Levure de riz rouge : aide-t-elle à réduire le cholestérol ?

La levure de riz rouge est un produit fermenté fabriqué à partir de la moisissure connue sous le nom de Monascus purpureus. Dans les pays d'Asie de l'Est, comme la Chine, le Japon et la Corée, elle est utilisée à des fins gastronomiques et médicinales ; en particulier, elle est appréciée pour sa capacité à réduire le cholestérol et à améliorer la santé cardiovasculaire.
Levure de riz rouge : aide-t-elle à réduire le cholestérol ?

Dernière mise à jour : 18 janvier, 2023

Comme détaillé dans une étude partagée dans le magazine Foods, elle est composée de polycétides, d’acides gras insaturés, de phytostérols, de pigments et de monacolines. Précisément, la monacoline K est identique à la lovastatine, une statine utilisée pour son effet hypolipémiant. Voulez-vous en savoir plus ?

Qu’est-ce que la levure de riz rouge ?

La levure de riz rouge est considérée comme un nutraceutique. Elle est obtenue à partir de la fermentation du riz blanc avec la levure Monascus purpureus ou d’autres moisissures. Au niveau culinaire, elle a été utilisée pour aromatiser, colorer et conserver les aliments. Cependant, sa popularité est due à ses effets médicinaux.

Plus précisément, elle concentre une substance connue sous le nom de monacoline K, qui a un effet abaissant sur le taux de cholestérol sanguin. De plus, c’est une source abondante de pigments, d’acides organiques, de stérols, de flavonoïdes et d’autres composés bioactifs associés à des effets positifs sur la santé.

Ainsi, et selon une revue publiée par Frontiers in Pharmacology, ses propriétés sont les suivantes :

  • Hypolipémiant
  • Antiathérosclérotique.
  • Neurocytoprotecteur.
  • Antitumoral.
  • Antiostéoporotique.
  • Énergique.
  • Antidiabétique.
  • Antihypertenseur.

Cependant, alors que des entités telles que l’Autorité européenne de sécurité des aliments reconnaissent le potentiel de ce supplément pour réduire les taux élevés de cholestérol, d’autres autorités, telles que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, désapprouvent l’utilisation de la monacoline K et interdisent la commercialisation des produits qui en contiennent.

La raison ? On craint qu’elle ne provoque des effets secondaires similaires à ceux provoqués par la lovastatine. La FDA estime qu’elle devrait être strictement réglementée en tant que médicament et non en tant que complément alimentaire.

Même ainsi, la levure de riz rouge est disponible dans le commerce et certains ne jurent que par ses propriétés anti-cholestérol. Y a-t-il des preuves ?

Taux de cholestérol élevé dans les artères.
Un cholestérol élevé est un facteur de risque cardiovasculaire. Surtout lorsque sa fraction LDL augmente, associée à l’athérosclérose.

La levure de riz rouge aide-t-elle à réduire le taux de cholestérol ?

Le principal composé actif de la levure de riz rouge, la monacoline K, a montré des effets positifs sur le contrôle des taux élevés de cholestérol et de triglycérides. Une revue partagée par Critical Reviews in Food Science and Nutrition a révélé que ce produit, en combinaison avec des statines, est efficace pour réduire les taux de cholestérol total et LDL (mauvais cholestérol).

De même, les preuves suggèrent qu’elle diminue les triglycérides, la tension artérielle et, par conséquent, le risque cardiovasculaire. La chose la plus intéressante est qu’elle semble causer moins d’effets secondaires que les médicaments utilisés dans le même but.

Une étude dans BMC Cardiovascular Disorders a rapporté que la supplémentation avec ce riz a aidé à améliorer le profil lipidique avec moins d’effets secondaires de fatigue par rapport à la simvastatine. Les preuves suggèrent que la monacoline K agit en inhibant l’enzyme HMG-CoA réductase et la biosynthèse du cholestérol endogène.

De même, une revue publiée dans le Methodist Debakey Cardiovascular Journal explique que la monacoline K améliore la fonction endothéliale et la flexibilité des vaisseaux sanguins, ce qui est essentiel pour réduire les risques associés à l’hypercholestérolémie.

Effets secondaires possibles et sécurité

Il est à craindre que la consommation de levure de riz rouge provoque des effets secondaires similaires à ceux des statines. La Mayo Clinic rappelle qu’une forte consommation de monacoline K peut entraîner des lésions hépatiques ou des troubles musculaires (myopathie).

Quoi qu’il en soit, le supplément est généralement sans danger pour la plupart des gens. En effet, selon cette même entité, il est possible que certains n’aient que de faibles quantités de monacoline K, ce qui tend à diminuer son effet hypolipémiant.

Dans tous les cas, les effets indésirables les plus fréquents sont les suivants :

  • Vertiges.
  • Constipation.
  • Mal de tête.
  • Ballonnements et gaz.
  • Douleur ou brûlure abdominale.

Pour des raisons de sécurité, elle ne doit pas être utilisée sur les personnes suivantes :

  • Enfants et adolescents.
  • Femme enceinte et allaitante.
  • Adultes de plus de 64 ans.
  • Les personnes atteintes de troubles musculaires.
  • Patients atteints d’une maladie rénale ou hépatique.
Une préoccupation avec les suppléments de levure de riz rouge est une possible contamination par la citrinine, une toxine produite par les moisissures, qui est liée à l’insuffisance rénale.

Interactions

Comme les médicaments pour traiter le cholestérol, la levure de riz rouge peut causer des problèmes lorsqu’elle est utilisée avec certains aliments et médicaments, tels que :

  • Jus de pamplemousse. Il peut augmenter la concentration des niveaux plasmatiques de monacoline K.
  • Médicaments hépatotoxiques, herbes et suppléments. Augmente le risque de dommages au foie.
  • Alcool. Augmente le risque de dommages au foie.
  • Autres médicaments hypocholestérolémiants.
  • Antibiotiques
  • Antifongiques.
  • Antidépresseurs.
  • Antirétroviraux.
Le jus de pamplemousse pour faire baisser le cholestérol ne doit pas être combiné avec de la levure de riz rouge.
Bien que le jus de pamplemousse soit souvent recommandé pour faire baisser le cholestérol, il ne doit pas être combiné avec de la levure de riz rouge.

Posologie et recommandations de consommation

Actuellement, la levure de riz rouge est distribuée en complément sous forme de gélules ou de comprimés. Certains viennent en combinaison avec d’autres substances, telles que la CoQ10, la nattokinase ou les acides gras oméga-3.

Les doses suggérées varient entre 600 et 1200 mg par jour, réparties en 2 ou 3 prises. De plus, elle est généralement recommandée uniquement lorsque le taux de cholestérol se situe entre 200 et 239 mg/dL. Idéalement, consultez votre médecin ou votre pharmacien avant de commencer à en consommer. De plus, elle ne doit être achetée que dans des pharmacies de confiance.

Que faut-il retenir de la levure de riz rouge ?

Les preuves suggèrent que la levure de riz rouge a un potentiel en tant qu’adjuvant pour contrôler les taux élevés de cholestérol. En fait, il a été constaté qu’elle peut avoir moins d’effets secondaires que les statines. Malgré cela, sa consommation en complément doit être consultée avec le médecin.

Il ne faut pas négliger qu’elle peut provoquer des effets secondaires et des interactions médicamenteuses. Elle ne doit pas être prise en même temps que des médicaments hypocholestérolémiants. De plus, s’il s’agit d’améliorer le profil lipidique, il faut garder à l’esprit que rien ne remplace les effets d’une bonne alimentation et d’un exercice physique.

Il est possible qu’avant de recommander ces suppléments ou autres médicaments, le médecin vous prescrive un régime alimentaire particulier, ainsi qu’un changement d’habitudes. Souvent, ces mesures sont suffisantes pour contrôler l’hypercholestérolémie et les risques associés.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment éviter les pics de cholestérol pendant les fêtes de fin d’année ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment éviter les pics de cholestérol pendant les fêtes de fin d’année ?

Les pics de cholestérol sont fréquents lors des fêtes de fin d'année. Les excès et la sédentarité en sont les principales causes.



  • Nguyen T, Karl M, Santini A. Red Yeast Rice. Foods. 2017 Mar 1;6(3):19. doi: 10.3390/foods6030019. PMID: 28257063; PMCID: PMC5368538.
  • Zhu B, Qi F, Wu J, Yin G, Hua J, Zhang Q, Qin L. Red Yeast Rice: A Systematic Review of the Traditional Uses, Chemistry, Pharmacology, and Quality Control of an Important Chinese Folk Medicine. Front Pharmacol. 2019 Dec 2;10:1449. doi: 10.3389/fphar.2019.01449. PMID: 31849687; PMCID: PMC6901015.
  • Xiong X, Wang P, Li X, Zhang Y, Li S. The effects of red yeast rice dietary supplement on blood pressure, lipid profile, and C-reactive protein in hypertension: A systematic review. Crit Rev Food Sci Nutr. 2017 Jun 13;57(9):1831-1851. doi: 10.1080/10408398.2015.1018987. PMID: 26167669.
  • Xue Y, Tao L, Wu S, Wang G, Qian L, Li J, Liao L, Tang J, Ji K. Red yeast rice induces less muscle fatigue symptom than simvastatin in dyslipidemic patients: a single center randomized pilot trial. BMC Cardiovasc Disord. 2017 May 18;17(1):127. doi: 10.1186/s12872-017-0560-z. PMID: 28521773; PMCID: PMC5437665.
  • Villano, I.; La Marra, M.; Allocca, S.; Ilardi, C.R.; Polito, R.; Porro, C.; Chieffi, S.; Messina, G.; Monda, V.; Di Maio, G.; Messina, A. The Role of Nutraceutical Supplements, Monacolin K and Astaxanthin, and Diet in Blood Cholesterol Homeostasis in Patients with Myopathy. Biomolecules 2022, 12, 1118. https://doi.org/10.3390/biom12081118
  • Cicero AFG, Fogacci F, Banach M. Red Yeast Rice for Hypercholesterolemia. Methodist Debakey Cardiovasc J. 2019 Jul-Sep;15(3):192-199. doi: 10.14797/mdcj-15-3-192. PMID: 31687098; PMCID: PMC6822657.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.