Miel de lavande : bienfaits et utilisations

Le miel de lavande est associé au renforcement du système immunitaire. De plus, il est également utilisé comme agent cicatrisant. Nous vous en disons plus ici sur ses utilisations.
Miel de lavande : bienfaits et utilisations
Franciele Rohor de Souza

Relu et approuvé par la pharmacienne Franciele Rohor de Souza.

Dernière mise à jour : 28 octobre, 2022

Le miel de lavande est un produit fabriqué par les abeilles à partir du nectar qu’elles obtiennent des fleurs de lavande sauvage (Lavandula stoechas) et d’autres espèces de cette plante. On le trouve souvent sur différents marchés en Espagne, notamment en Aragon, en Catalogne, à Valence, en Castille et León.

Selon une étude partagée dans la revue Molecules, ce type de miel monofloral contient des composés volatils associés à des bienfaits pour la santé. En particulier, son apport en acides gras, antioxydants et glucides permet de renforcer les défenses et de calmer divers maux. Voyons cela plus en détail.

Les caractéristiques du miel de lavande

De toutes les variétés de miel, le miel de lavande se distingue par son arôme particulier et sa saveur douce. Fabriquée par les abeilles à partir du nectar d’espèces de lavande telles que Lavandula angustifolia, Lavandula latifolia et Lavandula stoechas, elle possède des caractéristiques particulières de saveur, de texture et de propriétés.

Pour être plus précis, il a une couleur légèrement ambrée ou blanche, une cristallisation moyenne et une consistance fluide. Sa saveur est douce, mais elle a de légères notes acides et florales.

En général, il n’est pas soumis à des processus thermiques, ce qui lui permet de conserver ses propriétés. Il peut même contenir des particules de pollen et de propolis.



Bienfaits et utilisations du miel de lavande

En médecine traditionnelle, le miel de lavande a été apprécié pour ses propriétés médicinales. Issu du nectar de lavande, on pense qu’ilapporte un “supplément” de nutriments et de composés bioactifs par rapport au miel traditionnel.

À ce sujet, une recherche partagée dans Integrative Medicine Insights a souligné que ce type de miel présente une plus grande capacité anti-inflammatoire que ceux qui proviennent d’arbousiers ou d’agrumes. De plus, il a eu un effet positif sur la réduction des marqueurs oxydatifs. Quels autres bienfaits apporte-t-il ?

Champ de lavande pour le miel.
Issu de la lavande, ce miel aurait des composés différents des autres miels.

Renforcement du système immunitaire

L’un des principaux bienfaits du miel de lavande est lié à sa capacité à renforcer le système immunitaire. Une étude partagée par Plos One précise que ce produit concentre des enzymes, des acides aminés, des flavonoïdes et des phénols.

Ensemble, ces composés aident à améliorer les réponses de l’organisme aux agents infectieux, tels que les virus, les bactéries et les champignons. Des recherches partagées sur Journal of Food Science and Technology ont déterminé que cette variété de miel aide à combattre les infections fongiques, telles que la candidose.

D’autres études ont également étudié la capacité immunomodulatrice du miel. Il a ainsi été déterminé que ce miel a le potentiel de combattre l’inflammation, le stress oxydatif et les infections causées par des bactéries.

Soulagement de la toux

Le miel d’abeille et Lavandula stoecha possèdent des propriétés qui aident à soulager la toux. Les deux agissent comme des anti-inflammatoires, réduisant l’irritation de la gorge. De plus, ils ont des qualités expectorantes et hydratantes, essentielles pour minimiser ce symptôme.

Une recherche systématique partagée sur BMJ Evidence-Based Medicine a révélé que le miel est efficace pour améliorer les symptômes des infections des voies respiratoires supérieures (une cause fréquente de toux). De même, à travers la base de données Cochrane des recherches systématiques, il a été rapporté que le miel soulage la toux avec des effets supérieurs au placebo et aux médicaments tels que le salbutamol.

Réduit la durée de ce symptôme chez les enfants.

De son côté, une recherche publiée dans la revue Plants parle du potentiel de Lavandula stoechas à l’heure de soulager la toux. Plus précisément, on lui attribue un effet expectorant qui aide à dégager les voies respiratoires.

Des études complémentaires sont nécessaires.

Soin cutané

Le miel de lavande a également des applications cosmétiques. Son utilisation topique est liée à la réduction des cicatrices, des rides et des imperfections. Cet effet est dû à sa concentration abondante en antioxydants, en acides organiques, en minéraux et en acides aminés.

Dans une étude comparative rapportée dans Phytotherapy Research, le miel de lavande s’est révélé plus bénéfique pour la cicatrisation des plaies que l’huile essentielle de la plante. Cela est également soutenu par la recherche publiée sur Journal of Functional Biomaterials, qui expose le potentiel du miel pour stimuler la régénération de la peau.

Les autres bienfaits possibles du miel de lavande

Comme toute autre variété de miel, le miel de lavande est associé à d’autres bienfaits pour la santé, en raison de sa teneur abondante en composés bioactifs. Les plus marquants sont les suivants :

  • Réduction du stress et de l’anxiété : l’un des acides aminés de cet ingrédient, la tyrosine, agit comme précurseur de plusieurs neurotransmetteurs associés au bien-être, comme la dopamine. Ce miel favorise ainsi le soulagement des états de tension et d’anxiété.
  • Réduction des insomnies : on pense que le miel de lavande agit sur le système nerveux et favorise la réduction des troubles du sommeil. En soi, c’est un relaxant naturel.
  • Effet diurétique : la littérature populaire affirme que ce miel stimule l’élimination des liquides et soulage le gonflement lié à leur rétention. Cependant, aucune étude clinique ne le prouve.
  • Soulagement de la diarrhée : de par ses propriétés antibactériennes et astringentes, le miel de lavande aide à stopper la diarrhée en cas de gastro-entérite bactérienne.

Risques et contre-indications

Pour la plupart des adultes et des enfants en bonne santé de plus d’un an, le miel de lavande est sans danger comme édulcorant naturel, remède contre la toux et produit topique (sur les plaies superficielles). Cependant, les éléments suivants doivent être pris en considération :

  • Chez les personnes allergiques au pollen ou à d’autres composants du miel, ce produit peut provoquer des difficultés respiratoires, des étourdissements, des vomissements, des troubles du rythme cardiaque, entre autres. Il est nécessaire d’arrêter son utilisation et de consulter le médecin dans cette situation.
  • Il ne doit pas être administré aux enfants de moins d’un an en raison du risque de botulisme infantile.
  • Sa consommation doit être modérée, car en excès, il peut affecter le surpoids et l’obésité, en raison de sa forte teneur en sucre.
  • Les personnes atteintes de diabète devraient éviter sa consommation.
  • Son application topique sur des plaies ouvertes ou des brûlures graves n’est pas recommandée, car dans ces conditions, il favorise les infections.
Personne diabétique qui ne peut pas prendre de miel de lavande.
Le miel de lavande est contre-indiqué chez les personnes atteintes de diabète. Sa forte teneur en sucre peut provoquer un déséquilibre de la glycémie.

Recommandations pour l’achat et la conservation

Lors de l’achat de miel de lavande sur le marché, il est nécessaire de vérifier l’étiquette. Certains détails, tels que les données du producteur, l’identification géographique et botanique et les informations sur l’emballeur peuvent aider à déterminer sa qualité.

En ce qui concerne son stockage, il faut le conserver dans un endroit frais et sombre, avec une température comprise entre 15 ºC et 20 ºC. Il n’est pas recommandé de le mettre au réfrigérateur, car dans les environnements très froids, il a tendance à se cristalliser, et sera donc difficile à consommer.



Est-il possible de faire du miel de lavande maison ?

Sur Internet, vous pouvez trouver quelques recettes pour faire du miel de lavande maison. Cependant, il faut préciser que ces préparations sont très différentes du miel de lavande produit par les abeilles. Il s’agit en fait d’une forme de miel infusé.

Bien que ce miel puisse prendre un parfum et une légère saveur de lavande, ses propriétés seront différentes. D’ailleurs, il peut être fabriqué à partir d’autres herbes, épices, écorces, fruits et fleurs. Découvrez ci-dessous une recette.

Ingrédients

  • 500 grammes de miel
  • 100 grammes de lavande séchée
  • 1 cuillère en bois
  • 1 biberon préalablement stérilisé

Instructions

  1. Incorporez le miel dans un récipient résistant à la chaleur et faites-le chauffer au bain-marie.
  2. Lorsqu’il est chaud, ajoutez la lavande séchée et retirez-le du feu.
  3. Couvrez maintenant le produit et laissez-le reposer pendant 24 heures.
  4. Au bout de ce temps, refaites chauffer au bain-marie, à feu doux, pendant environ 5 minutes.
  5. Une fois cela fait, filtrez le produit avec une passoire pour séparer les restes de lavande.
  6. Conservez-le dans un bocal stérilisé à température ambiante.

Que retenir sur le miel de lavande ?

Le miel de lavande est un produit biologique fabriqué par les abeilles à partir du nectar qu’elles extraient de différentes espèces de lavande. Il ne faut pas le confondre avec le miel infusé, car il ne possède pas les mêmes propriétés.

En raison de sa composition nutritionnelle, il est recommandé comme adjuvant pour les défenses, la cicatrisation des plaies, le soulagement de la toux, le contrôle de l’anxiété, entre autres. Dans tous les cas, sa consommation doit être modérée, et il ne faut pas négliger ses contre-indications.

Cela pourrait vous intéresser ...
Miel cristallisé : que faire pour le récupérer ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Miel cristallisé : que faire pour le récupérer ?

Le miel cristallisé est entouré de nombreux mythes. Nous vous disons ici quels sont ces mythes et quelle est la vérité.



  • Machado AM, Antunes M, Miguel MG, Vilas-Boas M, Figueiredo AC. Volatile Profile of Portuguese Monofloral Honeys: Significance in Botanical Origin Determination. Molecules. 2021 Aug 17;26(16):4970. doi: 10.3390/molecules26164970. PMID: 34443558; PMCID: PMC8400914.
  • Denner SS. Lavandula angustifolia Miller: English lavender. Holist Nurs Pract. 2009 Jan-Feb;23(1):57-64. doi: 10.1097/01.HNP.0000343210.56710.fc. PMID: 19104276.
  • National Center for Biotechnology Information (2022). PubChem Taxonomy Summary for Taxonomy 39331, Lavandula latifolia. Retrieved September 29, 2022 from https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/taxonomy/Lavandula latifolia.
  • Ez zoubi, Y., Bousta, D. & Farah, A. A Phytopharmacological review of a Mediterranean plant: Lavandula stoechas L. Clin Phytosci 6, 9 (2020). https://doi.org/10.1186/s40816-019-0142-y
  • Miguel MG, Antunes MD, Faleiro ML. Honey as a Complementary Medicine. Integr Med Insights. 2017 Apr 24;12:1178633717702869. doi: 10.1177/1178633717702869. PMID: 28469409; PMCID: PMC5406168.
  • Estevinho LM, Chambó ED, Pereira AP, Carvalho CA, Toledo Vde A. Characterization of Lavandula spp. Honey Using Multivariate Techniques. PLoS One. 2016 Sep 2;11(9):e0162206. doi: 10.1371/journal.pone.0162206. PMID: 27588420; PMCID: PMC5010229.
  • Ajibola A. Novel Insights into the Health Importance of Natural Honey. Malays J Med Sci. 2015 Sep;22(5):7-22. PMID: 28239264; PMCID: PMC5295738.
  • Estevinho, M.L., Afonso, S.E. & Feás, X. Antifungal effect of lavender honey against Candida albicans, Candida krusei and Cryptococcus neoformans . J Food Sci Technol 48, 640–643 (2011). https://doi.org/10.1007/s13197-011-0243-1
  • Abuelgasim, H., Albury, C., & Lee, J. (2020). Effectiveness of honey for symptomatic relief in upper respiratory tract infections: a systematic review and meta-analysis. In BMJ Evidence-Based Medicine (Vol. 26, Issue 2, pp. 57–64). BMJ. https://doi.org/10.1136/bmjebm-2020-111336
  • Mushtaq A, Anwar R, Gohar UF, Ahmad M, Marc Vlaic RA, Mureşan CC, Irimie M, Bobescu E. Biomolecular Evaluation of Lavandula stoechas L. for Nootropic Activity. Plants (Basel). 2021 Jun 21;10(6):1259. doi: 10.3390/plants10061259. PMID: 34205806; PMCID: PMC8234844.
  • Mărgăoan R, Topal E, Balkanska R, Yücel B, Oravecz T, Cornea-Cipcigan M, Vodnar DC. Monofloral Honeys as a Potential Source of Natural Antioxidants, Minerals and Medicine. Antioxidants (Basel). 2021 Jun 25;10(7):1023. doi: 10.3390/antiox10071023. PMID: 34202118; PMCID: PMC8300703.
  • Lusby PE, Coombes AL, Wilkinson JM. A comparison of wound healing following treatment with Lavandula x allardii honey or essential oil. Phytother Res. 2006 Sep;20(9):755-7. doi: 10.1002/ptr.1949. PMID: 16807876.
  • Martinotti S, Ranzato E. Honey, Wound Repair and Regenerative Medicine. J Funct Biomater. 2018 May 8;9(2):34. doi: 10.3390/jfb9020034. PMID: 29738478; PMCID: PMC6023338.
  • Jongkees BJ, Hommel B, Kühn S, Colzato LS. Effect of tyrosine supplementation on clinical and healthy populations under stress or cognitive demands–A review. J Psychiatr Res. 2015 Nov;70:50-7. doi: 10.1016/j.jpsychires.2015.08.014. Epub 2015 Aug 25. PMID: 26424423.
  • Koulivand PH, Khaleghi Ghadiri M, Gorji A. Lavender and the nervous system. Evid Based Complement Alternat Med. 2013;2013:681304. doi: 10.1155/2013/681304. Epub 2013 Mar 14. PMID: 23573142; PMCID: PMC3612440.
  • Honey: its antibacterial action in the treatment of gastroenteritis. Glimpse. 1985 Nov-Dec;7(6):1, 8. PMID: 12314387.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.