La caféine peut-elle déclencher des migraines ?

Que dit la science sur la relation entre la consommation de caféine et le risque d'apparition de la migraine ? La consommation de café est une habitude enracinée qui existe dans le monde entier et la migraine est une maladie courante. Y a-t-il un lien entre les deux situations ?
La caféine peut-elle déclencher des migraines ?

Dernière mise à jour : 16 mars, 2022

On spécule beaucoup sur le pouvoir de la caféine pour déclencher des migraines. Il existe des articles scientifiques qui assurent que cette substance est capable de provoquer des maux de tête. D’autres, cependant, attribuent un effet protecteur sur les maux de tête en général.

La vérité est qu’à l’heure actuelle, la physiopathologie précise de la migraine est encore inconnue, selon une étude publiée dans le magazine The Lancet. Une composante génétique et une composante environnementale sont attribuées à la maladie, qui se combinent pour provoquer des crises de douleur.

Des situations telles que le stress pourraient être impliquées dans la promotion du trouble, ainsi que les habitudes alimentaires. C’est pourquoi nous allons étudier si la caféine est capable de produire des migraines et, si oui, quel serait le moyen d’empêcher son effet.

La caféine a un pouvoir vasoconstricteur

La caféine est une substance qui appartient au groupe des alcaloïdes et se trouve dans le café. Une forme similaire de la substance que nous connaissons sous le nom de théine existe dans le thé. Cependant, d’autres aliments comme le chocolat peuvent contenir une quantité importante de caféine dans leur composition.

Comme l’indique un article publié dans la revue Medecine Sciences, la caféine est une substance qui génère une vasoconstriction. C’est la fermeture et le rétrécissement des artères du corps. L’impact se fait sentir dans tout le corps, par exemple lorsque la quantité d’urine que nous expulsons augmente.

Si la migraine apparaît en raison d’une vasodilatation excessive, comme le soulignent certaines des théories à cet égard, l’apport d’alcaloïdes à capacité vasoconstrictrice pourrait être en mesure de réduire ces processus et d’aider à calmer la douleur. La caféine fermerait les artères très ouvertes et avec beaucoup de circulation sanguine, agissant comme un analgésique.

Existe-t-il une relation entre la consommation de caféine et l’apparition de migraines ?

Une étude récente publiée dans la revue Frontiers in Neurology en 2019 indique que la consommation chronique de caféine est associée à un risque accru d’apparition de migraines. Cependant, les ingestions aiguës pourraient jouer un rôle protecteur sur des épisodes spécifiques de céphalées.

Le degré de preuve associant les deux situations n’est pas encore complet. Il existe d’autres articles scientifiques qui attribuent un pouvoir analgésique à la caféine, comme celui publié dans The Journal of Headache and Pain en 2017, dans lequel il est établi que l’administration de 100 milligrammes de l’alcaloïde est capable de réduire la douleur dans les épisodes aigus et primaires de maux de tête.

En tout cas, une constante de ces investigations que nous citons est que l’effet protecteur de la caféine sur la migraine est toujours lié à des usages spécifiques. C’est-à-dire que les personnes qui ont participé à l’étude ont été traitées lors d’une crise de migraine avec une dose spécifique de café.

En revanche, il semble plus clair que la consommation chronique de caféine est associée à un risque accru de déclencher des maux de tête. Avec une précision : le risque est détecté chez les personnes ayant une prédisposition génétique, pas chez toutes.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment soulager les maux de tête en été

Le café fait partie d’une alimentation saine

Bien que la caféine puisse être liée à l’apparition des migraines, le café fait partie de la catégorie des boissons saines. Cela est dû à sa teneur en polyphénols, de nature antioxydante, et donc de puissants alliés contre les maladies chroniques.

Pour cette raison, si vous souffrez fréquemment de maux de tête, la recommandation n’est pas d’éliminer le café de votre alimentation, mais d’utiliser ses variétés sans caféine. Les personnes à tendance migraineuse doivent également surveiller leur consommation de thé et de chocolat, car de fortes doses de ces deux substances entraînent des crises aiguës.

chocolat et migraine
Le chocolat contient de la caféine et peut déclencher des crises de migraine

La caféine peut être amie ou ennemie des migraines

Malgré le fait que la littérature scientifique jette encore de nombreux doutes à ce sujet, tout semble indiquer que la caféine jouerait un double rôle contre le risque de migraines. La toxicomanie peut être la clé des attaques, pas le produit lui-même.

D’une part, les apports chroniques de l’alcaloïde sont liés à une fréquence plus élevée de maux de tête chez les personnes ayant une prédisposition génétique. Cependant, la caféine a un caractère analgésique lorsqu’elle est consommée à des doses supérieures à 100 milligrammes et en temps opportun.

Cet effet, associé à la vasoconstriction qu’il provoque, pourrait être un point d’appui dans le traitement des migraines qui se manifestent par des crises aiguës. Dans tous les cas, il n’existe pas de protocole de dosage standardisé à cet égard, il est donc difficile pour un médecin de prescrire son utilisation.

Les études scientifiques menées à ce jour expriment certaines contradictions, issues de la méconnaissance de la physiopathologie de la migraine. Cependant, il n’est pas déraisonnable que le régime alimentaire soit fortement lié à la fois avec l’apparition et la gestion de la maladie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Traitement de la migraine
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Traitement de la migraine

Le traitement de la migraine est spécifique à chaque patient. Cela dépend des symptômes que vous présentez ainsi que du type de migraine que vous a...



  • Charles A., The pathophysiology of migraine: implications for clinical management. Lancet Neurol, 2018. 17 (2): 174-182.
  • Marx B., Scuvée E., Scuvée Moreau J., Seutin V., Jouret F., Mechanisms of caffeine induced diuresis. Med Sci, 2016. 32 (5): 485-90.
  • Alstadhaug KB., Andreou AP., Caffeine and primary (migraine) headaches friedn of foe? Front Neurol, 2019.
  • Lipton RB., Diener HC., Robbins MS., Yacoub SG., Patel K., Caffeine in the management of patients with headache. J Headache Pain, 2017.
  • Jovel, CA Espinosa, and FE Sobrino Mejía. “Cafeína y cefalea: consideraciones especiales.” Neurología 32.6 (2017): 394-398.
  • Carod-Artal, Francisco J., Pablo Irimia, and David Ezpeleta. “Migraña crónica: definición, epidemiología, factores de riesgo y tratamiento.” Rev Neurol 54.1 (2012): 629-37.
  • Escondrillas Casanova, Aurora. “Efecto de la alimentación en la migraña.” (2019).