Intoxication au monoxyde de carbone : que faire ?

31 août 2020
Le monoxyde de carbone est un gaz qui ne présente ni odeur, ni goût, ni couleur. Par conséquent, il peut passer inaperçu et entraîner de graves intoxications. Le traitement ne sera efficace que si l'intoxication est détectée à temps.

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore, insipide et très dangereux, produit par la combustion de l’essence, du bois et du charbon, entre autres combustibles. Cette combustion fournit de l’énergie, par exemple, aux voitures, aux chandeliers, aux cuisinières à gaz et aux systèmes de chauffage tels que les poêles. Que faire en cas d’intoxication au monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un assassin silencieux qui intoxique chaque année environ 1500 personnes. Parmi elles, 200 meurent. La plupart des cas sont évitables et sont le résultat d’une mauvaise utilisation des braseros ou des appareils à gaz défectueux qui se trouvent dans des environnement inappropriés ou peu ventilés.

L’intoxication au monoxyde de carbone est une urgence médicale qui peut passer inaperçue. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir à son sujet et ce qu’il faut faire si cela se produit.

Comment se produit une intoxication au monoxyde de carbone ?

Ce gaz peut s’inhaler de manière accidentelle dans les foyers lors des activités quotidiennes. Comme par exemple lorsque l’on cuisine ou que l’on met en route le chauffage. Cela est dû au fait que les machines utilisées ne fonctionnent pas bien ou n’ont pas été correctement entretenues. Par ailleurs, le monoxyde de carbone peut être inhalé intentionnellement dans le cas de suicides.

Quel est l’effet du monoxyde de carbone dans notre corps ?

Des cellules appelées érythrocytes ou globules rouges circulent dans notre sang. Ces érythrocytes contiennent une protéine appelée hémoglobine qui est responsable du transport de l’oxygène. Cette protéine est effectivement chargée de collecter l’oxygène respiré dans les poumons, puis de le libérer dans les tissus où circule le sang.

La toxicité du monoxyde de carbone est due au fait qu’il a plus d’affinité avec l’hémoglobine que l’oxygène. Ainsi, le gaz se lie très fortement à l’hémoglobine et ne permet pas à l’oxygène de pénétrer dans le sang. Par conséquent, les tissus manquent d’oxygène et cela provoque ce que l’on appelle une “hypoxie tissulaire“.

La circulation sanguine peut être altérée par une intoxication au monoxyde de carbone.

Lisez également : Hypoxie cérébrale : types et causes

Quels sont les symptômes ?

La gravité des symptômes dépend de la quantité de monoxyde de carbone inhalé et du temps d’exposition. Il existe deux types d’intoxication au monoxyde de carbone :

  • Intoxication aiguë : lorsque le gaz est inhalé en grandes quantités
  • Intoxication chronique : lorsque l’on inhale des concentrations faibles de monoxyde de carbone mais de façon continue

D’autre part, les symptômes sont la conséquence du manque d’oxygène dans les tissus. Parmi eux, nous pouvons citer les suivants :

  • Mal de tête
  • Vertiges
  • Faiblesse
  • Nausées et vomissements
  • Douleur dans la poitrine
  • Arythmies cardiaques
  • Problèmes respiratoires
  • Confusion
  • Somnolence

Si l’intoxication n’est pas traitée à temps, elle peut donner lieu à un comaC’est pourquoi elle est très dangereuse pour les personnes qui sont ivres ou qui dorment car elles peuvent souffrir de dommages cérébraux irréversibles. Ou même mourir avant que quelqu’un remarque un quelconque problème.

Par ailleurs, dans le cas des intoxications chroniques, les symptômes peuvent ne pas être aussi évidents et entraîner des altérations graves à long terme. Ces affections se produisent principalement au niveau du cerveau et comprennent, entre autres :

  • Une difficulté pour apprendre et retenir des données
  • Des altérations émotionnelles, qui peuvent causer une dépression
  • Des troubles sensoriels et moteurs : difficultés à se déplacer, perte de la sensibilité, etc

Dans la plupart des cas, tous ces symptômes se manifestent sans que l’on ne se rende compte que la cause est le gaz. Car, comme nous l’avons dit, il est incolore, inodore et insipide.

Un homme allongé par terre qui s'est évanouit suite à une intoxication au monoxyde de carbone.

Découvrez aussi : Premiers soins en cas d’AVC

Que faire en cas d’intoxication ?

Si vous pensez être victime d’une intoxication au monoxyde de carbone, voici ce qu’il faut faire :

  • Quitter les lieux ou l’établissement où s’est produite la fuite de gaz
  • Ouvrir les fenêtres et les portes pour obtenir de l’air frais et laisser le monoxyde de carbone se dissiper
  • Eteindre les radiateurs, les fours, chauffages et appareils de ce type

Une fois que vous vous êtes éloigné de la source de gaz, appelez les urgences directement. A l’hôpital, les équipes soignantes vous feront les examens nécessaires pour vérifier votre taux de monoxyde dans le sang et vous commencerez immédiatement à prendre le traitement adéquat.

Traitement à l’hôpital

Le traitement consiste en l’administration d’oxygène pur afin de déloger le monoxyde des hémoglobines et de faire en sorte qu’elles se remplissent à nouveau d’oxygène. Cet oxygène est administré à travers un masque placé sur le nez et la bouche. Grâce à cela, il peut atteindre les tissus.

Chambre hyperbare

Dans certains cas, la personne affectée peut être placée dans une chambre hyperbare. Ce traitement consiste à respirer de l’oxygène dans une chambre à une pression beaucoup plus élevée que la normale. Cela accélère le remplacement du monoxyde par l’oxygène.

Comment prévenir l’intoxication au monoxyde de carbone ?

Selon les Centers for Disease Control and Preventionles précautions suivantes peuvent être prises :

  • Tous les appareils à combustibles doivent être correctement installés, entretenus et bien utilisés
  • Les cheminées et les conduits de fumée doivent être inspectés et nettoyés chaque année
  • Les fours, les chauffe-eau et les séchoirs à gaz doivent également être inspectés tous les ans par un technicien de service compétent
  • De plus, les appareils de chauffage à combustible sans ventilation ne doivent être utilisés que lorsque la personne est éveillée pour les surveiller. Les portes et les fenêtres doivent également rester ouvertes afin que l’air puisse circuler
  • Les systèmes d’échappement des voitures doivent être régulièrement inspectés pour détecter des défauts, et des blocages, surtout en hiver

Enfin, et surtout, un détecteur de monoxyde de carbone fonctionnant sur batterie doit être installé dans votre maison. Il faut réviser la batterie à chaque fois que vous changez l’heure au printemps ou à l’automne. Si le détecteur se déclenche, sortez immédiatement de la maison et appelez le 112.

 

  • Guía de Prevención, Diagnóstico, Tratamiento y Vigilancia Epidemiológica de las Intoxicaciones por Monóxido de Carbono. (2014).
  • Retrieved April 23, 2020, from https://aetox.es/wp-content/uploads/2009/04/Monoxido-de-carbono.pdf
  • Intoxicación por Monóxido de Carbono: una patología poco valorada en Urgencias. (n.d.). Retrieved April 23, 2020, from http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1699-695X2010000300011
  • Monóxido de carbono | Calidad del aire interior | US EPA. (n.d.). Retrieved April 23, 2020, from https://espanol.epa.gov/cai/monoxido-de-carbono
  • CDC – Carbon Monoxide Poisoning – Guías de prevención. (n.d.). Retrieved April 23, 2020, from https://www.cdc.gov/co/es/guidelines.htm