Peau atopique : quelles en sont les causes ?

La peau atopique entraîne des démangeaisons et des rougeurs dans différentes régions du corps. Cela s'accompagne généralement de lésions à cause du grattage. Il s'agit d'une affection très gênante, mais il existe des mesures qui permettent de contrôler les symptômes.
Peau atopique : quelles en sont les causes ?

Dernière mise à jour : 15 juin, 2021

La peau atopique, également appelée dermatite atopique, est une maladie inflammatoire chronique cutanée. Elle se caractérise par de nombreuses démangeaisons et rougeurs dermatologiques. Par ailleurs, il s’agit d’une pathologie qui survient sous forme de poussées et qui, par exemple, a tendance à s’aggraver au cours de l’hiver.

La peau atopique est un trouble assez fréquent. On estime qu’elle affecte environ 20 % des enfants, et plus ou moins 3 % des adultes. Au cours des dernières décennies, l’incidence de cette maladie a considérablement augmenté.

Il semble que cette augmentation soit liée à la pollution et au mode de vie actuel. Le stress étant l’un de ses facteurs aggravants. Nous vous en expliquons davantage sur ses causes et ses traitements.

Qu’est-ce que la peau atopique ?

Comme nous l’avons mentionné, il s’agit d’une maladie inflammatoire de la peau. L’origine de base est une sécheresse du derme et de l’épiderme qui provoque des démangeaisons ainsi qu’un inconfort. De plus, en se grattant, la peau s’irrite plus facilement, rougit et se desquame.

Les démangeaisons de la dermatite atopique peuvent devenir très désagréables et empêcher même de dormir correctement. Par conséquent, la peau atopique peut s’accompagner de sautes d’humeur et d’irritabilité. Chez les bébés, elle est associée à un type de personnalité caractéristique dans lequel prédomine la nervosité et la difficulté de trouver le calme.

Il faut préciser qu’elle est beaucoup plus fréquente chez les enfants et apparaît, généralement, avant l’âge de 5 ans. Elle affecte les zones de flexion telles que les genoux, les coudes, ou les fessiers. Elle survient également souvent sur le visage. Chez les adultes, c’est la même chose mais en moins évident.

Les personnes qui souffrent de peau atopique ont généralement d’autres pathologies associées comme l’asthme, la rhinite ou la conjonctivite allergique. Par ailleurs, les poussées apparaissent souvent en hiver en raison du froid et du manque d’humidité qui assèche la peau.

Un enfant souffrant de peau atopique.

“La dermatite atopique est plus fréquente chez les enfants.”

Lisez également”: Eczéma et stress: quel est leur lien?

Quelles sont les causes de la peau atopique ?

Les scientifiques considèrent que la peau atopique possède une étiologie multifactorielle. Toutefois, il existe une grande prédisposition génétique. Autrement dit, en cas d’antécédents familiaux de peau atopique, d’allergie ou d’asthme, il est plus probable d’en souffrir.

Par ailleurs, les facteurs environnementaux, allergiques et alimentaires jouent également un rôle. Tout d’abord, il faut souligner l’influence du climat. En effet, le froid et la pollution semblent aggraver considérablement cette maladie.

De plus, il existe d’autres facteurs de risque tels que le sexe ou l’âge de la mère. Les femmes sont plus susceptibles de souffrir d’une peau atopique. D’autre part, si la mère tombe enceinte à un âge avancé, le bébé a plus de probabilité d’en souffrir.

Certaines poussées sont déclenchées par une allergie alimentaire. Au final, le mécanisme est le même. En d’autres termes, la peau est incapable de maintenir un degré d’humidité adéquat, mais l’élément déclencheur est un aliment.

Une femme qui se gratte le bras.

“Les femmes sont plus affectées que les hommes par la peau atopique.”

Découvrez aussi : Dermatite et corticostéroïdes : comment sont-ils liés ?

Quel est le traitement ?

La première chose à faire est de consulter un médecin. La peau atopique est une condition délicate pour laquelle il existe certains produits spécifiques en matière d’hygiène. Pour cela, il est préférable que ce soit le médecin qui les prescrive.

D’autre part, il est fondamental de toujours maintenir la peau hydratée et d’éviter le grattage. Car il entraîne des lésions et irrite davantage la peau. En ce qui concerne l’hydratation, voici un ensemble de conseils simples qui peuvent aider :

  • Eviter les bains d’eau très chaude. L’idéal est de prendre des douches d’une dizaine de minutes avec de l’eau tiède.
  • Utiliser des gels et des savons adéquats, recommandés par un dermatologue.
  • Hydrater la peau régulièrement avec une crème spécifique pour peau atopique.
  • En hiver, rester à l’abris du froid. A la maison, utiliser un humidificateur pour que l’air ne soit pas trop sec.
  • Choisir correctement les habits. Les tissus naturels sont plus doux que les tissus synthétiques, par exemple le coton. Il est encore plus important que le pyjama et les draps soient en matériaux naturels.

Enfin, la peau atopique peut devenir une pathologie très gênante. Par conséquent, il est essentiel de suivre tous les conseils du spécialiste en plus de contrôler correctement les symptômes. Même si elle est chronique, il s’agit d’une condition gérable.

Cela pourrait vous intéresser ...
La dermatite atopique et la dermatite séborrhéique : les différences
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
La dermatite atopique et la dermatite séborrhéique : les différences

La dermatite atopique et la dermatite séborrhéique sont souvent confondues. Leurs différences ne sont pourtant pas des moindres. Découvrez-les ici ...