Les incroyables bienfaits de l’alimentation alcaline contre le cancer

· 3 avril 2017
Saviez-vous que le développement du cancer est en étroite relation avec l’état de notre écosystème interne ? Si celui-ci est trop acide nous le favorisons, par conséquent nous devons opter pour des aliments alcalins.

La quantité de patient-e-s atteint-e-s de cancer que nous connaissons nous interpelle. Vous connaissez certainement plus d’une personne qui souffre de cette maladie. Ce n’est pas une coïncidence qu’il soit la première cause de mortalité dans le monde.

Il semble que l’un des principaux facteurs déclencheurs soit le régime que nous adoptons.

Dans cet article nous vous relatons la relation qui existe entre l’alimentation alcaline et la prévention du cancer.

Qu’est-ce qu’une alimentation alcaline ?

Avant de commencer à parler de comment cela répercute sur notre santé, il est bon de savoir qu’est-ce qu’est le « régime alcalin ».

Ce type d’alimentation se base, principalement, sur la consommation d’aliments qui augmentent le pH de notre sang et ne favorisent pas un milieu acide où le virus et les cellules cancérigènes peuvent se développer.

Suivre ce type de régime est aussi simple que de choisir des aliments alcalinisants au lieu d’acidifiants et d’opter pour une cuisson plus saine. La nourriture crue ou cuite à la vapeur est meilleure que la friture.

Quels aliments sont alcalins ?

Si vous voulez prévenir le cancer (et autres maladies) et vous sentir en meilleure santé, la nourriture alcaline est indispensable.

Parmi les aliments les plus importants de ce groupe nous trouvons :

Les légumes crus

Bien que certains légumes soient acides naturellement, lorsqu’ils sont consommés, l’organisme les convertit en alcalinisants.

Les consommer crus vous permettra de profiter de tous leurs nutriments (car beaucoup d’entre eux se perdent avec les hautes températures du four et l’eau bouillante).

N’hésitez pas à ajouter à votre alimentation quotidienne ces légumes :

  • Asperges
  • Choux (brocolis, choux frisé ou de milan, choux de Bruxelles, choux rouge)
  • Aubergines
  • Ail, ciboulette, oignon, céleri
  • Concombre, piment
  • Carottes
  • Laitues, endives, cresson
  • Betterave

Nous vous recommandons de lire : 5 fruits fabuleux pour équilibrer vos nivaux de cholestérol. Mettez de la couleur dans votre alimentation

Les fruits

Ils possèdent un grand pouvoir alcalinisant même ceux qui ont un pH faible comme les agrumes.

Nous pouvons consommer des fruits comme desserts, au petit-déjeuner ou à intervalles dans la journée.

Ils vous apportent énormément de vitamines et servent à éloigner le cancer ! Les plus recommandés sont les :

  • Pommes
  • Abricots
  • Avocats
  • Bananes
  • Baies, mures, cerises
  • Melon, pastèque
  • Coco

Les fruits secs

Ils vous apportent les acides gras bénéfiques et, en plus, ont la capacité d’augmenter le ph dans votre organisme.

Il existe beaucoup de mythes qui tournent autour des fruits secs de par leur apport calorique. Toutefois, ils sont très recommandés pour lutter contre les maladies cardiaques ou même perdre du poids car ils rassasient.

Ajoutez à votre régime des amandes et des châtaignes pour la rendre plus alcaline.

Le millet

C’est la seule céréale intégrale qui est considérée 100% alcalinisante. Cela ne veut pas dire que les autres soient nuisibles à la santé mais, si vous devez choisir, optez pour le millet.

Dans ce cas vous devrez le manger hydraté à l’eau et postérieurement cuit. Essayez-le dans en sandwich comme garniture !

Le miel

Le produit du travail des abeilles est hautement alcalin, en plus d’être un excellent antibiotique naturel qui ne peut pas manquer dans votre régime ou dans votre armoire à pharmacie.

Utilisez-le pour sucrer vos infusions ou desserts ou pour le manger tout seul si vous avez la grippe ou un rhume.

La chlorophylle

Le jus de couleur vert qu’apportent les plantes est très riche en enzymes et en nutriments qui valent la peine d’en profiter.

La sève de l’aloe vera est une des plus connues et consommées, mais pas la seule. Vous pouvez, par exemple, la mixer et la mélanger à de l’eau pour bénéficier de ses propriétés dès le matin.

L’alimentation alcaline et le cancer

Nous vous avons indiqué quels sont les aliments les plus alcalins, mais vous ne connaissez pas encore la relation qu’ils ont avec le cancer.

Comme première mesure, vous devez comprendre que les cellules de notre corps ont besoin de glucose et d’oxygène (parmi les nutriments) pour survivre et réaliser leurs fonctions.

Lorsque l’organisme n’a pas ce que les cellules ont besoin, celles-ci se fragilisent et c’est alors qu’apparaissent les maladies.

Lisez aussi : Selon la science, ce traitement contre le cancer pourrait être mieux que la chimiothérapie

De plus, quand l’écosystème est trop acide le système immunitaire se débilite et perd la capacité de nous protéger des attaques externes ou internes.

Les cellules cancérigènes peuvent vivre à partir d’un pH de 7,4. Cependant, quand ce taux atteint 8,4 (d’alcalinité) ils meurent automatiquement.

Au contraire, si le milieu est très acide on pourrait dire qu’ils sont « très à l’aise » et se reproduisent plus rapidement.

Une alimentation basée en aliments alcalins augmente le pH du corps et, par conséquent, diminue la possibilité pour les cellules nuisibles se survivre et de se développer.

En renforçant le système immunitaire les cellules bénéfiques ont l’oxygène nécessaire pour expulser les toxines et les déchets.

Lorsque les tissus et les organes sont acides c’est parce qu’ils ont trop d’oxygène… Idéal pour le cancer !

En revanche, s’ils sont alcalins les bonnes cellules peuvent se développer et le système immunitaire se renforcer étant libre de toxines.

Suivre une alimentation alcaline est synonyme de régime sain qui, comme vous le savez surement déjà, a d’autres bienfaits additionnels, comme réduire le cholestérol, combattre l’obésité ou éviter les problèmes cardiaques.

Quels aliments devriez-vous éviter pour que votre organisme soit plus alcalin ?

  • Produits laitiers (beurre, lait, fromage)
  • Viandes (rouges, de porc, de veau, viscères, poulet)
  • Fruits sec (noix de cajou, cacahuètes, pistaches)
  • Farines raffinées (biscuits et viennoiseries)
  • Sauces et assaisonnements (tomate, soja, moutarde, mayonnaise, vinaigre)