La metformine : utilisations et précautions à prendre

29 février 2020
Il est important de savoir que la metformine est un médicament contre-indiqué chez les patients en insuffisance hépatique tout comme chez ceux qui présentent des signes cliniques d'insuffisance rénale. Découvrez-en plus sur ce médicament dans notre article !

La metformine est un médicament qui appartient à la famille des hypoglycémiants. Il est principalement indiqué dans le traitement du diabète de type 2 chez les personnes adultes. C’est par conséquent un antidiabétique.

La metformine est aujourd’hui considérée comme un traitement de premier plan au début de la maladie chez les patients qui souffrent du diabète mellitus de type 2. On l’utilise aussi bien chez les patients qui présentent une prise de poids que ceux qui ont un poids normal.

En outre, ce médicament s’est montré particulièrement efficace dans les études réalisées sur la prévention de diabète mellitus et dans d’autres indications associées à la résistance à l’insuline.

Lisez également : Découvrez quels sont les meilleurs aliments pour traiter un diabète de type 2

Caractéristiques générales de la metformine

La métaformine pour traiter le diabète

 

La metformine est un biguanide. En soi, c’est le seul biguanide disponible en Europe et, depuis 1995, sur le continent américain.

Il est important de souligner qu’on peut l’utiliser soit en monothérapie soit en combinaison avec d’autres types d’antidiabétiques oraux ou avec de l’insuline. De cette manière, elle offre un profil unique d’effets thérapeutiques.

C’est un médicament qui ne provoque de prise de poids. Or, c’est le cas avec d’autres médicaments indiqués contre cette maladie. La metformine a également tendance à réduire l’hyperinsulisme. Elle sert ainsi à contrebalancer la résistance d’insuline et ses séquelles cliniques.

Découvrons le diabète mellitus

Le diabète de type 2 est l’une des maladies les plus répandues dans la population des pays développées. Il affecte la régulation du glucose, principale substance sucrée de l’organisme.

Les personnes qui souffrent de cette maladie ont un problème avec le fonctionnement de l’insulineL’insuline est la substance qui est responsable de la réduction du taux de glucose dans le sang en permettant son entrée dans les cellules.

De cette manière, les patients souffrant de diabète mellitus type 2 présentent une hyperglycémie. Cela peut provoquer de graves problèmes de santé tels qu’un infarctus du myocarde.

Il est important de connaître les différences entre le diabète mellitus de type 1 et type 2 :

  • Dans le cadre du diabète type 1, le système immunitaire attaque et détruit les cellules du pancréas qui se chargent de synthétiser l’insuline
  • Dans le cadre du diabète type 2, le corps ne répond pas à l’insuline. Néanmoins, l’organisme synthétise parfaitement cette hormone et le système immunitaire n’a aucune incidence

Enfin, il faut mentionner que les causes de cette maladie sont associées à une série de facteurs de risque, tels que l’obésité, par exemple. En effet, l’excès de graisse entrave la réponse des cellules à l’insuline.

Quel est le mode d’action de la metformine dans l’organisme ?

Des pilules de metformine

De nos jours, on méconnaît encore les aspects moléculaires du mécanisme d’action de la metformine.

On sait néanmoins que son action de base est en soi l’augmentation de la sensibilité hépatique à l’insuline et la facilité du transport du glucose dans des situations où le taux est très élevé. C’est également le cas quand il y a une résistance à l’insuline.

Pour parvenir à ces objectifs, on pense que ce médicament réussit à diminuer la glycogénogenèse dans le foie. Autrement dit, c’est la synthèse du glucose. En outre, il améliore l’utilisation du glucose dans le muscle squelettique et dans le tissu adipeux, autrement dit, le tissu gras.

De cette manière, il parvient à accélérer le transport du glucose dans la membrane de la cellule. Cela peut être la conséquence d’une meilleure fixation de l’insuline à ses récepteurs. En effet, la metformine n’est pas efficace chez les diabétiques chez lesquels il n’existe pas une certaine sécrétion résiduelle d’insuline.

Quelles précautions faut-il prendre dans le traitement à la metformine ?

Il faut savoir que la metformine est un médicament qui est contre-indiqué chez les patients en insuffisance hépatique tout comme chez ceux qui présentent des signes cliniques d’insuffisance rénale.

Quant à elles, les femmes enceintes ne doivent pas être traitées avec de la metformine. En effet, les informations dont on dispose sur ce médicament sont limitées. Ce médicament pourrait ainsi être nocif pour le bébé.

En outre, on doit être vigilant pendant la conduite. Ce médicament -en cas d’association avec d’autres antidiabétiques- peut en effet provoquer une hypoglycémie.

Conclusion

La metformine est un antidiabétique utilisé en premier plan contre le diabète mellitus (type 2). Il s’avère particulièrement utile chez les patients en surpoids qui ne parviennent pas à contrôler le taux de glucose seulement avec l’alimentation et l’exercice.

A voir :  Le cycle menstruel et l’exercice physique

Il est important de connaître les complications éventuelles qui peut entraîner le traitement avec ce médicament. On trouve par exemple un risque d’hypoglycémie pendant la conduite.

C’est pourquoi nous vous conseillons de consulter la notice de la metformine avec le médecin. Il pourra ainsi mieux vous conseiller sur son utilisation.

 

  • Comité de Medicamentos de la Asociación Española de Pediatría. (2015). Metformina. Pediamecum.
  • Santomauro, A. C., Ugolini, M. R., Santomauro, A. T., & Do Souto, R. P. (2008). Metformina e AMPK: Um antigo fármaco e uma nova enzima no contexto da síndrome metabólica. Arquivos Brasileiros de Endocrinologia e Metabologia.
  • AEMPS, C. (2016). Ficha técnica metformina. CIMA AEMPS. https://doi.org/10.1007/s13398-014-0173-7.2