Le poke, un plat à la mode

4 décembre 2020
Le poke est un plat hawaïen fait de poisson cru combiné à du riz et des légumes. Dans cet article, nous vous expliquons comment vous pouvez le préparer chez vous.

Vous avez peut-être entendu parler du poke ces derniers temps, un plat qui est devenu à la mode dans le monde entier, mais vous ne savez probablement pas de quoi il s’agit. C’est pourquoi, dans cet article, nous voulons vous en dire plus à ce sujet.

Bien qu’il soit d’origine hawaïenne et que son principal ingrédient soit le poisson cru, il est aujourd’hui l’un des plats gastronomiques les plus appréciés dans les pays européens et américains. En outre, il peut être préparé avec de nombreux éléments et autorise d’infinies variations.

Qu’est-ce que le “poke” ?

Pour commencer, nous vous dirons que le mot en hawaïen signifie “couper en morceaux ou en sections“. Ce nom est dû au fait qu’il est élaboré avec des morceaux de poisson cru. Pour le préparer, on les assaisonne de sauce soja, de sésame et d’autres condiments qui sont ensuite mélangés à des légumes.

Les formes traditionnelles de préparation sont généralement l’aku, qui contient du thon jaune, et le he’e, qui est préparé avec du poulpe. Cependant, il peut également être préparé avec du saumon cru ou des fruits de mer.

Parmi les légumes frais qui sont ajoutés à ce plat, on trouve du concombre, des algues, de l’avocat et de l’oignon. Toute cette préparation est servie dans un bol et, si vous le souhaitez, peut être accompagnée de riz blanc.

Des algues nori.
Le poke peut inclure des algues dans sa préparation, comme un légume de mer pour accompagner le poisson

A lire également : 3 manières de préparer des tacos aux crevettes

Quelle est l’histoire de ce plat ?

Initialement, ce plat permettait de redonner de l’énergie aux pêcheurs des îles. Ils avaient l’habitude de le préparer avec les poissons qui vivent dans cette région.

Pour ce faire, ils éviscéraient le poisson, lui enlevaient la peau et le coupaient en morceaux avec leurs mains. Ils le conservaient ensuite avec du sel, ajoutaient des algues de limu et des épices typiques, comme l’inamona (à base de noix de kukui grillée). Après un certain temps de marinade, ils mélangeaient le poisson à des légumes.

Comme mentionné, au fil des ans, ce plat a subi des influences d’autres endroits et connu des variations. Parmi celles-ci, on peut citer l’apport de la cuisine japonaise et indienne, puisque dans les années 70, les flux migratoires ont permis aux habitants de ces pays de venir dans la région.

De là, le saumon, la sauce de soja et le riz ont été introduits. Ainsi, aujourd’hui, les recettes de poke gourmet comprennent entre autres du lait d’amande, du quinoa, du chou frisé, du tofu, des graines de chia et du pavot.

Poke : un plat riche en nutriments

En plus de son goût rafraîchissant, ce plat se distingue par l’apport nutritionnel qui provient de la combinaison d’aliments sains. En ce sens, la science montre que le poisson et les fruits de mer sont une source de protéines complètes et d’acides gras sains de la famille des oméga-3.

D’autre part, les graines et les fruits secs fournissent des omégas-3, 6 et 9, tandis que les légumes incorporent des fibres, du fer et du calcium. S’il est préparé avec du chia, par exemple, l’apport des acides gras sera important.

Même dans les préparations végétariennes qui comprennent du tofu au lieu du poisson, il y a des protéines parmi d’autres composés. Nous vous recommandons donc d’essayer ce plat riche en nutriments sains.

Voir aussi : Adopter un régime végétarien et consommer suffisamment de nutriments

Comment faire poke bowl ?

Bien qu’il existe plusieurs façons de le faire, l’une des plus simples indiquées dans The Poke Cookbook : The Freshest Way to Eat Fish est la suivante. Notez les ingrédients dont vous aurez besoin et suivez les étapes de cette recette.

Ingrédients

Pour faire mariner le poisson, vous avez besoin de ce qui suit :

  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame ou 1 cuillère à soupe de graines de sésame blanc hydratées pendant 2 heures
  • Jus d’un citron
  • 1 tranche de gingembre frais
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja

Voici les ingrédients pour la préparation du poke :

  • 3 cuillères à soupe de riz cuit
  • 100 grammes de saumon
  • 5 noix
  • 1/4 de concombre
  • 1/4 d’oignon rouge
  • 5 rondelles de radis
  • 1/2 avocat

Pour assaisonner et rehausser les saveurs, on utilise 3 tiges d’oignons verts et de la sauce piquante.

Étapes à suivre pour faire mariner le poisson

  • Tout d’abord, coupez le saumon en dés et versez-le dans un bol ou un plat creux.
  • Ajoutez le jus d’un citron, la sauce soja, l’huile de sésame (ou les graines) et la tranche de gingembre.
  • Remuez ensuite le tout et laissez reposer pendant au moins 20 minutes pour que la saveur se développe.
  • Couvrez avec un film ou un couvercle et mettez de côté au réfrigérateur pendant que vous préparez l’étape suivante.

Comme ils ne sont pas cuits, il est recommandé de s’assurer que tous les ingrédients sont nettoyés et frais.

A la maison, vous pouvez préparer un poke avec les ingrédients de cette recette que nous partageons.

Étapes préalables à l’assemblage du poke

  • L’oignon doit ensuite être haché et trempé dans de l’eau chaude pendant 15 minutes pour en réduire l’acidité.
  • Puis coupez le concombre, le radis ou l’avocat.
  • Hachez l’oignon vert.
  • Une fois que tout est découpé, il faut assembler le plat.

Assemblage du plat

  • Ajoutez la base de riz dans un bol.
  • Sortez le saumon mariné du réfrigérateur et placez-le (sous la forme que vous préférez) dans le même bol.
  • Ajoutez les légumes.
  • Ajoutez la sauce piquante à votre goût, les noix et les oignons.

Poke : la nourriture à la mode

Comme vous pouvez le voir, outre le fait que ce plat est à la mode, il combine des nutriments bénéfiques pour le corps et sa préparation est simple. Gardez à l’esprit que cette recette est une idée que nous vous suggérons de mettre en pratique, mais vous pouvez faire les variations que vous souhaitez.

  • Choy, S. (2004). Sam Choy’s Little Hawaiian Poke Cookbook. Mutual Pub.
  • Quelal, María Mosquera, María Reinoso García, and Wilson Vásquez Castillo. “Composición lipídica y caracterización de los ácidos grasos de la semilla de chía (salvia hispánica l.).” Industrial data 20.2 (2017): 15-20.
  • Cheng M. El libro de cocina de Poke: la forma más fresca de comer pescado. 2017
  • Nutrientes en los alimentos. Anexo1. Disponible en: http://www.fao.org/3/y5740s/y5740s16.pdf
  • Valenzuela, A. (2005). El salmón: un banquete de salud. Revista chilena de nutrición32(1), 8-17.
  • Leiva, Anabel Beitia. “Proteínas de origen vegetal y su interés nutricional.” Recuperado http://zahartzaroa. artematiconorte. com/pdf/alimentacion/PROTEINAS VEGETALES. pdf (2015).