L'apithérapie aide-t-elle à lutter contre le psoriasis ? Voici ce que dit la science

L'apithérapie s'est imposée comme une approche complémentaire pour les patients atteints de psoriasis. Y a-t-il des preuves de ses bienfaits ? Nous en parlons ici !
L'apithérapie aide-t-elle à lutter contre le psoriasis ? Voici ce que dit la science
Leonardo Biolatto

Relu et approuvé par le médecin Leonardo Biolatto.

Dernière mise à jour : 14 décembre, 2022

L’apithérapie a gagné en popularité en tant que traitement complémentaire du psoriasis. Ce type d’approche fait référence à l’utilisation médicinale des produits fabriqués par les abeilles, tels que le miel, la propolis, la gelée royale, la cire et le poison. Bien qu’il s’agisse d’une pratique typique de la médecine traditionnelle, elle a été intégrée ces dernières années à la médecine moderne.

En particulier, elle est appréciée pour ses effets immunomodulateurs, anti-inflammatoires, antimicrobiens et antioxydants. En fait, son potentiel thérapeutique a été évalué dans la recherche.

C’est ainsi qu’il a été déterminé qu’elle peut être utile contre les symptômes de certaines maladies dermatologiques, comme le psoriasis. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus !

Qu’est-ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau qui se caractérise par la présence de plaques squameuses rouges opaques aux contours bien définis qui ont tendance à s’étendre sur le cuir chevelu, les coudes, les genoux, les mains, les pieds et le bas du dos.

Ces lésions peuvent également se manifester par des plaques blanches ou argentées, notamment en cas de grattage.

La cause exacte n’a pas été établie, mais cette maladie est considérée comme une maladie auto-immune. Autrement dit, les cellules qui combattent les infections attaquent les tissus sains, entraînant une prolifération des cellules cutanées. Cela, en particulier, est influencé par des facteurs génétiques et environnementaux.



[/atomik -lu-aussi ]

Parmi les déclencheurs qui ont été identifiés, figurent les suivants :

  • Consommation excessive d’alcool
  • Exposition constante au stress
  • Climats très secs ou très froids
  • Arrêt rapide des corticostéroïdes oraux ou injectables.
  • Tabagisme ou exposition à la fumée secondaire.
  • Lésions cutanées, telles qu’une coupure, une morsure ou un coup de soleil
  • Prise de médicaments, tels que le lithium, les antihypertenseurs et les antipaludéens
  • Infections, telles que l’angine streptococcique et les infections cutanées
Psoriasis sur les genoux.
Le psoriasis touche particulièrement les coudes, le cuir chevelu et les genoux.

L’apithérapie en complément du traitement du psoriasis

Comme détaillé dans une enquête publiée sur International Journal of Molecular Sciences, le traitement du psoriasis va des produits topiques avec des corticostéroïdes, des analogues de la vitamine D et des rétinoïdes, à la photothérapie et aux médicaments injectables. En plus de ce qui précède, les effets d’autres options complémentaires ont été étudiés, parmi lesquels l’apithérapie se distingue.

C’est une forme de médecine alternative qui profite des bienfaits du miel, du pollen, de la propolis et de la gelée royale, entre autres produits fabriqués par les abeilles, dont la richesse en nutriments a des effets positifs sur la santé.

Que disent les études sur ses effets sur le psoriasis ?

Le domaine de la dermatologie a été l’un des plus explorés avec l’apithérapie. Ainsi, il a été possible de déterminer que son application dans le psoriasis est bénéfique pour réduire les poussées et la sévérité des symptômes.

Une étude partagée par le Journal de l’Académie américaine de dermatologie a déterminé que le venin d’abeille et la propolis ont des propriétés immunomodulatrices et anti-inflammatoires qui aident à contrôler les poussées de psoriasis.

Pour sa part, une enquête par le biais du Open Access Macedonian Journal of Medical Sciences a rapporté qu’un mélange de propolis (50%) avec de l’aloe vera (3%) était utile comme traitement topique pour réduire la présence de plaques de psoriasis palmoplantaire. Après 12 semaines de traitement, 62% des patients impliqués dans l’étude ont rapporté d’excellents résultats. De plus, 24 % avaient un niveau de réponse acceptable. Et bien que des études plus importantes soient nécessaires, ces résultats sont prometteurs.

Dans une étude contrôlée randomisée partagée par le Journal of Dermatological Treatment, 92 % des participants ont eu une amélioration complète de leurs lésions de psoriasis après avoir reçu un traitement d’apithérapie. Les chercheurs ont conclu qu’il s’agit d’une option thérapeutique sûre contre le psoriasis en plaques localisé récalcitrant, lorsque les autres approches échouent.

Propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes

Les effets anti-inflammatoires et cicatrisants de l’apithérapie expliquent en grande partie ses bienfaits en tant que remède dermatologique. Une publication partagée dans Ancient Science of Life souligne que le miel a un potentiel cicatrisant et antimicrobien. De cette façon, il favorise la récupération de la peau affectée par les plaques squameuses.

De même, ce document précise que le venin d’abeille, souvent utilisé en acupuncture, est une option thérapeutique contre le psoriasis vulgaire. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, ces découvertes ouvrent la voie à de nouveaux traitements pour cette maladie de la peau.

L’utilisation de l’apithérapie contre le psoriasis est-elle sans danger ?

Un aspect que chacun doit considérer avant d’utiliser l’apithérapie contre le psoriasis est qu’elle n’est pas exempte d’effets indésirables et de contre-indications. Le miel, la propolis, le pollen, la gelée royale et, surtout, le poison, peuvent provoquer des effets secondaires, en particulier chez les personnes sensibles.

Chez la plupart des adultes en bonne santé, l’application topique de produits apicoles est considérée comme sûre.

Dans tous les cas, il est recommandé d’éviter son utilisation en cas d’antécédent d’allergie. En cas de réaction défavorable, comme une irritation ou des démangeaisons, rincez abondamment à l’eau et arrêtez l’utilisation.

La thérapie au venin d’abeille nécessite, elle, plus de prudence. Celle-ci ne doit être appliquée que par des professionnels de l’acupuncture ou de l’apithérapie.

Parmi les effets indésirables, figurent les suivants :

  • Toux
  • Fatigue
  • Jaunisse
  • Anxiété
  • Démangeaisons et urticaire
  • Mal de tête
  • Inflammation locale
  • Perte d’appétit
  • Douleurs musculaires et faiblesse

On estime que 2 % des personnes ont des réactions allergiques aux piqûres d’abeilles. Dans ce contexte, il est préférable d’éviter cette thérapie. La recommandation générale est de consulter un médecin avant d’y avoir recours.

Remède à la propolis.
La propolis peut aider à traiter le psoriasis.



[/atomik -lu-aussi ]

Est-il possible de lutter contre le psoriasis avec l’apithérapie ?

Selon les résultats de certaines investigations, il est possible d’améliorer le pronostic du psoriasis avec l’apithérapie. Son application réduit les symptômes, notamment la formation de plaques squameuses sur la peau. De plus, elle réduit la récurrence des crises.

Malgré cela, il faut considérer qu’il ne s’agit pas d’un traitement de premier choix pour cette maladie. Son utilisation doit être simplement complémentaire. Aussi, elle doit être appliquée par des professionnels pour évaluer les risques éventuels. Gardez cela à l’esprit !



  • Fratellone PM, Tsimis F, Fratellone G. Apitherapy Products for Medicinal Use. J Altern Complement Med. 2016 Dec;22(12):1020-1022. doi: 10.1089/acm.2015.0346. Epub 2016 Jul 27. PMID: 27463767.
  • Nair PA, Badri T. Psoriasis. [Updated 2022 Apr 6]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK448194/
  • Rendon A, Schäkel K. Psoriasis Pathogenesis and Treatment. Int J Mol Sci. 2019 Mar 23;20(6):1475. doi: 10.3390/ijms20061475. PMID: 30909615; PMCID: PMC6471628.
  • Evaluation of bee venom and propolis in treatment of psoriasis: A pilot study. (2012). In Journal of the American Academy of Dermatology (Vol. 66, Issue 4, p. AB51). Elsevier BV. https://doi.org/10.1016/j.jaad.2011.11.222
  • El-Gammal E, Nardo VD, Daaboul F, Tchernev G, Wollina U, Lotti J, Lotti T. Apitherapy as a New Approach in Treatment of Palmoplantar Psoriasis. Open Access Maced J Med Sci. 2018 Jun 10;6(6):1059-1061. doi: 10.3889/oamjms.2018.135. PMID: 29983801; PMCID: PMC6026437.
  • Eltaher S, Mohammed GF, Younes S, Elakhras A. Efficacy of the apitherapy in the treatment of recalcitrant localized plaque psoriasis and evaluation of tumor necrosis factor-alpha (TNF-α) serum level: A double-blind randomized clinical trial. J Dermatolog Treat. 2015;26(4):335-9. doi: 10.3109/09546634.2014.990411. Epub 2014 Dec 30. PMID: 25424047.
  • Park JH, Yim BK, Lee JH, Lee S, Kim TH. Risk associated with bee venom therapy: a systematic review and meta-analysis. PLoS One. 2015 May 21;10(5):e0126971. doi: 10.1371/journal.pone.0126971. PMID: 25996493; PMCID: PMC4440710.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.