Le régime idéal des personnes souffrant d’intolérance au fructose

8 août 2019
Afin de connaître le régime alimentaire approprié pour les personnes intolérantes au fructose, il est essentiel de faire la différence entre une personne présentant une intolérance héréditaire au fructose et une malabsorption du fructose.

De nombreuses personnes intolérantes au fructose sont confrontées à de nombreux doutes quant au régime alimentaire qu’elles doivent suivre. Pour résoudre ce problème, il est d’abord important de connaître le nutriment qui cause l’intolérance, les aliments qui en contiennent et la nature exacte de cette pathologie.

Cependant, il existe de nombreux régimes pour les personnes intolérantes au fructose. Par conséquent, une fois les renseignements adéquats pris, ces personnes ne devraient avoir aucun problème en matière de nutrition si elles sont bien informées.

Qu’est-ce que le fructose ?

Des bonbons réalisés à base de fructose

Le fructose est un sucre simple que l’on retrouve naturellement dans les fruits. Il se présente généralement sous forme de saccharose. Cette substance n’est ni plus ni moins que le sucre commun que nous connaissons tous. Lorsque nous prenons du saccharose, il se divise en deux composants dans les intestins, libérant du glucose et du fructose.

Il est également important de savoir qu’une autre source de fructose est le sorbitol. Cette substance est un édulcorant qui, lorsqu’il est métabolisé par notre organisme, peut générer du fructose.

Le fructose, dans des conditions normales, doit être absorbé par les cellules intestinales et métabolisé dans l’organisme pour profiter de ses propriétés. C’est au moment où il y a un problème d’absorption et de métabolisation que l’intolérance au fructose apparaît.

Afin de connaître le bon régime alimentaire pour chaque personne, il est essentiel de différencier une personne ayant une intolérance héréditaire au fructose de celle qui souffre d’une malabsorption du fructose.

La lecture pourrait également vous intéresser : Comment savoir si mon enfant souffre d’intolérance au lactose ?

L’intolérance héréditaire au fructose

La cause de cette maladie est une erreur génétique qui affecte le processus de métabolisation du fructose. Elle est présente chez 1 personne sur 20 000. Cette erreur fait que ces personnes ne produisent pas l’enzyme impliquée dans les réactions biochimiques de l’organisme, la fructose-1-phosphate-aldolase ou aldolase B.

N’ayant pas cette enzyme, responsable de la métabolisation du fructose, ce sucre s’accumule sous forme d’un produit intermédiaire de dégradation du fructose qui est toxique pour l’organisme.

La malabsorption du fructose

L'intolérance au fructose provoque des problèmes intestinaux

Quant à cette pathologie, elle touche généralement plus de 30% de la population. Les patients ont dans l’intestin des cellules incapables d’absorber totalement ou partiellement le fructose. De cette façon, des symptômes gastro-intestinaux apparaissent.

Par conséquent, selon la pathologie subie et compte tenu de la gravité de ses conséquences, la réponse sera différente et, par conséquent, l’alimentation sera également différente.

Le régime idéal pour les personnes souffrant d’intolérance héréditaire au fructose

Les personnes souffrant d’intolérance au fructose de ce type doivent suivre un régime strict sans fructose. Dans ce dernier, pas plus de 1 ou 2 grammes de ce sucre doit être consommé quotidiennement.

Pour cela, il est important que le patient lise les étiquettes de tous les aliments en s’assurant qu’ils ne contiennent pas de fructose. Malheureusement, il y a très peu d’aliments manufacturés qui peuvent être consommés si vous souffrez de cette condition.

Par conséquent, afin d’avoir une idée des aliments que les personnes souffrant d’intolérance héréditaire au fructose peuvent consommer ou non, voici une liste résumant les principaux. Parmi les aliments autorisés, on retrouve donc :

  • Édulcorants : sirop de glucose, saccharine, cyclamate.
  • Fruits (de manière occasionnelle) : avocat, olives mûres.
  • Légumes : bettes, brocoli, épinards, pommes de terre, champignons, endives. Et de manière occasionnelle : céleri, cresson, chou, concombre, laitue, chou-fleur.
  • Viande et poisson : tous sont autorisés, à condition qu’ils soient frais et non transformés.
  • Céréales et dérivés : farine de blé, avoine, maïs, seigle, pain blanc, riz.

Parmi les interdits, mentionnons que ni la viande ni le poisson transformé contenant du fructose, du saccharose ou du sorbitol ne doivent être consommés. Le soja, le lait concentré, les yaourts aux fruits et les tomates sont également interdits.

Lire aussi : Quelles sont les principales intolérances alimentaires ?

Le régime alimentaire idéal pour les personnes souffrant de malabsorption du fructose

Dans ces cas, le régime alimentaire à suivre est un régime restreignant le fructose. Cette restriction variera en fonction de chaque personne selon que la malabsorption est totale ou partielle et du degré d’intolérance qu’elle présente.

Si l’intolérance est totale, le régime alimentaire sera très similaire à celui des personnes souffrant d’intolérance héréditaire au fructose. En résumé, il faudra éviter de manger tout aliment contenant du fructose ou du saccharose.

Par contre, les personnes présentant une intolérance partielle, qui est la pathologie la plus courante, peuvent consommer des aliments à faible teneur en sucre. Elles peuvent même consommer une quantité modérée d’aliments à forte teneur en fructose.

Certains aliments contenant de grandes quantités de fructose sont :

  • Abricots secs, kaki et cerises
  • Pruneaux et chérimoles
  • Pomme, poire et raisin

Inversement, les aliments à faible teneur en fructose sont :

  • Papayes, avocat, noix de coco et pois sucrés
  • Noisettes et châtaignes
  • Artichauts, bettes, aubergines et champignons
  • Lait, fromage et oeufs
  • Viande et poisson frais

Malgré toutes ces indications, si vous souffrez d’une des pathologies dont nous venons de parler, il est important que vous consultiez un spécialiste pour obtenir des conseils et établir un traitement diététique adapté à vos caractéristiques.

 

  • Touati, G., Brivet, M., & Ogier de Baulny, H. (2012). Trastornos hereditarios del metabolismo de la galactosa y la fructosa. EMC – Pediatría. https://doi.org/10.1016/s1245-1789(12)62753-x
  • Echandi, N., Umaña, R., & Zúñiga, G. (2009). Efecto del consumo de fructosa sobre los niveles plasmáticos de ácido úrico, colesterol y triacilglicéridos en ratas. Revista Medica de La Universidad de Costa Rica. https://doi.org/10.1016/j.nut.2010.02.014
  • Riveros, M. J., Parada, A., & Pettinelli, P. (2014). Consumo de fructosa y sus implicaciones para la salud; malabsorción de fructosa e hígado graso no alcohólico. Nutricion Hospitalaria. https://doi.org/10.3305/NH.2014.29.3.7178