Naproxène : quelle est son utilité ?

La pharmacocinétique comprend les processus d'absorption, de répartition, de métabolisme et d'élimination du médicament. En ce sens, le naproxène s'administre par voie orale et présente une absorption rapide dans le tractus gastro-intestinal.
Naproxène : quelle est son utilité ?

Dernière mise à jour : 11 février, 2021

Le naproxène est un médicament analgésique qui appartient à la grande famille des AINS, également connue comme les médicaments analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il s’agit d’un médicament qui est contre-indiqué, entre autres, chez les patients qui souffrent d’un ulcère gastro-duodénal. Ainsi que chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

En effet, comme nous le verrons plus loin, le naproxène traverse le placenta et une partie est donc excrétée dans le lait. D’autre part, ce médicament s’administre chez les adultes, principalement par voie orale, à raison de doses de 250 mg en deux prises toutes les 12 heures. La dose maximale est de 1000 mg.

Indications principales à propos du naproxène

Il peut être à la fois utilisé comme antipyrétique ou analgésique. Son effet est similaire à celui de l’aspirine, mais il est mieux toléré. En plus de ces deux effets, il s’agit également d’un médicament anti-inflammatoire utilisé pour le traitement des maladies rhumatismales comme :

  • Arthrite rhumatoïde.
  • Ostéoarthrite.
  • Spondylarthrite ankylosante.
  • Arthrite goutteuse.

Il est aussi indiqué pour le traitement des douleurs légères à modérées, telles que les tendinites, les bursites, douleurs dentaires, dysménorrhée ou migraines.

Par ailleurs, en raison de ses effets antipyrétiques, le naproxène peut s’utiliser dans le traitement d’épisodes fébriles ainsi que pour soulager les symptômes associés au rhume.

Des médicaments dans une main.

“Le naproxène est indiqué pour les maladies telles que l’arthrite rhumatoïde, l’ostéoarthrite et la spondylarthrite ankylosante. Il est également un adjuvant pour le traitement d’autres affections communes.”

En savoir davantage à propos des AINS

Comme nous le savons déjà, le naproxène est un médicament analgésique anti-inflammatoire non stéroïdien. Cette famille est l’un des groupes de médicaments les plus prescrits. En effet, ils présentent une large variété d’indications.

En terme de mode d’action, le naproxène, de même que tous les médicaments analgésiques non opiacés, partagent un mécanisme commun. Ils sont capables d’inhiber l’action de l’enzyme ciclooxigenasaPar conséquent, cela inhibe la synthèse de la formation des prostaglandines. Plus précisément, la PGE et la PGL.

Les prostaglandines sont des substances protéiques qui interviennent dans de nombreux processus physiologiques tels que les réactions inflammatoires, la production de douleur et la fièvre. Ainsi, en inhibant l’enzyme impliquée dans leur synthèse, il est possible de contrôler tous ces symptômes.

Lisez également : 4 mythes sur l’ibuprofène

Principales réactions indésirables du naproxène

Le naproxène est l’un des AINS les mieux tolérés par les patients. Cependant, de même que tous les médicaments, il n’est pas exempt de produire un certain nombre d’effets indésirablesLes effets adverses des médicaments sont tous ceux qui surviennent de façon non intentionnée.

En ce sens, le naproxène peut causer un ensemble de troubles digestifs tels que :

  • Nausées.
  • Vomissements.
  • Diarrhée.

Ou, s’il est administré par voie rectale:

  • Gênes anales.
  • Ulcère gastro-duodénal.
  • Lésions hépatiques.

D’autre part, il est également capable de déclencher des altérations nerveuses comme des céphalées, vertiges ou perte de connaissance, entre autres. Voici d’autres effets secondaires du traitement au naproxène :

  • Surdité passagère.
  • Agranulocytose.
  • Réactions allergiques.
  • Altérations cutanées.

Pharmacocinétique : que se passe-t-il une fois que le naproxène est dans l’organisme ?

Pastilles de médicaments dans une main avec un verre d'eau.

“Le naproxène s’administre par voie orale et présente une rapide absorption. Pour se répartir dans l’organisme, il a besoin de se lier aux protéines plasmatiques.”

La pharmacocinétique comprend les processus d’absorption, de répartition, de métabolisme et d’élimination du médicament. En ce sens, le naproxène s’administre par voie orale et présente une absorption rapide dans le tractus gastro-intestinal.

Environ 2 à 4 heures suivant la prise, le naproxène atteint ses niveaux plasmatiques maximums. Il présente une durée de vie moyenne entre 12 et 15 heures. Autrement dit, c’est le temps nécessaire pour que la moitié de la concentration plasmatique du médicament soit éliminée.

Par ailleurs, pour sa répartition dans l’organisme, il a besoin de se lier aux protéines plasmatiques. Plus concrètement, il se relie presque entièrement, à 99%

Cette donnée est essentielle car elle favorise l’interaction avec d’autres médicaments qui s’unissent également aux protéines plasmatiques pour se répartir dans l’organisme. Cela peut alors générer un cadre toxique si les bonnes mesures ne sont pas prises.

Le naproxène est capable de traverser la barrière placentaire ainsi que la barrière hémato-encéphalique. Il faut donc être prudent. Enfin, il se métabolise dans le foie et s’élimine à travers l’urine à 95 %, et partiellement dans le lait.

Conclusion

Le naproxène est un AIN qui s’utilise, principalement, pour traiter les maladies rhumatismales. Il présente néanmoins de nombreuses autres indications.

Les femmes enceintes ou en phase d’allaitement, ainsi que les personnes souffrant d’ulcère gastro-duodénal, ne doivent pas ingérer ce médicament car il peut entraîner de graves conséquences.

Au moindre doute, il est préférable de se renseigner auprès d’un médecin ou d’un pharmacien avant de prendre du naproxène. Certaines complications pourraient être irréversibles.

Cela pourrait vous intéresser ...
Expiration des médicaments, quand leur efficacité diminue-t-elle ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Expiration des médicaments, quand leur efficacité diminue-t-elle ?

L'expiration des médicaments est un sujet délicat. Découvrez ce que vous devriez faire ou non avec vos médicaments passés de date !