Le curcuma aide-t-il contre le prédiabète ?

Si vous souffrez de prédiabète, sachez que la consommation de curcuma peut être positive pour inverser le processus. Cela, tant que d'autres habitudes sont également modifiées.
Le curcuma aide-t-il contre le prédiabète ?
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Le curcuma est une épice culinaire qui peut avoir des effets très positifs sur la santé ; même contre le prédiabète. C’est un aliment qui contient de nombreux composés antioxydants. Pour cette raison, il est bon qu’il apparaisse fréquemment dans l’alimentation.

Les meilleurs résultats ont été obtenus avec des compléments.

Avant de commencer, il est important de noter que l’utilisation fréquente d’épices culinaires comme condiments est bénéfique pour la santé. Comme beaucoup d’autres aliments à base de plantes, elles parviennent à fournir des phytochimiques et des micronutriments essentiels. Elles peuvent ainsi augmenter la qualité de l’alimentation et aider à lutter contre le développement de diverses pathologies chroniques et complexes.

Qu’est-ce que le prédiabète ?

Le prédiabète est un état d’inefficacité métabolique qui se caractérise par une résistance marquée à l’insuline. Dans cette situation, la synthèse de l’hormone est augmentée, car les cellules ne sont pas capables d’agir correctement en sa présence.

Petit à petit, une inflammation va se développer au niveau du pancréas, qui se terminera par le développement du diabète de type 2. Cette maladie est fréquente dans la population adulte et est conditionnée par de mauvaises habitudes de vie.

En effet, la forte consommation de sucres simples et de gras trans augmente l’incidence des troubles métaboliques, comme en témoignent par exemple les recherches publiées dans la revue Current Diabetes Reports.

Cependant, le risque est fortement accru lorsqu’on part d’un état d’inactivité physique. La consommation de glucides à index glycémique élevé en situation sédentaire devient dangereuse.

Cependant, ce n’est pas un problème de santé qui apparaît du jour au lendemain. Il faut des années pour développer cette condition. Au début, il est courant de prendre du poids en raison d’une mauvaise alimentation.

Ensuite, le niveau d’inflammation dans le milieu interne va augmenter et va générer une résistance à l’insuline. D’autres marqueurs peuvent être affectés, tels que les niveaux de vitamine D, le profil lipidique ou les prédicteurs de la fonction hépatique.

Le pancréas produit de l'insuline.
Le pancréas produit de l’insuline, mais la quantité peut devenir insuffisante si le stimulus avec des glucides simples est constant et perdure dans le temps.



Le curcuma contre le prédiabète

L’inclusion d’aliments à base de plantes à haute capacité antioxydante dans la recommandation pourrait réduire l’incidence du prédiabète, contribuant également à corriger le problème. Une étude publiée sur European Journal of Epidemiology l’explique.

Les phytochimiques aident à neutraliser la formation de radicaux libres et à améliorer le métabolisme cellulaire, évitant ainsi les dysfonctionnements au niveau mitochondrial. Plus précisément, la consommation de curcuma en quantité suffisante pourrait aider à prévenir le prédiabète et le diabète, en normalisant la glycémie.

Selon une recherche publiée dans la revue Nutrients, la curcumine empêche la mort des cellules bêta productrices d’insuline dans le pancréas. De cette façon, la résistance à l’hormone est prévenue, ce qui permettrait une meilleure homéostasie du glucose.

Dans des conditions normales, les valeurs thérapeutiques de l’épice ne sont généralement pas atteintes lors de la cuisson. Pour bénéficier d’un avantage solide et constant, il serait nécessaire d’utiliser un supplément. Il est préférable d’utiliser un concentré de curcumine, celui-ci étant l’ingrédient actif aux effets positifs.



Les bonnes habitudes pour lutter contre le prédiabète

Il est important de noter que, souvent, il ne suffit pas d’améliorer le régime alimentaire pour combattre ou inverser le prédiabète. Il est nécessaire de prendre d’autres bonnes habitudes pour obtenir des résultats significatifs à moyen terme.

Parmi toutes, il faut mettre l’accent sur la pratique régulière d’une activité physique, axée sur le travail de la force. Grâce à cela, une hypertrophie des muscles squelettiques est expérimentée, qui parvient à normaliser les niveaux de glucose dans le sang.

Au fur et à mesure que le rythme du sport augmente, il est possible d’être plus permissif avec la présence de sucres simples dans l’alimentation. Dans ce cas, ils seront utilisés comme source de carburant pour des activités de haute intensité, ce qui empêchera le développement de la résistance à l’insuline.

D’autres composés se sont révélés efficaces pour normaliser la glycémie. Un exemple serait l’extrait de cannelle. Nous parlons d’un puissant agent hypoglycémiant qui peut aider à prévenir le diabète et même à l’inverser.

Le picolinate de chrome génère également un effet similaire, renforçant l’action de l’insuline. Il parvient même à réduire l’appétit, entraînant une plus grande adhésion au régime alimentaire.

Curcuma pour le prédiabète.
Cette épice a le potentiel d’être hépatoprotectrice, de sorte que son impact sur le métabolisme transcende la glycémie elle-même.

Le curcuma, un allié pour traiter le prédiabète

Le curcuma est une bonne option pour traiter le prédiabète, à condition qu’il soit consommé à doses adéquates et soit accompagné d’autres bonnes habitudes. Il faudra surveiller l’alimentation dans son ensemble, et éviter la consommation de sucres simples et de graisses trans.

Il faut aussi faire attention aux additifs alimentaires. Ils pourraient interagir négativement avec le microbiote et altérer l’état d’inflammation de l’environnement interne.

Nous devons souligner que le processus d’inversion du prédiabète n’est pas toujours rapide. Il est généralement conditionné par la perte de poids. La réduction de la graisse au niveau sous-cutané réduira les niveaux d’inflammation, permettant une plus grande efficacité en physiologie.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 symptômes peu connus du diabète
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 symptômes peu connus du diabète

Les symptômes peu connus du diabète sont souvent négligés, car ils sont souvent associés à d'autres maladies. Découvrez-les ici !



  • Yoshida, Y., & Simoes, E. J. (2018). Sugar-Sweetened Beverage, Obesity, and Type 2 Diabetes in Children and Adolescents: Policies, Taxation, and Programs. Current diabetes reports18(6), 31. https://doi.org/10.1007/s11892-018-1004-6
  • Schwingshackl, L., Hoffmann, G., Lampousi, A. M., Knüppel, S., Iqbal, K., Schwedhelm, C., Bechthold, A., Schlesinger, S., & Boeing, H. (2017). Food groups and risk of type 2 diabetes mellitus: a systematic review and meta-analysis of prospective studies. European journal of epidemiology32(5), 363–375. https://doi.org/10.1007/s10654-017-0246-y
  • Pivari, F., Mingione, A., Brasacchio, C., & Soldati, L. (2019). Curcumin and Type 2 Diabetes Mellitus: Prevention and Treatment. Nutrients11(8), 1837. https://doi.org/10.3390/nu11081837