La toilette intime féminine

La toilette intime est très importante pour la femme. Différents produits existent pour aider à cette hygiène intime, même si toutes les substances ne sont pas toujours recommandables.
La toilette intime féminine

Dernière mise à jour : 24 mai, 2021

La toilette intime féminine comprend une large variété de produits qui vont bien au-delà des substances destinées à l’hygiène. En raison de sa morphologie et de sa fonctionnalité, la zone génitale externe de la femme a besoin de soins spécifiques.

La peau de la zone génitale est plus irriguée, plus innervée et plus perméable. Elle est donc plus réactive à des agents irritants que le reste de la peau du corps.

Hygiène intime féminine

Pour maintenir la muqueuse vulvo-vaginale propre, il suffit de se laver à l’eau ou avec un savon doux et de l’eau, de préférence deux fois par jour. En plus de laver, il convient de bien garder la zone sèche. Étant donné qu’il s’agit d’une zone peu aérée, le contact avec l’urine, la transpiration, le flux vaginal et les règles élèvent le risque d’être atteint d’infections.

En période de menstruations, vous devez davantage veiller à cette hygiène. Il est recommandé d’utiliser des produits doux et qui respectent le pH de la zone. Néanmoins, vous ne devez pas laver le vagin de façon interne car il a son propre mécanisme d’hygiène naturel et vous pourriez l’altérer.

Une quantité déterminée de flux vaginal se libère tous les jours. Le flux, dans des conditions normales, est blanchâtre, avec une tendance à jaunir quand il sèche. Il devrait être légèrement visqueux et ne pas avoir une odeur désagréable.

Savons intimes

Vous devez savoir que tous les savons intimes ne conviennent pas à toutes les femmes. Ainsi, quand il s’agit de petites filles et de femmes en période de ménopause, un produit au pH basique est nécessaire (au-dessus de 7), ce que vous pouvez vérifier sur les étiquettes des produits.

Cependant, chez les femmes en âge fertile, un produit au pH acide est conseillé, c’est-à-dire avec une valeur comprise entre 3,5 et 4,5. Les savons intimes, même s’ils ont des pH différents, ont un point commun : leur formulation douce, car ils incluent des composants avec des propriétés calmantes. Par ailleurs, les savons destinés à pallier la sécheresse vaginale incluent des ingrédients actifs avec des propriétés hydratantes.

Intimité chez la femme.

Sécheresse vaginale

Deux éléments naturels contribuent à avoir une bonne santé vaginale : la flore et la muqueuse. Dans des conditions normales, la paroi du vagin produit un lubrifiant naturel qui aide à maintenir la zone hydratée.

Par ailleurs, un bon état de la flore vaginale – ensemble de micro-organismes qui peuplent et protègent le vagin de façon naturelle, sans lui faire de mal – contribue aussi à une bonne santé. La flore vaginale garde un équilibre dans des conditions normales.

La sécheresse vaginale lors de la ménopause est un problème habituel au niveau de la santé féminine. Elle peut aussi affecter les femmes qui ont reçu des traitements de radiothérapie ou qui prennent des contraceptifs hormonaux.

Ce problème s’aggrave en été à cause de l’excès de chaleur. En outre, il entraîne des petits troubles comme des démangeaisons, des irritations, une vulnérabilité face aux infections et des gênes lors des relations sexuelles.

Hydratants et lubrifiants pour la toilette intime féminine

Les traitements pour améliorer la sécheresse vaginale varient en fonction de l’intensité des symptômes. Il existe une large gamme de produits qui améliorent l’hydratation et le bien-être de la zone vaginale, parmi lesquels nous retrouvons :

  • Huiles intimes : les meilleures huiles intimes sont celles qui présentent des mélanges équilibrés de plusieurs huiles avec des propriétés antiseptiques, nourrissantes et hydratantes. Les huiles intimes élaborées à base d’huiles naturelles comme l’huile d’arbre à thé, de germe de blé, de calendula, de camomille, d’origan, d’avocat et d’abricot conviennent à la toilette de la zone intime féminine.
  • Gels hydratants : les gels hydratants pour la toilette intime féminine peuvent être à base d’eau. Ils sont inodores, ne tachent pas et se nettoient facilement. Il existe aussi des gels hydratants à base de liposomes, des microsphères qui stockent de l’eau pour ensuite la libérer lentement.
  • Lubrifiants : les lubrifiants sont des produits dont le but est de faciliter les relations sexuelles. Ils sont formulés pour être compatibles avec la peau et la muqueuse génitale des deux sexes, et également avec les préservatifs. Les lubrifiants intimes à base aqueuse sont plus recommandés car ils sont moins irritants et s’éliminent plus facilement.
Une brûlure vaginale.

Conclusion

En plus de maintenir votre zone intime en bon état en utilisant les produits qui s’adaptent à vos besoins, essayez de porter des sous-vêtements en coton et de les laver avec des savons neutres. Il vaut mieux ne pas porter de vêtements très serrés car vous évitez ainsi la transpiration excessive. Par ailleurs, il faut essayer de changer les tampons ou les serviettes toutes les 4-6 heures.

Enfin, vous pouvez acquérir différents produits d’hygiène intime féminine mais tous ne conviennent pas à toutes les femmes. Vous devriez bien vous renseigner avant d’en acheter et faire attention aux étiquettes pour être sûre qu’ils n’engendreront pas de problèmes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Hygiène intime : ce qu’il faut et ne faut pas faire
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Hygiène intime : ce qu’il faut et ne faut pas faire

Avoir une bonne hygiène intime est essentiel pour prévenir l'apparition d'infections et d'autres problèmes tels que les mauvaises odeurs.



  • SMITH, R. (2005). Sequedad vaginal. In Netter. Obstetricia, ginecología y salud de la mujer. https://doi.org/10.1016/b978-84-458-1311-9.50026-4

  • Cuevas, A., Celis, C., Herrán, S., Hernández, I., Paredes, O., & Paradas, A. (2010). Higiene íntima femenina y vaginosis bacteriana . Encuesta Epidemiológica Latinoamericana 2008. Revista Colombiana de Obstetricia y Ginecologia.

  • Calle, N. (2007). Higiene íntima femenina. Aral.