Le pain est-il un aliment qui fait grossir ?

8 juin 2020
Beaucoup de personnes se demandent s'il est vrai que le pain fait grossir. Dans cet article, nous voulons donc répondre à cette question et vous en expliquer davantage sur le mécanisme de la satiété.

Une question très récurrente est de savoir si le pain est un aliment qui fait grossir. Il convient alors de préciser qu’il n’existe pas d’aliments qui font grossir ou maigrir, mais cela est plutôt le résultat d’un équilibre calorique.

Cependant, l’influence de chaque aliment sur la sécrétion de l’insuline et la satiété peut inciter à manger davantage ou à prendre du poids.

Le pain ne fait pas grossir

Un médecin invitant à éviter le pain

En effet, le pain est un aliment qui se compose principalement de glucides. Le pouvoir énergétique d’une portion de 100g est d’environ 300-400 calories. Il peut se consommer dans le cadre d’une alimentation saine sans engendrer de prise de poids.

Néanmoins, il a tendance à avoir un indice glycémique élevé. Surtout s’il est élaboré avec du blé et des farines raffinées. Il en résulte alors un pic d’insuline suivi d’une hypoglycémie réactive postérieure.

La conséquence de consommer du pain de manière isolée est une satiété momentanée ainsi qu’une augmentation ultérieure de l’appétit. Il s’agit donc d’un aliment qui n’est pas très rassasiant en soi. Ce qui peut entraîner ensuite une consommation excessive.

Découvrez : 6 incroyables idées de sandwich sans pain que vous allez adorer

Ne pas utiliser le pain comme accompagnement

Le pain est généralement un aliment qui ne s’utilise pas comme il faut. L’idée d’accompagner les repas avec du pain entraîne une augmentation incontrôlée de l’apport énergétique qui n’est souvent même pas prise en compte.

Par conséquent, le pain peut se consommer, avec modération, mais toujours comme élément principal du plat. Ainsi, un sandwich comme menu principal, voire même une empañada ou une pizza. Sachez qu’il est toujours mauvais de l’ajouter en accompagnement d’un plat.

D’autre part, on s’en sert souvent pour le tremper dans une sauce. Cela augmente considérablement la valeur calorique du plat. En outre, son appétence peut conduire à consommer plus de nourriture que nécessaire, surmontant ainsi la barrière de l’appétit.

De même, il s’agit d’un produit qui n’est généralement pas pris en compte lors de l’évaluation d’un régime alimentaire. Bon nombre de personnes consomme du pain lors des repas principaux, mais ne savent pas qu’il s’agit d’un élément calorique et en mangent presque de manière culturelle.

Tous les pains ne sont pas identiques

Il existe différents types de pains, en fonction de leurs ingrédients et de leur processus de préparation. Par conséquent, le pain à base de blé est différent du pain de seigle. Et le pain de mie diffère du pain artisanal.

Lorsqu’il s’agit de manger du pain, il est intéressant de choisir des variétés élaborées avec des céréales complètes, le moins raffiné possible. Par ailleurs, ceux qui sont fabriqués de manière artisanale et qui comprennent plusieurs types de céréales dans leur recette présentent une qualité nutritionnelle bien supérieure.

Lisez également : Recette de pain maison au seigle et à l’épeautre

Le pouvoir rassasiant des aliments

Le pain avec des céréales complètes

Lors de la planification d’un régime, en plus de prendre en compte la valeur des aliments, il est intéressant d’évaluer leur pouvoir rassasiant. Ainsi, il vaut mieux éviter les aliments transformés ou riches en sucres.

Par ailleurs, les protéines et les graisses présentent une plus grande capacité de satiété car elles stimulent la leptine et le neuropeptideDe cette façon, on évite l’hypoglycémie réactive postérieure à l’ingestion de sucre simple qui conduit à une augmentation de l’appétit.

Les aliments riches en fibres entraînent une distension de l’estomac et des intestins, stimulant les récepteurs chargés de transmettre la sensation de satiété. C’est l’une des raisons pour lesquelles la priorité est donnée aux aliments non transformés.

Ainsi, en plus d’offrir des avantages au niveau des macro et micronutriments, cela permet un contrôle efficace de la courbe du glucose et du mécanisme de l’appétit.

Dans le cas du choix d’aliments riches en glucides, il faut privilégier les céréales complètes. En effet, les pains aux céréales complètes présentent une quantité élevée de fibres ainsi qu’un faible indice glycémique. La production d’insuline est donc bien moins stimulée qu’avec du sucre raffiné.

Le pain fait-il grossir : conclusion

Il n’existe pas d’aliments qui font grossir à eux seuls, et le pain n’est pas une exception. Cependant, notre façon de consommer le pain est souvent mauvaise, car nous en faisons un accompagnement de nos plats.

S’il est introduit dans le régime alimentaire, il doit figurer comme élément principal du plat. De plus, sa consommation entre les  repas doit être évitée afin de prévenir une augmentation ultérieure de l’appétit.

En règle générale, il est intéressant d’éviter les aliments riches en glucides à indice glycémique élevé ainsi que les aliments transformés. La consommation de fibres devient alors essentielle pour assurer le mécanisme de satiété et prévenir le développement de maladies complexes.

 

  • McConn BR., Gilbert ER., Cline MA., Appetite-associated responses to central neuropeptide Y injection in quail. Neuropeptides, 2018. 69: 9-18.
  • Zhang Y., Chua S Jr., Leptin function and regulation. Compr Physiol, 2017. 8 (1): 351-369.
  • Serra-Majem, L., & Bautista-Castaño, I. (2015). Relationship between bread and obesity. British Journal of Nutrition. https://doi.org/10.1017/S0007114514003249