Les risques liés à l'utilisation de laxatifs pour perdre du poids

Devoir perdre des kilos en trop ne signifie pas qu'il faut adopter des comportements pouvant affecter la santé. L'utilisation de laxatifs pour perdre du poids peut être dangereuse.
Les risques liés à l'utilisation de laxatifs pour perdre du poids

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Certaines personnes cherchent désespérément à perdre des kilos. D’autres ont peur d’en prendre. Cela conduit parfois à des comportements à risque. Parmi eux, figure l’utilisation de laxatifs pour perdre du poids.

Nous devons commencer par préciser que les laxatifs ne servent pas de méthode pour perdre du poids ou aider à brûler les graisses. De plus, une utilisation inappropriée, excessive et non surveillée peut causer de graves dommages à la santé, comme nous le verrons ci-dessous.

Que sont les laxatifs et à quoi servent-ils ?

Les laxatifs sont une classe de médicaments qui ne doivent être administrés que sur ordonnance. Il en existe deux types : les laxatifs par voie rectale et les laxatifs par voie orale.

Leur but est de favoriser le mouvement des aliments à travers le système digestif. Ils accélèrent l’élimination des matières fécales, lorsque l’intestin est affecté.

Ils sont généralement recommandés pour lutter contre la constipation, augmenter le volume des selles ou faciliter la miction. Par exemple, si une personne a une fracture du coccyx, l’effort pendant la défécation peut l’affecter. Dans ce cas, les laxatifs contribuent momentanément à son bien-être.

Leur administration peut également être nécessaire lorsque des études endoscopiques doivent être réalisées. Cependant, c’est le médecin traitant qui déterminera le type de laxatifs à administrer et la dose, ainsi que la durée pendant laquelle le patient doit les prendre.

Ceux qui contiennent des extraits de produits naturels sont à privilégier. En cas de difficultés pour aller fréquemment à la selle, il est recommandé d’augmenter la consommation de fibres, afin de profiter de leurs propriétés laxatives naturelles.

L'homme constipé a besoin de laxatifs.
Même en cas de constipation, l’utilisation de laxatifs doit être limitée. Il est préférable d’avoir recours à d’autres alternatives plus naturelles pour résoudre le problème.



Les laxatifs sont-ils utiles pour perdre du poids ?

Certaines personnes ont recours à des laxatifs pour essayer de perdre du poids. Comme nous l’avons déjà dit, ces médicaments ne sont pas prévus à cet effet.

A cet égard, selon les résultats d’une étude réalisée à Barranquilla (Colombie), auprès de jeunes âgés entre 14 et 18 ans et chez qui prédominent les conduites à risque associées à la boulimie, 18,2 % ont admis s’adonner à ce type de pratique.

De plus, on considère que ceux qui ont tendance à être en surpoids sont plus susceptibles de le faire. Il faut toutefois préciser que les jeunes ne sont pas les seuls a y avoir recours.

En ce qui concerne l’efficacité des laxatifs pour la perte de poids, il convient de préciser qu’elle n’est pas prouvée. La raison en est que le poids perdu est constitué de fluides.

Les laxatifs affectent généralement le fonctionnement du gros intestin, aidant au transit des matières fécales. Cependant, ils n’éliminent pas la graisse sous-cutanée accumulée dans le corps. Pour perdre cette graisse, un régime alimentaire et une routine sportive adéquats sont nécessaires.

Une personne qui a recours à un laxatif pour perdre du poids perdra peut-être 1 ou 2 kilos de liquides, avec des minéraux et des électrolytes. Elle les regagnera quand elle se réhydratera.

En d’autres termes, toute perte de poids via la prise de laxatifs sera temporaire. La seule chose qui restera sera les désordres qu’elle apporte.



Les risques liés à l’utilisation de laxatifs pour perdre du poids

Il existe plusieurs risques liés à l’utilisation de laxatifs en vue de perdre du poids. C’est une pratique dangereuse, qui peut causer divers problèmes de santé.

Déshydratation

Certaines personnes y ont recours sans surveillance médicale. Par conséquent, elles peuvent utiliser des laxatifs qui ne leur conviennent pas ou dépasser la dose et le temps. En conséquence, une diarrhée sévère peut survenir, entraînant une déshydratation et une perte d’électrolytes.

Acide urique et problèmes rénaux

En augmentant la déshydratation due à la perte d’eau dans les selles, la production d’urine diminue également. Les conséquences pointent vers un dysfonctionnement rénal et une augmentation de l’acide urique, pouvant entraîner l’apparition de certaines pathologies, telles que la goutte.

Perte de nutriments

En accélérant le transit intestinal, le corps a moins de temps pour assimiler certains nutriments. Un manque de potassium, par exemple, peut entraîner des problèmes musculaires et des arythmies cardiaques.

Maintenir cette pratique consistant à prendre des laxatifs pour perdre du poids entraînera un déséquilibre nutritionnel, sans nécessairement affecter le poids.

Anémie

Un autre problème lié au manque de certains nutriments est que l’anémie pourrait apparaître. Cela a été détecté chez des personnes souffrant de troubles alimentaires, comme l’anorexie.

Problèmes gastro-intestinaux

À long terme, l’utilisation prolongée de laxatifs peut provoquer une irritation du tube digestif supérieur et du côlon, affectant la muqueuse, la perméabilité et la fonction de la muqueuse intestinale.

Constipation

Les intestins peuvent cesser de faire leur travail efficacement. Nous ne pourrons donc pas évacuer sans aide et, aussi paradoxal que cela puisse paraître, la constipation en sera la conséquence.

Anorexie

Selon des recherches, les jeunes qui utilisent des laxatifs pour perdre du poids, ainsi que diverses pilules amaigrissantes, ont un risque plus élevé de recevoir ultérieurement un diagnostic d’anorexie.

Anorexie chez une femme qui utilise des laxatifs pour perdre du poids.
L’association entre l’anorexie et les pratiques de perte de poids malsaines est notable chez les plus jeunes.

Développement d’autres comportements addictifs

L’un des plus gros problèmes liés à la prise de laxatifs est que ce sont souvent les adolescents qui adoptent des comportements à risque sans se soucier des conséquences. Outre le fait que la pratique peut devenir addictive, elle est aussi souvent associée à l’initiation précoce de la consommation de substances nocives, comme le tabac, l’alcool et d’autres drogues.

Perdre du poids en toute sécurité

Afficher une silhouette mince peut devenir une obsession. Bien qu’il soit recommandé de maintenir un poids santé, encourir certaines pratiques est pire à long terme.

Il est important de noter qu’aucun régime ou activité qui nous fait sacrifier notre propre santé ne peut être bénéfique. Prendre des laxatifs pour perdre du poids non seulement affecte la santé, mais ne sert à rien : la perte de poids ne sera que temporaire.

Si vous souhaitez perdre du poids sans affecter votre santé, c’est-à-dire sans souffrir de déséquilibres, il faut adopter une alimentaire saine et faire régulièrement de l’exercice. Pour ce faire, vous devez vous adresser à un spécialiste de la nutrition et à un entraîneur professionnel, qui vous aideront à concevoir un régime alimentaire et vous recommanderont des exercices adaptés à vos besoins caloriques et à votre capacité de travail.

Cela pourrait vous intéresser ...
Sirop de Yacon : cet édulcorant peut-il contribuer à la perte de poids ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Sirop de Yacon : cet édulcorant peut-il contribuer à la perte de poids ?

Le sirop de Yacon a été présenté comme une aide à la perte de poids. Cependant, est-ce qu'il fonctionne ? Nous en parlons ici.



  • Borda Pérez M, Celemín Nieto AD, Celemín Nieto AN, Palacio L, Majul F. Bulimia nerviosa y factores de riesgo asociados en adolescentes escolarizados de 14 a 18 años en Barranquilla (Colombia). Salud Barranquilla. 2015;  31(1): 36-52.
  • Hidalgo-Rasmussen C, Hidalgo-San Martín A, Rasmussen-Cruz B, Montaño-Espinoza R. Calidad de vida, según percepción y comportamientos de control del peso por género, en estudiantes universitarios adolescentes en México. Cad. Saúde Pública Rio de Janeiro. 2011; 27(1): 67-77.
  • Levinson J, Sarda V, Sonneville K, Calzo J, Ambwani S, Austin B. Diet Pill and Laxative Use for Weight Control and Subsequent Incident Eating Disorder in US Young Women: 2001–2016.  American Journal of Public Health. 2020; 110. https://doi.org/10.2105/AJPH.2019.305390.
  • Mamou G, Sider A, Bouscary D, Moro MR, Blanchet-Collet C. Anemia in Anorexia Nervosa: The Best Way to Deal with it-An Overview of Literature. J Hum Nutr Food Sci 2016; 4(1): 1081-1089.
  • Tejada Cifuentes F. Alteraciones del equilibrio del Potasio: Hipopotasemia. Rev Clín Med Fam. 2008; 2 (3): 129-133