L'argousier : une plante aux bienfaits pour la peau et la santé

L'argousier est devenu un ingrédient phare de produits cosmétiques et médicinaux. Existe-t-il des preuves de ses propriétés ? Nous en parlons ici !
L'argousier : une plante aux bienfaits pour la peau et la santé
Franciele Rohor de Souza

Relu et approuvé par la pharmacienne Franciele Rohor de Souza.

Dernière mise à jour : 07 novembre, 2022

L’argousier est un arbuste épineux qui pousse généralement sur les sols d’Asie et d’Europe. Pour être plus exact, on peut le trouver dans les zones côtières ou dans les zones proches des rivières et des ruisseaux. Bien qu’il existe sept variétés de cette espèce, la plus commune est celle qui porte le nom scientifique de Hipphophae rhamnoides.

Les feuilles, les fleurs, les fruits et les huiles des graines de cet arbuste sont utilisés pour la fabrication de suppléments médicinaux. De plus, il a également des applications cosmétiques intéressantes attribuées à son apport abondant en antioxydants. Découvrez ci-dessous ses bienfaits et ses contre-indications.

Usages et bienfaits de l’argousier

En médecine traditionnelle, l’argousier a été apprécié pour son potentiel anti-inflammatoire, antioxydant, cicatrisant et antimicrobien. Il contient les composés actifs suivants :

  • Flavonoïdes : isorhamnétine et quercétine
  • Tocophérols : α-tocophérol, β-tocophérol, γ-tocophérol
  • Phytostérols : cycloarténol, campestérol, citrostadienol et sitostérol
  • Caroténoïdes : lycopène, lutéine, zéaxanthine, α-carotène et bêta-carotène
  • Composés polyphénoliques : acide gallique, acide caféique, acide p-coumarique et acide férulique

Il n’est donc pas surprenant que cet arbuste – également appelé ananas de Sibérie – ait diverses applications dans le domaine de la santé et des cosmétiques. Examinons de plus près ses utilisations les plus populaires.



[/atomik -lu-aussi ]

Santé de la peau

Les principaux bienfaits de l’argousier sont liés à la santé de la peau. Il est notamment associé à la prévention du vieillissement prématuré, au rajeunissement et au soulagement de certains troubles dermatologiques.

Selon une recherche partagée dans Journal of Ethnopharmacology, les flavonoïdes, les vitamines et les acides gras insaturés expliquent en grande partie le potentiel dermatologique de cet arbuste. Pour être plus précis, il a été observé qu’il possède des propriétés antibactériennes, anti-sébum, antifongiques, anti-psoriasis et cicatrisantes.

Par ailleurs, une recherche a mis en évidence que l’extrait d’argousier aidait à réduire les lésions causées par le psoriasis. Bien que des études plus concluantes soient nécessaires, les résultats sont considérés comme prometteurs.

De son côté, une étude de Skin Pharmacology and Physiology a rapporté que l’huile essentielle de cette plante aidait à réduire la sévérité des dermatites. En soi, elle a contribué à inhiber la présence de chimiokines, liées à l’inflammation, ce qui a significativement atténué les lésions.

Enfin, la plante et ses dérivés sont positivement liés à la prévention des méfaits du soleil. Une étude publiée dans la revue Antioxidants a rapporté que l’huile de graines d’argousier possède des propriétés photoprotectrices qui empêchent les altérations induites par les rayons UV du soleil.

Crème solaire à l'argousier.
L’ajout d’argousier dans les crèmes solaires renforcerait la protection de la peau contre les rayons ultraviolets.

Cicatrisation

En ce qui concerne l’avantage précédent, il convient de mentionner la capacité de l’argousier à favoriser la cicatrisation des plaies. Dans des études sur des modèles animaux, comme celle partagée dans la revue Burns, l’huile des graines de cet arbuste a stimulé le processus d’épithélialisation de la peau de moutons brûlés.

Pendant ce temps, une étude sur des rats publiée dans Food and Chemical Toxicology a fait des découvertes similaires. Les chercheurs ont déterminé que l’huile d’argousier stimulait la réparation du tissu conjonctif en présence de plaies.

Pour l’instant, les études se limitent à des observations animales. Bien que les résultats soient prometteurs, des preuves chez l’homme sont nécessaires pour étayer ces effets.

Contrôle élevé de la glycémie

Tout d’abord, il convient de préciser que les suppléments d’argousier ne constituent pas un traitement de première intention du diabète ou du prédiabète. En raison de la complexité de cette maladie, il est nécessaire de suivre les recommandations du médecin.

Avec ce qui précède, il convient de savoir que cet arbuste a un potentiel en tant que complément pour réduire les niveaux élevés de glucose. Dans une étude publiée dans la revue Foods, la consommation de purée de fruits d’argousier pendant 5 semaines s’est avérée utile pour stabiliser la glycémie chez les patients présentant des niveaux altérés.

D’autres recherches publiées sur European Journal of Nutrition ont rapporté qu’une supplémentation avec cette plante retardait la résistance à l’insuline et améliorait le profil glycémique après avoir mangé. Sa teneur abondante en flavonoïdes est liée à cet effet.

En général, les études sont limitées. Des recherches plus importantes et plus complètes sont nécessaires pour évaluer ce bienfait.

Autres bienfaits possibles

De par sa composition et ses propriétés, l’argousier est un ingrédient qui continue de faire l’objet de recherches. Pour l’instant, son utilisation est considérée comme simplement complémentaire.

En plus de ce qui précède, on lui attribue ces autres bienfaits :

  • Potentiel antitumoral. Les baies, en particulier, sont associées à des propriétés antiprolifératives et immunomodulatrices. Une recherche publiée dans Frontiers in Pharmacology précise que sa contribution en composés phénoliques, vitamines, acides gras et phytostérols a des effets anticancéreux positifs. Des études chez l’homme sont nécessaires.
  • Santé cardiovasculaire. Les antioxydants présents dans les dérivés de l’argousier sont positivement liés à la santé cardiovasculaire. Une publication de Trends in Food Science & Technology suggère qu’une supplémentation avec cet ingrédient aide à réduire l’hyperlipidémie (cholestérol élevé) et l’hypertension artérielle. Il est considéré comme cardioprotecteur, bien que davantage de preuves soient nécessaires.
  • Contrôle des inflammations. La teneur abondante en antioxydants, acides gras et autres phytoconstituants de l’argousier est liée à un potentiel anti-inflammatoire qui réduit le risque de maladies chroniques.
Hippophae rhamnoides.
Hippophae rhamnoides.

Effets secondaires et contre-indications

Le fait que l’argousier soit un complément d’origine naturelle ne l’exonère pas d’éventuels effets secondaires. Seuls ses fruits à l’état naturel sont généralement considérés comme sans danger pour la consommation, à condition que la consommation soit modérée.

Les extraits, l’huile et les autres suppléments dérivés de la plante doivent être pris avec prudence. Il est nécessaire de consulter l’étiquette pour éviter les désagréments. Les réactions indésirables comprennent souvent des troubles gastro-intestinaux, tels que des douleurs, des nausées et des ballonnements.

PAr ailleurs, il est contre-indiqué dans les cas suivants :

  • Diabète
  • Hypotension
  • Petite enfance
  • Grossesse et allaitement
  • Troubles hémorragiques
  • Traitements avec des anticoagulants, des antidiabétiques ou des antidépresseurs

Il est important de garder à l’esprit que les études sur l’argousier ont été principalement effectuées sur des animaux et en laboratoire. Les études humaines sont petites. Par conséquent, il ne doit pas être considéré comme une option de traitement unique et il faut être attentif aux éventuelles réactions secondaires.



[/atomik -lu-aussi ]

Que faut-il retenir sur l’argousier ?

Aujourd’hui, l’argousier est distribué comme supplément dans les herboristeries et les pharmacies. On le trouve dans des produits à usage cosmétique, tels que des capsules, de l’huile et des extraits, entre autres.

Dans tous les cas, il doit être utilisé avec précaution et il faut respecter les instructions du fabricant.

Pour l’instant, des études suggèrent qu’il a un potentiel contre certains troubles dermatologiques, les taux élevés de glucose et les maladies cardiovasculaires. Néanmoins, il ne remplace pas un mode de vie sain et les mesures thérapeutiques recommandées par les médecins.

Cela pourrait vous intéresser ...
Arbousier : valeur nutritive, propriétés et bienfaits
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Arbousier : valeur nutritive, propriétés et bienfaits

L'arbousier est un arbuste dont les feuilles et les fruits peuvent être régulièrement inclus dans l'alimentation.



  • Jaśniewska A, Diowksz A. Wide Spectrum of Active Compounds in Sea Buckthorn (Hippophae rhamnoides) for Disease Prevention and Food Production. Antioxidants (Basel). 2021 Aug 12;10(8):1279. doi: 10.3390/antiox10081279. PMID: 34439527; PMCID: PMC8389226.
  • Pundir S, Garg P, Dviwedi A, Ali A, Kapoor VK, Kapoor D, Kulshrestha S, Lal UR, Negi P. Ethnomedicinal uses, phytochemistry and dermatological effects of Hippophae rhamnoides L.: A review. J Ethnopharmacol. 2021 Feb 10;266:113434. doi: 10.1016/j.jep.2020.113434. Epub 2020 Oct 2. PMID: 33017636.
  • Boca AN, Ilies RF, Saccomanno J, Pop R, Vesa S, Tataru AD, Buzoianu AD. Sea buckthorn extract in the treatment of psoriasis. Exp Ther Med. 2019 Feb;17(2):1020-1023. doi: 10.3892/etm.2018.6983. Epub 2018 Nov 16. PMID: 30679968; PMCID: PMC6327666.
  • Hou DD, Di ZH, Qi RQ, Wang HX, Zheng S, Hong YX, Guo H, Chen HD, Gao XH. Sea Buckthorn (Hippophaë rhamnoides L.) Oil Improves Atopic Dermatitis-Like Skin Lesions via Inhibition of NF-κB and STAT1 Activation. Skin Pharmacol Physiol. 2017;30(5):268-276. doi: 10.1159/000479528. Epub 2017 Sep 6. PMID: 28873377.
  • Gęgotek A, Jastrząb A, Jarocka-Karpowicz I, Muszyńska M, Skrzydlewska E. The Effect of Sea Buckthorn (Hippophae rhamnoides L.) Seed Oil on UV-Induced Changes in Lipid Metabolism of Human Skin Cells. Antioxidants (Basel). 2018 Aug 23;7(9):110. doi: 10.3390/antiox7090110. PMID: 30142919; PMCID: PMC6162715.
  • Ito H, Asmussen S, Traber DL, Cox RA, Hawkins HK, Connelly R, Traber LD, Walker TW, Malgerud E, Sakurai H, Enkhbaatar P. Healing efficacy of sea buckthorn (Hippophae rhamnoides L.) seed oil in an ovine burn wound model. Burns. 2014 May;40(3):511-9. doi: 10.1016/j.burns.2013.08.011. Epub 2013 Sep 3. PMID: 24007892.
  • Upadhyay NK, Kumar R, Siddiqui MS, Gupta A. Mechanism of Wound-Healing Activity of Hippophae rhamnoides L. Leaf Extract in Experimental Burns. Evid Based Complement Alternat Med. 2011;2011:659705. doi: 10.1093/ecam/nep189. Epub 2011 Mar 20. PMID: 19946025; PMCID: PMC3152935.
  • Ren, Z., Gong, H., Zhao, A., Zhang, J., Yang, C., Wang, P., & Zhang, Y. (2021). Effect of Sea Buckthorn on Plasma Glucose in Individuals with Impaired Glucose Regulation: A Two-Stage Randomized Crossover Intervention Study. In Foods (Vol. 10, Issue 4, p. 804). MDPI AG. https://doi.org/10.3390/foods10040804
  • Mortensen, M.W., Spagner, C., Cuparencu, C. et al. Sea buckthorn decreases and delays insulin response and improves glycaemic profile following a sucrose-containing berry meal: a randomised, controlled, crossover study of Danish sea buckthorn and strawberries in overweight and obese male subjects. Eur J Nutr 57, 2827–2837 (2018). https://doi.org/10.1007/s00394-017-1550-8
  • Olas, B., Skalski, B., & Ulanowska, K. (2018). The Anticancer Activity of Sea Buckthorn [Elaeagnus rhamnoides (L.) A. Nelson]. In Frontiers in Pharmacology (Vol. 9). Frontiers Media SA. https://doi.org/10.3389/fphar.2018.00232
  • Zielińska A, Nowak I. Abundance of active ingredients in sea-buckthorn oil. Lipids Health Dis. 2017 May 19;16(1):95. doi: 10.1186/s12944-017-0469-7. PMID: 28526097; PMCID: PMC5438513.