Les 6 types de handicap et leurs caractéristiques

Tous les types de handicap impliquent des limitations qui peuvent se réduire si on offre les outils adéquats. Une déficience est un obstacle mais cela ne signifie pas qu'on ne puisse pas la surmonter.
Les 6 types de handicap et leurs caractéristiques

Dernière mise à jour : 12 juin, 2021

Tout comme l’être humain a différentes compétences, il peut aussi être atteint de différents types de handicap. Ils ont tous un point commun : ils supposent une limitation pour participer à un domaine ou une action de la sphère humaine.

Par ailleurs, tous les types de handicap sont le fruit de la déficience ou du dysfonctionnement d’un organe. Cela devient un obstacle pour réaliser les activités de la même façon que ceux qui n’ont pas cette limitation.

Néanmoins, le fait qu’il existe une limitation ne veut pas dire que des domaines de la vie doivent être supprimés. Avec tous les types de handicap, il existe la possibilité de réaliser des activités et de faire partie de la société, si on apporte les conditions nécessaires pour cela.

Les 6 types de handicap

Un handicap intellectuel.

Les différents handicaps impliquent une certaine limitation mais n’empêchent pas de réaliser différentes activités.

Il existe différents types de handicap, en fonction du type de limitation qu’ils impliquent. En d’autres termes, les handicaps se classent selon le domaine de la vie qu’ils affectent. Nous retrouvons, en nous basant sur cette approche, les modalités suivantes.

1. Handicap physique ou moteur

Le handicap physique ou moteur est celui au sein duquel on retrouve une diminution totale ou partielle de la mobilité dans un membre (ou plus) du corps. Ceci se traduit par une difficulté ou une impossibilité à réaliser les activités qui requièrent des capacités motrices.

Cette condition peut être permanente ou transitoire. Il existe plusieurs types de handicap moteur :

  • Monoplégie. Quand il y a une paralysie dans un seul membre.
  • Paraplégie. Si la personne perd sa capacité à marcher.
  • Tétraplégie. Elle affecte la mobilité des membres supérieurs et inférieurs.
  • Hémiplégie. La mobilité d’un côté du corps est affectée.
  • Spina bifida. Il empêche ou complique le mouvement global d’une personne.
  • Dystrophie musculaire. Le tonus musculaire est faible et on perd du tissu avec le temps, ce qui rend le mouvement très compliqué.
  • Paralysie cérébraleElle est lié à de graves déficiences dans la motricité qui incluent de la lenteur, de la raideur, de l’agitation, une paralysie, etc.
  • Amputation. La perte d’une partie du corps limite l’activité d’une personne.

2. Handicap sensoriel

Le handicap sensoriel fait référence à l’affectation d’un ou plusieurs sens. Le principal effet est que la capacité à récupérer des informations de l’environnement se retrouve réduite. Dans cette catégorie, deux types de handicap se détachent :

  • Déficience visuelle. Il correspond à la perte ou à la diminution de la vision. On obtient 80 % de l’information de l’environnement à travers la vue. Par conséquent, cette limitation provoque des changements sévères dans la vie d’une personne.
  • Déficience auditive. Il s’agit de la perte ou de la diminution de la fonctionnalité dans le système auditif. Cela entraîne une difficulté dans l’accès au langage et au discours et conduit à des obstacles dans la communication, et parfois dans l’apprentissage.

3. Handicap intellectuel

Un autre type de handicap est le handicap intellectuel. Il apparaît quand une personne présente des difficultés ou limitations au niveau des compétences cognitives. Celles-ci comprennent le traitement de l’information, la perception, la mémoire, l’attention, la résolution de problèmes, etc.

Il est très fréquent que les personnes atteintes de ce type de handicap aient aussi des difficultés pour vivre et travailler en communauté. Il existe différents degrés de sévérité de la limitation ; elle peut être légère, modérée, grave ou profonde.

4. Handicap psychosocial

Une petite fille atteinte de schizophrénie.

Le handicap psychosocial peut créer des difficultés lorsqu’il s’agit de se lier à d’autres personnes.

Le handicap psychosocial apparaît quand on retrouve des déficiences dans la pensée ou dans le fait de ressentir ou de se lier aux autres. Ces déficiences doivent être intenses et constantes pour que ce type de limitation se configure en tant que handicap.

C’est l’un des types de handicap les plus stigmatisés dans la société. On ne dispose pas de suffisamment de connaissances à ce sujet et, par conséquent, il existe des craintes infondées autour de ces limitations. Cela complique les progrès de ceux qui sont atteints de ce type de handicap.

5. Handicap viscéral

C’est l’un des types de handicap les moins connus, alors qu’il s’agit aussi de l’un des plus fréquents. Le handicap viscéral correspond aux cas où une personne présente des déficiences dans le fonctionnement d’un organe interne.

Au sein des handicaps viscéraux, nous retrouvons des maladies communes comme le diabète et la déficience cardiaque. Cette condition limite la vie de ceux qui en souffrent et entrave la participation au sein de la communauté.

6. Handicap multiple

Le handicap multiple correspond aux cas où deux handicaps ou plus sont présents, de façon simultanée. Par exemple, quand une personne est atteinte d’un handicap moteur et intellectuel en même temps.

Dans ces cas, il peut y avoir différents degrés de sévérité entre un handicap et un autre. On dit qu’il ne s’agit pas seulement d’une somme de limitations mais d’une interaction entre elles, qui aboutit à des résultats très spécifiques dans chaque cas.

Le handicap est un défi

Chaque type de handicap suppose un défi individuel pour la personne qui en est atteinte mais représente aussi un défi pour la société. Une limitation ne devrait pas impliquer une exclusion, ni une stagnation dans le développement vital.

Peu importe le type de handicap dont il s’agisse : on peut toujours faire quelque chose pour réduire l’impact de la limitation. Néanmoins, cela requiert la participation de la personne handicapée, de son entourage, du système de santé et de la société en général.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que le syndrome du membre fantôme ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce que le syndrome du membre fantôme ?

On estime que le syndrome du membre fantôme se manifeste chez 85 % des personnes amputées. Que sait-on aujourd'hui sur ce syndrome ?



  • Fernández, M. T. (2017). La discapacidad mental o psicosocial y la Convención sobre los Derechos de las Personas con Discapacidad.
  • Aguilar, M., & Luz, M. (2011). Discapacidad: entre el estigma y la comunidad. Revista Integra Educativa, 4(2), 205-216.
  • Toboso-Martín, M., & Rogero-García, J. (2012). «Diseño para todos» en la investigacion social sobre personas con discapacidad. Revista Española de Investigaciones Sociológicas (REIS), 140(1), 163-172.
  • Rev. chil. neuro-psiquiatr. vol.50 no.1 Santiago mar. 2012. Calidad de vida en pacientes con discapacidad motora según factores sociodemográficos y salud mental. http://dx.doi.org/10.4067/S0717-92272012000100003