévère lorsque la personne présente une protéinurie supérieure ou égale à 2 grammes en 24 heures.

Prééclampsie surajoutée à une HTA chronique

C’est l’apparition d’une protéinurie supérieure ou égale à 300 mg dans les urines de 24 heures chez les mères dont la tension artérielle est supérieure ou égale à 140/90 mm Hg avant la grossesse. Elle peut aussi être détectée avant la 20e semaine de gestation. Elle est généralement difficile à identifier et nécessite un traitement urgent.

Éclampsie

Elle se caractérise par la présence de crises non attribuables à une autre cause chez une femme enceinte atteinte de prééclampsie. Le plus souvent, elle apparaît dans la seconde moitié de la grossesse, lors de l’accouchement ou pendant les 2 premiers jours du post-partum.

Protéinurie pendant la grossesse.
La détection de la protéinurie pendant la grossesse marque le diagnostic de prééclampsie.

Le traitement de l’hypertension pendant la grossesse

Le plan thérapeutique des complications hypertensives dépend de la forme de présentation et de la sévérité du tableau clinique. En général, dans l’hypertension légère à modérée, l’approche conservatrice avec une activité physique réduite et des changements de style de vie est préférée. Cependant, dans les formes sévères, des antihypertenseurs sont nécessaires.

Les médicaments de première intention dans la prise en charge des troubles hypertensifs de la grossesse sont la méthyldopa, les bêta-bloquants et les antagonistes des canaux calciques. Le labétalol est le bêta-bloquant le plus utilisé, seul ou en association avec la méthyldopa. Il y a aussi la nifédipine, un antagoniste des canaux calciques avec de grands avantages dans la gestion de cette condition.

D’autre part, les diurétiques ne sont utilisés dans la prise en charge de l’hypertension chronique que lorsque les avantages l’emportent sur les risques pour le fœtus. De plus, il existe plusieurs antihypertenseurs à éviter pendant la grossesse en raison de leur risque :

  • Antagonistes de l’aldostérone, comme la spironolactone
  • Antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA), tels que le losartan
  • Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA), tels que le captopril

Un diagnostic précoce améliore le pronostic

Il existe plusieurs formes d’hypertension pendant la grossesse. Cette complication peut être détectée précocement grâce à des examens médicaux de routine. Dans la plupart des cas, une prise en charge rapide avec des antihypertenseurs permet de mener la grossesse à terme.

Si vous soupçonnez une complication, n’hésitez pas à consulter un médecin dès que possible. Les spécialistes en obstétrique-gynécologie sont les seuls formés pour identifier le problème et fournir les meilleurs conseils.

Cela pourrait vous intéresser ...
Contrôler l’hypertension artérielle : au-delà du sel
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Contrôler l’hypertension artérielle : au-delà du sel

L'hypertension artérielle est un fléau mondial et n'est pas seulement liée à la consommation de sel. Découvrons ensemble comment la prévenir.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Noriega Iriondo M, Arias Sánchez E, García López S. Hipertensión arterial en el embarazo. Medica Sur. 2005; 12 (4): 196-202.
  • Gómez A. Hipertensión arterial y embarazo. Farmacia Profesional. 2005; 19(11): 44-47.
  • Narváez S, Hernández S, Espin A. Factores de riesgo de hipertensión en el embarazo en mujeres en edad fértil,
    que desean tener hijos, policlínico “José Jacinto Milanés”. 2015; 13 (1): 411-415.
  • Suárez Arana M, González-Mesa E. Obesidad e hipertensión en el embarazo. Nutr Hosp. 2018 Jul 9;35(4):751-752.
  • Ghelfi AM, Ferretti MV, Staffieri GJ. Tratamiento farmacológico de la hipertensión arterial no severa durante el embarazo, el posparto y la lactancia. Hipertens Riesgo Vasc. 2021 Jul-Sep;38(3):133-147.
  • Rosas-Peralta M, Borrayo-Sánchez G, Madrid-Miller A, Ramírez-Arias E, Pérez-Rodríguez G. Hipertensión durante el embarazo: el reto continúa. Rev Med Inst Mex Seguro Soc. 2016;54 (1):90-111.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.