Le régime alcalin : voici ce que vous devez savoir

24 juillet 2020
Le régime alcalin repose sur la théorie selon laquelle les maladies se développent dans un environnement acide (c'est-à-dire avec un pH faible) et que, par conséquent, pour les prévenir, il est conseillé d'"alcaliniser" notre corps.

Le régime alcalin est en train de créer une tendance. Mais, ce régime est-il si bénéfique ? Peut-on lui faire totalement confiance ? La controverse sur ce modèle alimentaire fait rage. Certaines personnes lui attribuent des propriétés presque magiques, comme le fait de pouvoir guérir des maladies comme le cancer. Cependant, la question ne semble pas tout à fait claire. C’est pourquoi nous vous expliquons ici tout ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que le régime alcalin ?

Pour comprendre ce régime, il faut d’abord comprendre comment fonctionne le pH du corps. Le pH est appelé le potentiel hydrogène, qui est mesuré sur une échelle de 0 à 14, et sert à mesurer l’acidité ou l’alcalinité du milieu interne ou d’une solution.

  • 0 à 7 : acide
  • 7 : neutre
  • 7 à 14 : basique ou alcalin

Le régime alcalin repose sur la théorie selon laquelle les maladies se développent dans un environnement acide (c’est-à-dire avec un pH faible) et que, par conséquent, pour les prévenir, il est conseillé d' »alcaliniser » notre corps, c’est-à-dire d’augmenter son pH. Et il affirme que cela peut être réalisé par la nourriture.

Vous pouvez également être intéressé par : 8 aliments aux propriétés anti-inflammatoires à ne pas écarter de votre régime

Comment fonctionne le régime alcalin ?

L’hypothèse de ce régime est que l’alimentation modifie le pH des fluides corporels. C’est-à-dire qu’il modifie l’acidité ou la basicité du sang, de l’urine et de tous les fluides corporels. Comme l’expliquent certains physiologistes spécialisés dans l’alimentation, un environnement légèrement alcalin pourrait être bénéfique pour notre corps. Cependant, la littérature scientifique confirme que ce n’est pas possible. Un article publié dans la revue Osteoporosis International affirme qu’il n’est pas possible de faire varier l’équilibre acido-basique du sang, il reste pratiquement inchangé.

Le régime alcalin exclut donc les aliments tels que les produits laitiers, la viande, la volaille, le poisson, les œufs et les céréales. Aliments qui, selon le régime alimentaire, produisent des « cendres acides ». Il permet de manger des fruits et des légumes, à l’exception des myrtilles et des prunes.

Que dit la science à propos de ce régime ?

1. Lien avec le cancer

Le régime alcalin et le cancer

Malgré la promotion du régime alcalin, il n’y a qu’une seule étude d’observation qui a examiné sa relation possible avec la prévention et le traitement du cancer. Cependant, cette étude n’a trouvé aucune relation entre ce type de régime alimentaire et le cancer.

En l’absence d’études soutenant ou rejetant les idées qui sous-tendent le régime alcalin, il faut conclure qu’elles n’ont aucun fondement scientifique. Dans ce contexte, l’Institut américain de recherche sur le cancer (AICR) conclut que l’alimentation alcaline n’est pas recommandée.

2. Lien avec l’ostéoporose et la santé des os

Le régime alimentaire promet également des avantages en matière de santé osseuse. Selon la théorie de l’alimentation alcaline, pour réduire l’acidité du sang (ce qui, comme nous l’avons vu, n’est pas possible), le corps utilise le calcium des os, de sorte que les aliments acides sont associés à une diminution du calcium et à une augmentation de l’ostéoporose.

Cependant, dans cette étude publiée en 2009, il est conclu que, bien que la consommation de plus de protéines augmente l’excrétion du calcium, celle-ci ne provient pas des os, car il n’y a pas eu de changement dans l’équilibre global du calcium dans le corps. Pour cette raison, suivre un régime acide ne favorise pas la diminution de la densité osseuse.

Avant de partir, lisez : Réduire les dommages de l’ostéoporose après la ménopause

Un régime alcalin n’améliore pas la santé

Une femme suivant un régime alcalin

Le corps est extrêmement efficace pour réguler le pH du sang, car nous aurions de sérieux problèmes s’il ne le faisait pas. Ainsi, il n’est pas possible de modifier le pH sanguin au moyen d’un régime alcalin, bien que le pH urinaire puisse être modifié.

Le régime alcalin, tout en promulguant la consommation de certains aliments bénéfiques tels que les légumes, n’a pas de preuves scientifiques pour soutenir certaines allégations.

Certains groupes d’aliments qui sont limités à ce type de régime offrent également de nombreux avantages et ne doivent pas être exclus d’un style d’alimentation sain.

En conclusion, nous devons garder à l’esprit que face à ce type de régime miracle, nous devons toujours nous rappeler que si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c’est probablement un mensonge.

 

  • Fenton TR., Fenton CJ., Evidence does not support the alkaline diet. Osteoporos Int, 2016. 27 (7): 2387-2388.
  • Fenton TR., Lyon AW., Eliasziw M., Tough SC., Hanley DA., Meta analysis of the effect of the acid ash hypothesis of osteoporosis on calcium balance. J Bone Miner Res, 2009. 24 (11): 1835-40.