L'âge de la ménopause

L'âge de la ménopause fait spécifiquement référence au moment où les règles cessent. Par ailleurs, le terme de ménopause définit l'étape où la femme perd sa capacité reproductive.
L'âge de la ménopause

Dernière mise à jour : 19 mai, 2021

La ménopause est un état physiologique de la femme qui fait partie du processus naturel de vieillissement. Cette étape se vit de façon différente selon les facteurs héréditaires, l’alimentation, le style de vie, le milieu social et les attitudes culturelles.

L’âge de la ménopause fait spécifiquement référence au moment où les règles cessent. Le terme de ménopause, lui, définit l’étape où la femme perd sa capacité reproductive.

De quelles étapes se compose la ménopause ?

Il est difficile d’établir un âge ponctuel de ménopause. Nous devons plutôt nous référer à un processus. Il s’agit d’une étape qui dure entre 5 et 15 ans et se caractérise par la diminution progressive du niveau d’œstrogènes à cause de la perte d’activité ovarienne. Elle comprend :

  • Pré-ménopause : période où apparaissent les premières manifestations de la perte d’activité ovarienne. Elle peut durer de 2 à 8 ans.
  • Ménopause : lors de cette étape, la disparition définitive des règles apparaît après une période d’environ 12 mois d’absence consécutive de ces dernières. En général, elle se présente autour de 50 ans, même si elle pourrait apparaître autour de 40 ans en cas de ménopause précoce.
  • Post-ménopause : elle comprend la période qui suit l’établissement de la ménopause, au cours de laquelle tous les symptômes qui dérivent du déficit en œstrogènes font leur apparition.

Connaissez-vous les symptômes de la ménopause ?

Au-delà de l’âge d’apparition de la ménopause, il y a des signes communs à la majorité des femmes qui traversent cette étape. Dans certains cas, les symptômes qui peuvent apparaître affectent notablement la qualité de vie de la femme. Certaines souffrent d’insomnie, d’irritabilité, d’anxiété et de fatigue, aussi bien physique que mentale.

Une femme avec des bouffées de chaleur.

Les symptômes sont plus importants que la date en soi.

On peut aussi voir apparaître des bouffées de chaleur, des suées inexplicables, des palpitations et des douleurs ostéo-articulaires et musculaires. Les bouffées de chaleur et les suées constituent les symptômes les plus typiques et entre 60 et 80 % des femmes les présentent.

Elles peuvent en être atteintes aussi bien de jour que de nuit. Cela vient d’une altération du fonctionnement du centre thermorégulateur. Elles consistent en une sensation de chaleur et une augmentation soudaine de la température, surtout dans la partie supérieure du tronc, au niveau du visage et du cuir chevelu.

Changements métaboliques

Des changements métaboliques se produisent et provoquent une augmentation de la graisse corporelle. Il y a aussi une altération de la répartition de cette dernière, qui se localise majoritairement dans la zone abdominale.

Altérations urogénitales

On peut aussi souligner les altérations menstruelles qui se produisent jusqu’à la fin définitive des règles. Ces altérations affectent aussi bien la régularité que la durée du cycle menstruel.

Le cycle menstruel d'une femme.

Certains des symptômes peuvent être particulièrement gênants.

Au niveau vaginal

Le manque d’œstrogènes provoque des changements, parmi lesquels nous pouvons souligner :

  • Rétrécissement de la paroi vaginale et perte d’élasticité.
  • Changements dans le pH : une alcalinisation du vagin se produit.
  • Altération de la flore vaginale.
  • Baisse de la lubrification et de la libido.

Au niveau urinaire

Parmi les altérations qui peuvent affecter la femme au niveau urinaire, nous retrouvons :

  • Atrophie de l’urètre, avec la hausse d’infections urinaires qui en découle.
  • Augmentation de l’urgence de miction.
  • Incontinence urinaire d’effort.

Ostéoporose et risque cardiovasculaire

La diminution des niveaux d’œstrogènes augmente le risque d’ostéoporose. L’ostéoporose se caractérise par la détérioration de la structure de l’os, ce qui implique une augmentation du risque de souffrir de fractures et de micro-fractures.

De la même façon, le manque d’œstrogènes fait augmenter les niveaux de cholestérol LDL et diminuer ceux du cholestérol HDL, en augmentant le risque d’être atteint de maladies cardiovasculaires.

Traitement de la ménopause

Le traitement de la ménopause.

Le médecin pourrait indiquer des traitement symptomatiques et préventifs.

Pour certaines femmes, les symptômes sont très légers et elles parviennent à les soulager en suivant des recommandations basiques. Néanmoins, dans d’autres cas, ils sont si gênants qu’il est nécessaire d’envisager une option thérapeutique. Une fois l’âge de la ménopause atteint, on doit évaluer avec un professionnel de la médecine si un traitement serait bénéfique ou non. Voici les différentes options :

  • Traitement hormonal substitutif (THS) : il s’agit du traitement de choix pour les femmes atteintes de ménopause précoce, de ménopause avec des symptômes très dérangeants et dans les cas de risque d’ostéoporose. En fonction des besoins de chaque femme, on utilise des thérapies uniquement à base d’œstrogènes ou des thérapies combinées d’œstrogènes et de progestagènes.
  • Phyto-œstrogènes : ce sont des substances d’origine végétale avec des effets œstrogéniques, parmi lesquelles nous retrouvons les isoflavones. Les isoflavones sont les phyto-œstrogènes les plus puissants, mais ils sont peu utiles en ce qui concerne la sécheresse vaginale, l’anxiété ou l’insomnie.

Recommandations pour l’âge de la ménopause

Pour soulager les symptômes une fois que l’on a atteint l’âge de la ménopause, tout en réduisant le risque d’ostéoporose et de maladies cardiovasculaires, nous vous recommandons de :

  • Suivre un régime varié et équilibré avec un apport en calcium et vitamine D suffisant.
  • Faire de l’exercice physique de façon régulière.
  • Utiliser des lubrifiants et hydratants vaginaux.
  • Garder une température ambiante basse et éviter les boissons chaudes.
  • Ne pas fumer et réduire sa consommation de café et d’alcool.
  • Réaliser des contrôles de santé périodiques.

Atteindre l’âge de la ménopause implique l’apparition d’altérations et de symptômes qui, dans beaucoup de cas, affectent notablement la qualité de vie. Néanmoins, souvenez-vous qu’on peut les prévenir. Il est important de consulter un professionnel de la santé lors de cette étape et de réaliser les contrôles indiqués pour prévenir les maladies propres à cette période.

Cela pourrait vous intéresser ...
Réduire les dommages de l’ostéoporose après la ménopause
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Réduire les dommages de l’ostéoporose après la ménopause

L'ostéoporose après la ménopause est récurrente. Il s'agit d'une pathologie qui fragilise des os. Découvrez avec comment réduire ses effets.



  • Luzardo, L. F., Pérez Gómez, E., Castro Lobo, C., Zúñiga, R., & Uribe Botero, G. (1970). Climaterio y menopausia. Revista Colombiana de Obstetricia y Ginecologia.

  • Pavón De Paz, I., Alameda Hernando, C., & Olivar Roldán, J. (2006). Obesidad y menopausia. Nutricion Hospitalaria.

  • Menopausia ¿Qué conocen las mujeres? (2007). Horizonte Médico.