Mastopexie : bienfaits et risques du rehaussement des seins

Parmi les différentes options pour relever la poitrine, se trouve la mastopexie. Découvrez en quoi consiste cette procédure esthétique.
Mastopexie : bienfaits et risques du rehaussement des seins

Dernière mise à jour : 25 janvier, 2023

La mastopexie est une chirurgie pratiquée à des fins esthétiques, pour remonter les seins ou leur donner une symétrie lorsqu’ils sont inégaux. Il est possible de réduire ou d’augmenter le volume.

La procédure est réalisée dans une salle d’opération et nécessite une anesthésie générale. Cette technique a pour objectif d’aider la personne à se sentir mieux dans sa peau.

Qu’est-ce que la mastopexie et à quoi sert-elle ?

Il existe plusieurs facteurs qui provoquent l’affaissement des seins. Cela va de la grossesse, des changements d’âge et de poids, au port du mauvais soutien-gorge, au tabagisme, à une mauvaise posture et à l’absence d’exercice. De même, plus la taille initiale est grande, plus la chute peut être perceptible.

Pour corriger ce problème, il existe différentes alternatives. Certaines sont naturelles : les exercices pour raffermir le buste, les crèmes, la consommation de tisanes et l’amélioration de la posture.

D’autre part, il existe des procédures esthétiques :

  • Mésothérapie
  • Fréquence radio
  • Injections d’acide hyaluronique
  • Polycaprolactone
  • Chirurgies esthétiques, y compris la mastopexie, également connue sous le nom de lifting des seins
    • Son but est de remettre les seins à leur place, lorsqu’ils tombent. Autrement dit, il s’agit de corriger la ptose mammaire.

Cette technique chirurgicale peut consister en une réduction dans les cas où les seins sont très volumineux. Ou en une augmentation avec des implants lorsque les seins sont petits. Il est également possible de modifier la position de l’aréole et du mamelon.

Avec la mastopexie, le but est de donner aux seins une apparence rajeunie, afin qu’ils paraissent plus symétriques. Cela, à son tour, aide la personne à se sentir plus en sécurité et renforce son estime de soi.



[/atomik -lu-aussi ]

Préparation à la chirurgie

En fonction de l’âge et de certains facteurs de risque, il est possible que dans certains cas le chirurgien recommande de passer au préalable une mammographie ou d’autres examens d’imagerie. Le chirurgien doit également s’avoir si la femme est enceinte, quels médicaments elle prend et même quels suppléments naturels elle utilise.

Le médecin peut ordonner l’arrêt de l’utilisation d’anticoagulants, comme la warfarine, et des antiagrégants, comme l’aspirine.

Les autres recommandations sont les suivantes :

  • La patiente doit être à jeun. Le médecin donnera des précisions à ce sujet.
  • Elle doit porter des vêtements amples, faciles à mettre et à enlever.
  • La patiente doit être accompagnée, car il ne lui sera pas possible de conduire.
Mammographie pré-mastectomie.
Selon l’âge de la patiente, une mammographie peut être nécessaire avant la chirurgie.

Comment se déroule une mastopexie ?

Comme mentionné, la mastopexie se fait sous anesthésie générale, généralement avec sédation intraveineuse. Elle doit être effectué dans une salle d’opération, avec des conditions sanitaires adéquates et par des professionnels formés et expérimentés dans la manipulation de ladite technique.

Le chirurgien réalise entre une et trois coupes, selon la taille, la forme, le degré de flaccidité, la position de l’aréole, l’excès de peau ou lorsque, en plus du lifting, une réduction mammaire est pratiquée.

Plusieurs types d’incisions peuvent être réalisées :

  • En forme d’ancre : autour de l’aréole, depuis celle-ci, verticalement vers le bas, jusqu’au pli de la poitrine ; puis horizontalement, le long dudit pli.
  • En forme de trou de serrure : autour de l’aréole puis vers le bas, dans une ligne verticale descendante.
  • Périaréolaire : comme son nom l’indique, l’incision se fait autour de l’aréole.
  • En forme de croissant : l’incision se fait le long de la moitié supérieure de l’aréole.

Selon les recherches sur le sujet, dans la plupart des mastopexies, une manipulation du parenchyme est effectuée, afin d’assurer une plus longue durée des résultats. Aussi, selon les besoins, de la peau ou du tissu mammaire supplémentaire peut être retiré.

Par ailleurs, une étude de 2015 propose une technique circumrotationnelle, qui combine réduction de la circonférence de la base, rotation glandulaire et repositionnement. Celle-ci augmenterait la projection antérieure et définirait mieux le bord latéral du sinus.

Enfin, il est possible que dans certains cas un drain soit laissé. Celui-ci est ensuite suturé et un pansement de gaze est placé. La durée générale de l’intervention est estimée entre deux et quatre heures. La récupération est courte, et le patient peut généralement quitter l’hôpital le jour-même.



[/atomik -lu-aussi ]

Le suivi

Une semaine après l’intervention, la personne peut reprendre ses activités en toute normalité, à condition de respecter le repos et les soins suivants :

  • Port d’un soutien-gorge spécial aussi longtemps que le chirurgien l’indique
  • Éviter les mouvements brusques ou le levage de poids
  • Suspendre l’activité physique pendant une semaine
  • Ne pas appliquer de glace, sauf indication contraire du médecin.
    • Pour soulager la douleur, le chirurgien recommandera certains antalgiques à la demande
  • Cesser de fumer, car le tabac  peut affecter la microcirculation et, par conséquent, la cicatrisation

Résultats et avantages

Avec la mastopexie, non seulement les seins sont liftés, mais leur forme, leur symétrie et leur projection peuvent être améliorées. Le but est souvent de faire en sorte que la personne se sente mieux dans sa peau.

Bien que le chirurgien fasse les coupes de manière à ce qu’elles ne soient pas si visibles (en suivant, par exemple, la ligne de l’aréole), les cicatrices sont visibles pendant un certain temps, jusqu’à un an. Ensuite, elles s’estompent quelque peu, mais pas tout à fait.

Bien entendu, elles ne seront pas perceptibles avec les vêtements. Certains produits peuvent être appliqués pour les estomper, tels que des crèmes naturelles pour réduire les cicatrices, à condition que cela soit autorisé par le médecin.

Les résultats de la mastopexie sont des résultats à long terme. Mais cela dépendra de divers facteurs, tels que l’alimentation, le surpoids, la grossesse, l’allaitement et l’action hormonale.

Des résultats insatisfaisants sont possibles lorsque les implants sont placés en position rétromusculaire. Les plus fréquemment signalés dans les recherches sont les asymétries, les déplacements et le double contour mammaire.

Aussi, il est possible qu’avec l’âge les seins retombent. Mais, si la personne le souhaite, il est possible d’avoir de nouveau recours à cette procédure.

Consultation médicale pour mastopexie.
La répétition de la procédure est possible. Cependant, cela devrait être évalué par un médecin.

Pour qui la mastopexie est-elle recommandée ?

La mastopexie peut être une option pour les femmes chez qui la prise ou la perte de poids, le vieillissement ou la grossesse ont laissé des cicatrices sur les seins. C’est également une alternative lorsque le chirurgien considère que les implants seuls ne suffiront pas à obtenir une élévation suffisante.

Il est possible de combiner les deux procédures.

Cette procédure n’est pas recommandée si la personne envisage de perdre du poids, est enceinte, allaite ou envisage de tomber enceinte.

Risques et complications possibles

Comme pour toute intervention chirurgicale, la mastopexie comporte certains risques liés à l’anesthésie : éventuelle infection, saignements de plaies, gonflement et cicatrices épaisses. De plus, des complications particulières peuvent survenir :

  • Difficulté à allaiter
  • Perte de sensation dans les mamelons
  • Asymétrie dans les seins (un plus gros ou avec une forme différente) ou dans les mamelons

Toutefois, ces problèmes sont rares. À cela, il faut ajouter les complications dues à l’utilisation des implants, comme l’encapsulation, le déplacement ou la casse.

Enfin, il existe également des risques émotionnels, dérivés des attentes de la personne d’un point de vue esthétique. La personne peut être déçue si le résultat obtenu n’est pas celui qu’elle avait en tête.

Certains de ces risques seront minimisés si la chirurgie est effectuée par un spécialiste expérimenté dans la manipulation de la technique et dans de bonnes conditions, c’est-à-dire dans un bloc opératoire correctement équipé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les mythes sur les opérations de la poitrine
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les mythes sur les opérations de la poitrine

Beaucoup de mythes circulent actuellement au sujet des opérations de la poitrine. Découvrez dans cet article ceux qui sont vrais ou faux.



  • Berrocal-Revueltas M. Mastopexia con prótesis: técnica triplanar con colgajo en cola de pez para mamas con pobre calidad de cobertura. Cir. plást. iberolatinoam.  2013;  39(4): 348-359.
  • Cáceres Miotto G, Eaves F. The circumrotational technique for mastopexy. Aesthetic Surgery Journal. 2015; 35(7): 796–809.
  • Cervilla-Lozano J. Lipoestructura mamaria y ptosis. Cir. plást. iberolatinoam.  2014; 40(4): 369-376.
  • Expósito-Jalturin A, Escobar-Vega H, Carbón A, Paredes-Javier W, Cuastumal-Figueroa D. Tratamiento de la ptosis mamaria con mastopexia periareolar más endoprótesis. Acta Médica. 2022; 23(3). Disponible en: https://revactamedica.sld.cu/index.php/act/article/view/330
  • Galli R, Marcelo T, Plot E. Mastectomia bilateral de limpieza: complicación a distancia de los implantes mamarios: revisión literaria acerca de un caso clínico. Cir. Parag. 2010; 34(1): 33-40.
  • Navarro R, Torreblanca L, Enríquez A. Mastopexia de aumento, técnica de quinta generación. Cir. plást. iberolatinoam.  2008;  34(2): 89-100
  • Sandoval M, Droppelmann  K. Anticoagulantes y antiplaquetarios en cirugía dermatológica Rev. chil. dermatol, 2010; 26(3): 328-332.
  • Qureshi A, Myckatyn T, Tenenbaum M. Mastopexy and Mastopexy-Augmentation. Aesthet Surg J. 2018; 38(4): 374-384.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.