Que faire lors d’un étouffement : la manoeuvre de Heimlich

· 26 février 2014
Nous ne pratiquerons la manœuvre d'Heimlich que si l'obstruction est totale, c'est-à-dire que si la personne ne peut plus tousser, parler ou respirer.

Il est possible que cela vous soit déjà arrivé, ou peut-être que vous n’avez jamais vécu cette situation, mais dans tous les cas, il est toujours bon de connaître une technique qui peut sauver des vies. Les étouffements sont plus courants qu’on ne le pense : un morceau de nourriture ou un objet peuvent rester coincés dans nos voies respiratoires et nous étouffer lentement. Que l’on en soit la victime ou le témoin, cette situation est toujours terrible, et encore davantage s’il s’agit d’un enfant. Pour cette raison, nous vous donnons ces simples consignes qui vous permettront de sauver des vies en suivant quelques règles de base.

1. Identifier le type d’étouffement

  • Obstruction partielle : si nous observons que la personne émet des sons ou qu’elle tousse, c’est un bon signe. Cela veut dire que ses voies respiratoires ne sont pas totalement obstruées. La toux est un mécanisme de défense qui sert à expulser des restes de nourriture ou des objets ; voilà pourquoi il faudra encourager la personne concernée à continuer de tousser. S’il nous est possible de voir ce qui encombre sa respiration, nous pouvons l’extraire avec le pouce et l’index.
  • Même si la situation commence par un étouffement partiel, il faudra toujours rester vigilant, car l’obstruction peut devenir totale. S’il s’agit d’un enfant de moins d’un an, souvenez-vous que le fait de le voir pleurer ou tousser est toujours un bon signe.
  • Obstruction totale : la personne n’émet aucun bruit mais reste consciente. Elle ne peut même pas tousser car l’objet obstrue complètement ses voies respiratoires. C’est dans ce cas précis qu’il faut exécuter la manoeuvre de Heimlich.

2. Manoeuvre de Heimlich pour des adultes ou des enfants de plus d’un an

Manoeuvre Heimlich

Gardons à l’esprit qu’il ne faut avoir recours à la manoeuvre de Heimlich que si la personne (adulte ou enfant de plus d’un an) ne peut tousser, parler ni crier, et par conséquent, ne peut pas respirer. Si nous ne lui portons pas secours immédiatement, la personne finira par perdre connaissance ; c’est pour cela qu’il faut agir rapidement et sans hésiter tout en conservant son calme. Il s’agit d’une manoeuvre simple :

  • Placez-vous derrière la personne mais légèrement incliné : si vous êtes droitier, restez un peu à sa gauche ; à l’inverse, si vous êtes gaucher, restez un peu à sa droite.
  • Ensuite, tout en tenant sa poitrine d’une main, inclinez la personne légèrement en avant, de façon à ce que l’objet qui est bloqué dans la gorge se déplace vers la bouche, c’est-à-dire vers l’extérieur et non pas vers l’intérieur.
  • À ce moment précis, donnez cinq coups secs entre les omoplates de la personne qui s’étouffe. Frappez sans crainte et fermement avec la base de la main.
  • Vérifiez après chaque coup si l’objet est sorti.
  • Si l’obstruction persiste et que la personne ne peut toujours pas respirer, comprimez cinq fois son abdomen : placez votre poing serré au dessus de son nombril, au creux de l’estomac, et l’autre main par dessus. Exercez une pression vers l’arrière d’un mouvement sec et brusque. Refaites cette manoeuvre jusqu’à ce que l’objet soit expulsé (tenez compte qu’il n’est pas possible d’exécuter cette manoeuvre avec des femmes enceinte, des enfants de moins d’un an ni des personnes très obèses).
  • Si les voies respiratoires continuent d’être obstruées après trois cycles de pression et trois cycles de coups entre les omoplates, appelez une ambulance. Ne laissez jamais la personne seule et continuez d’effectuer la manoeuvre de Heimlich.

Étouffement chez un enfant de moins d’un an

  • Si vous voyez que le bébé ne pleure pas ni ne tousse, placez-le vite tête en bas en le couchant le long de votre avant-bras ou sur vos genoux, en maintenant sa tête penchée vers le bas.
  • Ensuite, donnez cinq coups secs sur le dos du bébé avec la base de la main. Observez l’intérieur de sa bouche et retirez tout élément qui obstrue les voies respiratoires. N’introduisez jamais les doigts dans la bouche du bébé à moins que vous puissiez voir et atteindre l’objet, car vous pourriez le pousser vers l’intérieur et aggraver l’étouffement.
  • Si les voies respiratoires restent bloquées, effectuez un maximum de cinq pressions sur sa poitrine (retournez-le et appuyez sur sa poitrine avec vos doigts). Après chaque pression, vérifiez si l’étouffement a pris fin.

Comme vous pouvez le voir, la technique est bien simple. Il suffit de garder son calme et d’être sûr de soi. La manoeuvre de Heimlich est toujours efficace et il est bon de la connaître, car elle permet de sauver des vies !