Les caillots sanguins pendant les règles

2 mars 2021
Les caillots sanguins sont fréquents pendant les règles. En général, ils correspondent à des changements hormonaux passagers, mais dans certains cas ils requièrent un contrôle médical. Dans cet article, nous vous expliquons les causes les plus communes.

Les caillots sanguins pendant les règles génèrent souvent une inquiétude chez les femmes. Elles craignent généralement de souffrir d’une pathologie sérieuse.

Cependant, il est important de savoir qu’en général, les caillots sanguins pendant les règles sont d’origine hormonale. Ainsi, une fois le déséquilibre hormonal passé, les menstruations reviennent à la normale.

Parfois, une surveillance plus intense est néanmoins nécessaire. Etant donné qu’ils sont moins fréquents, les caillots sanguins pendant les règles peuvent être un signe avant-coureur de pathologies utérines.

Rappelons que les menstruations correspondent au phénomène par lequel l’endomètre est évacué vers l’extérieur. L’endomètre est la couche la plus interne de l’utérus et, de manière cyclique, s’il n’y a pas de grossesse, il est évacué pour commencer la formation d’une nouvelle couche.

L’évacuation est ce qui se manifeste extérieurement par des saignements. Dans des conditions normales, le saignement est de couleur rouge, sans caillots, et son apparition est progressive.

Par ailleurs, soulignons que les caillots constituent le mécanisme par lequel l’organisme stoppe les hémorragies. En cas de blessure ou la possibilité d’une hémorragie abondante, le caillot tente de stopper le processus.

Peu importe l’organe dans lequel ils se forment, les caillots sont généralement plus foncés que le sang liquide, et présentent une consistance gélatineuse. Ils se forment sous l’apparence d’une petite boule qui agglomère les éléments sanguins.

En cas de caillots sanguins pendant les règles, on suppose que le corps les produit pour une raison quelconque. Les saignements menstruels coagulés deviennent plus foncés, et bien sûr moins fluides.

Causes utérines de caillots sanguins pendant les règles

Les causes utérines donnant lieu à des caillots sanguins pendant les menstruations sont :

  • Polypes utérins. Les polypes utérins sont des formations de tissu au sein de la cavité de l’utérus. Ils modifient l’endomètre en exerçant une pression sur lui, et obstruent l’écoulement du sang menstruel. Les caillots se forment alors lorsque le sang est retenu dans l’utérus pendant une longue période.
  • Adénomyose. Quand le muscle de l’utérus s’agrandit à cause de l’invasion d’autres tissus environnants, il se produit quelque chose de semblable aux polypes. La modification de l’endomètre ainsi que l’obstruction de la sortie entraînent la formation de caillots.
  • Endométriose. Il s’agit d’une maladie au cours de laquelle le tissu endométrial se développe dans des organes autres que l’utérus. Comme cette pathologie touche l’endomètre, l’un des symptômes peut être la formation de caillots sanguins pendant les règles.
  • Hypertrophie utérine. L’utérus peut s’agrandir pour des raisons physiologiques ou pathologiques. Une raison normale de son agrandissement est la grossesse ainsi que les mois postérieurs à l’accouchement. Avec une surface endométriale plus importante et plus d’espace pour recueillir le sang, les caillots se forment alors plus spontanément.
  • Fausses couches. Les fausses couches présentent parmi leurs signes l’expulsion de caillots par voie vaginale, comme s’il s’agissait d’une menstruation. Même s’il ne s’agit pas strictement d’un cycle menstruel habituel, s’il a lieu très tôt pendant la grossesse, les dates ont tendance à se chevaucher et à créer une confusion.
Tampons et serviettes hygiéniques.

“Les caillots sanguins pendant les règles peuvent être la conséquence de causes utérines et extra-utérines.”

Lisez également : 6 irrégularités du cycle menstruel que vous ne devez pas ignorer

Causes extra-utérines de caillots sanguins pendant les règles

Certaines situations se produisent en dehors de l’organe utérin et sont plutôt systémiques ou externes. Voici donc les conditions extra-utérines qui peuvent conduire à l’apparition de caillots sanguins pendant les règles:

  • Changements hormonaux. C’est la cause la plus fréquente et la plus bénigne. En général, elle se résout avec le temps, sans qu’il soit nécessaire de recourir à une intervention médicale.
  • Maladies de la coagulation. Lorsqu’une femme souffre d’une pathologie hématologique liée à la coagulation, ses menstruations sont affectées. Un exemple commun est la maladie de Von Willebrand. Bien qu’il s’agisse d’un déficit de la coagulation, en produisant des saignements abondants, le sang est stocké dans l’utérus et coagule ensuite.
  • Dispositif intra-utérin. Connu mondialement sous le nom de DIU, cette méthode contraceptive a parmi ses effets indésirables les caillots sanguins pendant la menstruation. Si les effets secondaires sont persistants et affectent la qualité de vie, il faut retirer le stérilet.
  • Anémie. Il est scientifiquement prouvé que l’anémie est responsable de la formation de caillots sanguins pendant les règles. Elle crée un cercle vicieux chez la femme qui en souffre. Des menstruations abondantes entraînent une anémie à cause de la perte de fer. Il y a donc moins de fer disponible dans l’organisme. Sans la quantité de fer adéquate, l’utérus réduit son pouvoir de coagulation, augmentant alors la quantité de sang perdu.
Une femme avec des douleurs menstruelles.

“La présence de douleurs menstruelles intenses accompagnées de caillots est le signe qu’il faut consulter un professionnel.”

Découvrez davantage : 3 remèdes pour réguler les menstruations

A quel moment consulter un médecin ?

La plupart des femmes souffrant de caillots sanguins pendant leurs règles n’auront pas besoin de consulter un médecin. Toutefois, certains signes avant-coureurs devraient inciter à la consultation. Parmi ces signes, nous avons :

  • Répétition fréquente des règles avec des caillots.
  • Accompagnement d’une douleur intense dans la région pelvienne ou dans l’abdomen.
  • Présence de flux vaginal avec des changements de couleur ou d’odeur.

Enfin, au moindre doute, n’attendez pas pour consulter un professionnel. Il est effectivement préférable d’analyser les caractéristiques des saignements menstruels et d’écarter à temps l’anémie. Des méthodes complémentaires complexes ne sont pas nécessaires pour parvenir à un diagnostic.

  • Roselló-Soberón, María Emilia, et al. “Ciclo menstrual y alimentación.” Perinatologia y reproducción humana 17.2 (2003): 61-71.
  • Jiménez, MJ Rodríguez, and N. Curell Aguilá. “El ciclo menstrual y sus alteraciones.” Pediatria integral 21 (2017): 304-311.
  • Arteaga, Eugenio, and C. Fernández. “Trastornos menstruales en la adolescencia.” ARS MEDICA Revista de Ciencias Médicas 16.2 (2017): 15-19.