Les compléments alimentaires pour le sport sont-ils recommandés aux adolescents ?

Un mode de vie sain est le meilleur moyen d'atteindre des performances optimales. Les compléments alimentaires pour le sport ne sont pas recommandés pour les moins de 18 ans.
Les compléments alimentaires pour le sport sont-ils recommandés aux adolescents ?
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 08 décembre, 2022

Il existe une controverse autour de l’utilisation des compléments alimentaires pour le sport chez les adolescents. Typiquement, à ce stade de la vie, de nombreux jeunes souhaitent pratiquer des sports et donner le meilleur d’eux-mêmes, mais est-il opportun de recourir à des suppléments pour y parvenir ?

À cet égard, le fait que l’efficacité de nombreux produits ne sont pas soutenus par des recherches scientifiques est inquiétant. Le marché regorge de substances qui sont promues comme des formules pour gagner plus de masse musculaire et améliorer la condition physique, et les adolescents sont sensibles à ces messages.

Que sont les compléments alimentaires pour le sport ?

Commençons par dire que les compléments alimentaires pour le sport sont des produits pharmaceutiques qui contiennent un ingrédient diététique. Cet ingrédient est généralement un extrait de plante et des vitamines, des acides aminés, des enzymes, des probiotiques ou des minéraux.

Les compléments alimentaires pour le sport sont présentés comme des substances améliorant la performance. Parfois, il est indiqué qu’ils augmentent la masse musculaire et les performances physiques ou qu’ils favorisent la perte de poids.

Le problème est que les propriétés de beaucoup de ces compléments n’ont pas été étayées par des études scientifiques. D’une part, il y a une chance qu’ils soient complètement inefficaces. D’autre part, il est également nécessaire d’évaluer s’ils ne causent aucun préjudice.

Supplément sportif.
Certains suppléments sont vendus sous une réglementation faible, leur innocuité ne peut donc pas être certifiée.

Les risques des compléments alimentaires pour le sport chez les adolescents

La plupart des études sur les compléments alimentaires pour le sport ont été menées auprès d’adultes. Actuellement, il existe très peu d’enquêtes qui analysent l’effet de ces substances sur les adolescents. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un âge critique du développement physique et mental.

L’American Academy of Pediatrics ne recommande pas l’utilisation de ces compléments chez les personnes de moins de 18 ans. Les données disponibles indiquent que pour entre 12 % et 58 % des compléments vendus sur le marché, la liste des ingrédients mentionnés sur l’étiquette est incomplète. Cette imprécision comporte des risques.

Parmi les effets secondaires potentiels que les adolescents peuvent ressentir, figurent les suivants :

  • Réactions allergiques
  • Acné
  • Chute des cheveux
  • Troubles du sommeil
  • Problèmes de croissance
  • Problèmes gastro-intestinaux
  • Dommages aux reins ou au foie
  • Sautes d’humeur
  • Tendance accrue à l’agressivité
  • Altérations des organes sexuels
    • Dans le cas des hommes, il peut y avoir réduction des testicules. Chez les femmes, un élargissement du clitoris peut survenir.



[/atomik -lu-aussi ]

Quels compléments alimentaires pour le sport faut-il éviter ?

En général, les adolescents devraient éviter les complémentaires alimentaire pour le sport qui incluent les composants suivants :

  • Guarana
  • Germander
  • Géranium (ou DMAA)
  • Extrait de yerba maté
  • Yohimbine (ou erex, testomar, yocon, yohimar, yohimbe)
  • Phényléthylamines (ou PEA, B-phényléthylamine, N-méthylphényléthylamine)
  • Bigaradier (ou biarade, sévillan, bigaradier, Citrus aurantium)
  • Fruit du baelier (ou N-[2-hydroxy-2(4-méthoxyphényl)éthyl]-3-phényl-2-propénamide)

De même, il ne convient pas d’utiliser des suppléments sportifs contenant un mélange exclusif. Sous ce nom, il peut y avoir n’importe quelle substance. Les produits qui contiennent des mots comme hardcore ou extreme sur leur étiquette ne sont pas dignes de confiance.



[/atomik -lu-aussi ]

Quels compléments sont recommandés ?

Ce qui est indiqué, c’est que si l’adolescent veut ingérer l’une de ces substances, il doit d’abord consulter le médecin.

Rien ne remplace une alimentation équilibrée riche en protéines. Cependant, certains compléments alimentaires pour le sport peuvent être utilisés avec une relative sécurité. Parmi ceux-ci, figurent les suivants :

  • Multivitamines : Ils combinent des vitamines, des minéraux et d’autres ingrédients. Ils peuvent compléter l’apport nutritionnel des aliments, bien que cela ne soit presque jamais certifié.
  • Acides aminés essentiels : Ils renforcent le système immunitaire et aident à prendre de la masse musculaire.
  • Protéines : Ces compléments sont dits protéinés. Ils favorisent la prise de masse musculaire et aident à remplacer les calories chez les sportifs de haut niveau.
  • Créatine : Elle augmente les performances sportives et favorise la prise de masse musculaire. Chez certaines personnes, elle provoque une déshydratation, des nausées et des crampes.
  • Caféine : Elle réduit la fatigue et l’épuisement, optimise les performances physiques et améliore l’activité cellulaire.
Les protéines comme suppléments sportifs pour les adolescents.
Bien que des substances comme la créatine aient montré leur efficacité, les résultats des études doivent être filtrés, car les adolescents n’y participent presque jamais.

Quelques conseils sur le mode de vie

Idéalement, les adolescents devraient s’abstenir de prendre des compléments alimentaires pour le sport. Il y a tellement de doutes et si peu de données disponibles que la chose la plus sensée à faire est de faire preuve de prudence. Il existe des moyens naturels et sains pour rester en bonne condition physique :

  • Bien se reposer. Les adolescents ont besoin de plus de 8 heures de sommeil en moyenne.
  • Avoir une alimentation saine et cohérente. Une alimentation variée est la meilleure mesure pour prévenir les blessures, éviter la fatigue et avoir des performances adéquates.
  • Bien faire de l’exercice physique. Combinez l’entraînement cardiovasculaire avec l’entraînement en force.
  • Ne pas consommer de substances nocives. Le tabac, l’alcool et les substances psychoactives sont des substances qui altèrent les performances physiques et mentales.

Il convient de consulter un nutritionniste pour identifier les besoins nutritionnels. Ce professionnel peut également indiquer si des compléments alimentaires sont nécessaires ou non.

Cela pourrait vous intéresser ...
Découvrez l’importance de garder une journée libre dans la routine sportive
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Découvrez l’importance de garder une journée libre dans la routine sportive

Garder une journée libre dans la routine sportive est essentiel, car nous évitons ainsi la fatigue et les blessures.



  • Kuskoski, E. M., Roseane, F., Garcia, A., & TRONCOSO, A. M. (2005). Propiedades químicas y farmacológicas del fruto guaraná (Paullinia cupana). Vitae, 12(2), 45-52.
  • Fernández Carrión, D. (2019). Educación para la salud sobre el consumo de suplementos proteicos en adolescentes deportistas (Bachelor’s thesis).
  • ORNELAS, MA GUADALUPE REYNAGA. “Consumo de Proteína y uso de Suplementos en Adolescentes Deportistas.” (2016).
  • Galicia, Patricia Máximo, and Ma Guadalupe Reynaga Ornelas. “CONSUMO DE PROTEÍNA Y USO DE SUPLEMENTOS EN ADOLESCENTES DEPORTISTAS.” JÓVENES EN LA CIENCIA 2.1 (2016): 169-173.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.