Hypervitaminose : excès de vitamines

29 décembre 2020
L'hypervitaminose causée par un excès de vitamine D est un des problèmes lié aux vitamines les plus courants. Bien que les bains de soleil soient le moyen le plus connu d'obtenir de la vitamine D, il est très peu probable que, peu importe à quel point vous vous exposez au soleil, vous souffriez d'une hypervitaminose de ce type.

L’hypervitaminose est une pathologie rare causée par un apport excessif en vitamines. Cependant, ce problème n’entraîne pas de conséquences graves sur la santé. Lorsque les concentrations de vitamines sont supérieures aux besoins de l’organisme, et ne sont pas éliminées par voie urinaire, elles peuvent provoquer un choc, ainsi qu’une toxicité néfaste pour le métabolisme.

Que sont les vitamines ?

Les vitamines sont des substances organiques complexes qui déclenchent différentes fonctions dans le corps. Leur assimilation est nécessaire en petites quantités, c’est pourquoi elles sont appelés micronutriments.

La plupart des vitamines, à l’exception de D, K, B1, B2 et de l’acide folique, ne sont pas synthétisées par l’organisme. Pour cette raison, leur apport doit être externe, par le biais de l’alimentation.

Découvrez aussi : Quelles sont les maladies causées par une carence en vitamines ?

Chacune des vitamines a une fonction unique et irremplaçable dans les processus métaboliques du corps. De cette façon, une carence et un excès de ces substances affecteront les processus métaboliques du corps. Voyons ci-dessous l’hypervitaminose la plus fréquente.

Les vitamines importantes dans le corps.
Les vitamines sont des micronutriments qui jouent un rôle important dans l’organisme.

Hypervitaminose : excès de vitamine A

L’hypervitaminose due à un excès de vitamine A fait référence à une réserve excessive dans l’organisme de vitamine A, également connue sous le nom de rétinol.

La principale cause qui déclenche cette pathologie est une mauvaise utilisation des suppléments vitaminiques. Au lieu de consulter le médecin à ce sujet, de nombreuses personnes pratiquent l’automédication sans connaître les conséquences que cette habitude peut entraîner. Parmi les effets indésirables de ces suppléments, nous pouvons souligner :

Défauts chez le fœtus : une femme enceinte doit faire preuve d’une extrême prudence avec les suppléments vitaminiques et contrôler l’apport de cette vitamine. Le risque est encore plus grand pendant le premier trimestre de la grossesse.

  • Problèmes au foie
  • Altérations du système nerveux central.
  • Diminution de la densité osseuse.

De plus, les symptômes et les signes subis par une personne souffrant de cette maladie sont variés. Voici une série d’entre eux qui sont généralement les plus caractéristiques :

  • Anorexie et perte de poids.
  • Nausée et vomissements
  • Aménorrhée
  • Infections plus fréquentes.
  • Insomnie.
  • Irritabilité.

L’hypercaroténose est un autre signe caractéristique qui n’est pas dangereux pour la santé. Il consiste en un excès de carotènes qui se déposent sous la peau donnant une couleur jaunâtre dans la paume des mains.

Cet article pourrait vous intéresser : Que sont les carotènes et quels sont leurs bienfaits ?

Hypervitaminose : excès de vitamine D

Des produits frais contenant de la vitamine D.
L’hypervitaminose à la vitamine D est rare. Cependant, elle peut être causée par une consommation excessive de suppléments.

L’hypervitaminose causée par un excès de vitamine D est une autre des hypervitaminoses les plus courantes. Bien que les bains de soleil soient le moyen le plus connu d’obtenir de la vitamine D, il est très peu probable que, peu importe à quel point vous vous exposiez au soleil, vous souffriez d’une hypervitaminose de ce type.

La consommation d’aliments riches en cette vitamine ne la cause généralement pas non plus, à l’exception d’un excès exagéré d’huile de poisson.

Par conséquent, comme pour la vitamine A, cette pathologie est souvent la cause d’une mauvaise utilisation des suppléments vitaminiques. Aujourd’hui, il existe des tableaux où se trouvent indiquées les quantités maximales tolérables de vitamines pour notre corps.

Il existe deux symptômes très caractéristiques de cette pathologie. Ceux-ci sont :

  • Hypercalcémie : elle consiste en une augmentation significative des taux de calcium dans le sang. Cette situation entraîne une autre série de symptômes tels que nausées, vomissements, troubles mentaux, perte d’appétit et de poids, calculs rénaux et douleurs articulaires et musculaires.
  • Calcinose : Ce terme fait référence à la formation de dépôts de calcium et de phosphate dans les tissus mous, tels que la peau et les reins.

Hypervitaminose : vitamine E

Comme les deux autres, l’utilisation de la vitamine E dans les compléments vitaminiques est la principale cause de cette pathologie. Par conséquent, vous ne devez pas prendre ou administrer de vitamines sans la supervision d’un médecin ou d’un nutritionniste.

Bien qu’elle puisse également provoquer une hypervitaminose, la vitamine E est considérée comme sûre à fortes doses depuis sa découverte. Lorsqu’une dose de 800 UI est dépassée, des symptômes apparaissent tels que :

  • Diarrhée.
  • Fatigue.
  • Hypertension.
  • Problèmes de foie.
  • Saignement.
  • Diminution de la résistance aux infections bactériennes.

Conclusion

L’hypervitaminose n’est généralement pas très fréquente. La principale cause  d’hypervitaminose est l’utilisation de suppléments vitaminiques. Par conséquent, il est essentiel de suivre les recommandations d’un médecin ou d’un nutritionniste.

Observez également que les vitamines solubles ne produisent généralement pas d’hypervitaminose. Etant des vitamines solubles, leurs excès sont éliminés par la sueur ou l’urine. C’est le contraire pour les vitamines liposolubles, qui s’accumulent dans le corps, déclenchant des symptômes cliniques mentionnés.

  • Alarcón-corredor, O. M. (2007). La Hipervitaminosis A : una enfermedad multisistémica. Revista De La Facultad De Farmacia.
  • García Rodríguez, A. M., Sánchez Velasco, M. J., Fernández Pérez, G. C., San Miguel Hernández, A., Fernández García, N., & Garrote Andrade, J. A. (2017). Hipervitaminosis B12 y cáncer de recto. Revista Del Laboratorio Clinico. https://doi.org/10.1016/j.labcli.2016.09.007
  • Garcia Doladé, N., Cereza García, G., Madurga Sanz, M., & Montero Corominas, D. (2013). Risk of hypercalcemia and hipervitaminosis D induced by calcifediol. Review of cases reported to the Spanish Pharmacovigilance System. Medicina Clinica. https://doi.org/10.1016/j.medcli.2013.02.021