Le Paronychia : qu’est-ce que c’est et quels sont ses traitements ?

30 septembre 2020
Le Paronychia est une pathologie d'origine infectieuse, qu'il soit bactérien ou causé par des champignons, qui affecte les ongles des mains et des pieds. Il se caractérise par une rougeur et un gonflement.

Le Paronychia est une infection de la peau qui entoure les ongles des pieds ou des mains. Selon des organisations médicales, cette pathologie se manifeste à la base (cuticule) ou sur les côtés de l’ongle. La zone touchée devient rouge, avec une ampoule pleine de pus, et est plus sensible au toucher.

Tout comme n’importe quelle infection de nature bactérienne ou fongique, il existe un risque associé (très faible, cependant) que le foyer se propage vers d’autres tissus. Il est donc essentiel de rapidement détecter la maladie et de la traiter de façon efficace. Nous allons par conséquent vous expliquer ce qu’est le Paronychia et quels sont ses symptômes et traitements.

Qu’est-ce que le Paronychia ?

Comme nous l’avons dit précédemment, cette pathologie répond à un processus infectieux autour de l’ongle. Des études indiquent que la lame unguéale (un tissu corné situé sur l’extrémité dorsale des doigts) est enflammée. En plus de cela, une destruction du cuticule (partie dure de l’ongle) se produit et est parfois accompagnée de suppuration.

Cette maladie infectieuse peut être cataloguée sous différentes formes, selon les critères médicaux. Nous allons vous les présenter dès maintenant.

Selon l’agent causal

L’agent pathogène qui entraîne la maladie conditionnera la durée et la gravité de cette dernière. Des sources officielles, comme la Bibliothèque Nationale de Médecine des États-Unis, expliquent qu’il existe deux types de Paronychia selon l’agent :

  • Aigu : d’éthologie bactérienne, par streptocoques, staphylocoques ou pseudomonas. Il apparaît de façon soudaine, ne dure pas longtemps et est généralement localisé sur un seul doigt, souvent de la main.
  • Chronique : causé par des champignons du genre Candida. Il se présente sur plus d’un doigt et est associé à une période de récupération plus prolongée, avec de possibles rechutes.
Le paronychia au doigt.

L’inflammation autour des ongles peut être d’origine bactérienne ou fongique, avec différents niveaux de gravité.

Selon sa gravité

La classification précédente est d’une grande utilité d’un point de vue de l’épidémiologie car elle permet de savoir ce qu’on peut attendre de la maladie en fonction de l’agent pathogène qui la cause. Malgré cela, d’un point de vue chirurgical, il est nécessaire de distinguer le Paronychia selon la gravité de ses symptômes. Des sources déjà citées antérieurement reprennent cette classification :

  • Premier degré : quand les bactéries n’ont pas pénétré très profondément. Une ampoule de pus localisée se forme.
  • Second degré : apparition d’un abcès (accumulation de pus) à cause d’une plus grande pénétration bactérienne.
  • Troisième degré : quand l’abcès s’étend vers le tissu adipeux sous-cutané.
  • Quatrième et cinquième degré : problèmes plus profonds qui peuvent atteindre l’os ou se manifester sous forme de nécrose (mort du tissu).

Comme nous avons pu le voir, cette infection devient plus grave quand les bactéries entrent plus profondément dans le tissu touché. C’est pour cela qu’il est essentiel de la détecter rapidement pour éviter les rares – mais possibles – complications.

Pour en savoir plus : Comment traiter la dermatite atopique chez les enfants

Symptômes et causes

Les symptômes du Paronychia dépendent du micro-organisme qui le cause et du niveau de gravité de l’infection. Des portails officiels reprennent certains des signes cliniques les plus évidents, parmi lesquels nous retrouvons :

  • Douleur, gonflement et rougeur sur la base d’un ou de plusieurs ongles.
  • Apparition d’ampoules pleines de pus, localisées dans la zone de l’infection.
  • Changements de couleur de l’ongle ou séparation de ce dernier de la pulpe du doigt.
  • En cas de dissémination de l’infection bactérienne vers le reste du corps, le patient peut avoir de la fièvre, des frissons, un mal-être et des douleurs musculaires, entre autres symptômes.

Pourquoi se produit-il ?

Les causes de cette infection sont liées à la facilité d’entrée des agents pathogènes, au-delà des barrières dermiques externes. Des dommages mécaniques continus, comme se mordre la peau des ongles, se sucer les doigts ou des croissances atypiques avec des lésions peuvent prédisposer à l’apparition de la maladie.

Par ailleurs, selon des études scientifiquesl’exposition à une humidité continue favorise l’apparition d’infections par des champignons. Ainsi, des personnes avec des professions liées à la manipulations d’eau (faire la plonge ou nettoyer, par exemple) sont plus susceptibles de souffrir de Paronychia chronique par Candida.

Un autre facteur de risque peut être le diabète car des recherches cliniques ont observé que, chez des patients sous surveillance, jusqu’à 30 % de ceux qui présentaient des infections fongiques au niveau des ongles étaient diabétiques.

Traitement du Paronychia

Ce type d’infection est généralement auto-résolutif, c’est-à-dire qu’il se résout par lui-même au bout de quelques jours. Il est recommandé de plonger l’ongle infecté dans de l’eau tiède plusieurs fois par jour pour réduire les symptômes.

En cas de dissémination de la zone enflammée ou d’apparition d’abcès, la consultation chez le médecin devient obligatoire. Il est possible qu’il prescrive des antimycosiques ou des antibiotiques selon l’agent causal. Si l’abcès est compliqué, l’intervention chirurgicale localisée peut être nécessaire.

Le paronychia aux pieds.

Les ongles des pieds sont aussi susceptibles de souffrir de Paronychia, parfois causé par des chaussures trop serrées.

Ceci peut vous intéresser : Dermatite atopique chez le bébé : soins de base

Paronychia : que faut-il retenir ?

Comme nous avons pu le voir, cette maladie se caractérise par sa nature infectieuse localisée au niveau des ongles. Si elle est causée par des bactéries, un type spécial de traitement n’est pas toujours nécessaire, mais les infections par Candida peuvent requérir une intervention médicale.

Pour prévenir ce type de pathologies associées aux ongles, il est essentiel de ne pas les mordre, de les couper régulièrement et d’aller chez le podologue en cas de croissances anormales. La peau est notre première barrière de défense : il est essentiel d’en prendre soin et de ne pas la soumettre à un stress superflu.

 

  • Langer, M. F., Lötters, E., Wieskötter, B., & Surke, C. Infecciones del surco ungueal de los dedos. Tratamiento de la paroniquia.
  • Paroniquia, Medlineplus.gov. Recogido a 22 de agosto en https://medlineplus.gov/spanish/ency/article/001444.htm
  • Paroniquia, Hospital San Diego. Recogido a 22 de agosto en https://www.rchsd.org/health-articles/paroniquia/
  • Alvarado, A., Hernández-Álvarez, G., Fernández, R., & Arenas, R. (2014). Onicomicosis por Candida en las uñas de las manos. Dermatología Revista mexicana58(4), 323-330.
  • Abad-González, J., Bonifaz, A., & Ponce, R. M. (2007). Onicomicosis because of Candida associated to diabetes mellitus. Dermatología Revista Mexicana51(4), 135-141.
  • Riquelme, Pablo Ruiz, and Esteban Urrutia Hoppe. “Manejo de la osteomielitis de la mano: revisión a propósito de un caso clÃnico.” ARS MEDICA Revista de Ciencias Médicas 44.2 (2019): 17-22.
  • Goettmann-Bonvallot, S., et al. “Patología ungueal.” EMC-Dermatología 51.4 (2017): 1-27.