Misokinésie : causes, symptômes et approche

Une des hypothèses explicatives sur la misokinésie accorde un rôle pertinent aux neurones miroirs. Apprenez-en plus ici sur cette condition.
Misokinésie  : causes, symptômes et approche

Dernière mise à jour : 20 octobre, 2021

Voir quelqu’un tapoter ses doigts sur la table ou bouger une jambe en parlant ou en regardant la télévision… Tout autre mouvement répétitif, enchaîné ou séquentiel peut ne pas avoir d’importance pour certains. Cependant, pour d’autres, c’est un vrai malaise : c’est ce qu’on appelle la misokinésie.

La misokinésie est un trouble psychologique dont beaucoup ne savent pas qu’ils en souffrent, et qui pourtant a des répercussions sur la vie sociale. Comment se manifeste-t-il exactement ? Que faire pour y remédier ? Poursuivez donc votre lecture pour découvrir la réponse à ces questions.

Qu’est-ce que la misokinésie ?

D’origine grecque, la misokinésie vient de miso qui signifie haine et de kinesia qui désigne mouvement. Il est à noter qu’il s’agit d’un phénomène peu connu : peu de gens savent qu’ils en souffrent. Par conséquent, il n’y a pas non plus beaucoup de recherches sur le sujet.

La misokinésie est le rejet des petits mouvements répétitifs des autres. Ceux-ci provoquent une réponse négative de forte intensité émotionnelle, accompagnée de nervosité ou d’inconfort.

Elle est généralement confondue avec la misophonie, qui désigne également un rejet, mais de sons répétitifs. Ces deux troubles sont similaires, mais ils ne sont pas identiques. Ils peuvent apparaître ensemble, mais pas toujours.

Une approche scientifique de la misokinésie basée sur un échantillon de 4100 personnes (principalement des étudiants universitaires) a été menée par Sumeet Jaswal de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) au Canada (PhD en psychologie).

Parmi les découvertes les plus importantes, il a déterminé qu’environ 1 personne sur 3 souffre de misokinésie, et pas nécessairement au sein de la population clinique. En d’autres termes, l’équipe de recherche a déclaré qu’il s’agit d’un inconfort qui survient plus fréquemment qu’on ne le croit.

Qu'est-ce que la misokinésie ?
La misokinésie peut provoquer des problèmes d’irritabilité et de concentration chez la personne affectée.

Les symptômes de la misokinésie

Les symptômes de la misokinésie peuvent varier d’une personne à l’autre. Cependant, les principaux symptômes sont les suivants :

  • Nervosité et irritation face aux mouvements répétitifs des autres
  • Inconfort, envie de quitter les lieux ou de s’éloigner de la personne qui effectue les mouvements répétitifs
  • Isolement social comme mesure pour éviter l’exposition à des mouvements répétitifs
  • Difficulté à se concentrer et à accomplir des tâches en raison de l’inconfort

Selon l’étude susmentionnée, toutes les personnes ne ressentent pas l’inconfort de la même manière. Dans certains cas, il s’agit d’une légère gêne, tandis que dans d’autres, cette situation provoque une angoisse et une irritation importantes.

Il existe des situations plus complexes dans lesquelles, en plus des mouvements, les stimuli visuels provoquent également un inconfort. Par exemple : la personne ressent une gêne face à l’utilisation excessive et inappropriée des signes de ponctuation, ou alors lorsqu’elle voit d’autres personnes mâcher.



Causes et conséquences de la misokinésie

Concernant les causes, il n’y a toujours pas de résultats concluants. L’une des hypothèses réserve un rôle pertinent aux neurones miroirs.

Ces neurones sont impliqués dans le mouvement, mais aussi dans les sensations « en miroir ». C’est-à-dire que lorsque nous voyons quelqu’un se faire mal et faire un geste de douleur, nous ressentons ce qu’il ressent en raison du rôle des neurones miroirs.

Ainsi, dans cet ordre d’idées, les personnes qui effectuent des mouvements répétitifs sont généralement anxieuses ou nerveuses, et ceux qui les observent, ressentirent la même chose, comme s’ils étaient leur reflet. Parmi les principales conséquences de ce trouble, figurent les suivantes :

  • Malaise
  • Angoisse et anxiété
  • Nervosité
  • Difficultés à travailler, étudier ou rester près de la personne qui effectue les mouvements répétitifs

Une autre des hypothèses explicatives évoque l’existence d’une plus grande sensibilité visuo-attentionnelle. Une telle sensibilité empêche de bloquer les stimuli visuels distrayants. Cependant, cette explication a eu moins de succès.



Comment gérer la misokinésie ?

Aussi étrange que puisse paraître ce tableau clinique, il est important de comprendre qu’il est réel. Même si on en sait peu sur lui, il y a bel et bien des personnes qui souffrent de ce trouble. C’est une raison suffisante pour apporter une réponse.

Si vous êtes concerné, nous vous invitons à poursuivre vos recherches pour pouvoir approfondir vos connaissances et votre approche. Paallèlement, vous pouvez rechercher différentes ressources pour favoriser la relaxation et une meilleure respiration.

Si l’inconfort est vraiment très gênant, il serait bon de consulter un thérapeute qui saura vous proposer des outils pour gérer cette situation. La thérapie peut également permettre de créer des images alternatives et ainsi “désactiver” les stimuli visuels gênants.

Souvent, une personne qui effectue les mouvements répétitifs n’a pas conscience de son geste. Lui demander d’arrêter de manière respectueuse et calme peut suffire. Il convient de lui expliquer que ce geste provoque en vous un malaise.

Femme respirant profondément.
La technique de respiration profonde peut aider à réduire l’inconfort causé par la misokinésie.

L’importance de poursuivre les enquêtes

Ces études, bien qu’initiales et exploratoires, nous rappellent l’importance des avancées scientifiques pour le bien-être des personnes. Il reste encore de nombreux maux à traiter et à comprendre en profondeur afin d’apporter des réponses et des traitements. Cette approche récente de la misokinésie n’est que la pointe d’un fil sur lequel nous devrons continuer à tirer.

Cela pourrait vous intéresser ...
Relation entre le torticolis et le stress : apprenez à le traiter
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Relation entre le torticolis et le stress : apprenez à le traiter

Avez-vous tendance à souffrir très souvent de torticolis ? Découvrez la relation entre cette maladie et le stress, et apprenez à la traiter.