Phases de la maladie de Parkinson

26 septembre 2020
Il existe plusieurs façons de classer les stades de la maladie de Parkinson. Les plus largement acceptées comprennent cinq phases, dont l'une correspond à des symptômes légers, deux à des symptômes modérés et deux autres à des symptômes graves.

La maladie de Parkinson se déroule en plusieurs étapes, mais toutes les personnes atteintes ne passent pas par toutes les étapes. Cette pathologie a généralement une évolution lente, qui peut être très différente d’une personne à l’autre.

Dans tous les cas, une détérioration progressive se produit. Cependant, avec l’aide de médicaments et de thérapies de rééducation, sa progression peut être ralentie de façon notoire. Pour cette raison, toutes les personnes touchées n’atteignent pas les étapes les plus graves. Souhaitez-vous en savoir plus ?

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson est une pathologie du système nerveux qui affecte le mouvement. C’est un trouble dégénératif dans lequel les cellules cérébrales qui produisent l’hormone de la dopamine cessent de fonctionner.

Elle est considérée comme la maladie neurodégénérative la plus courante, après la maladie d’Alzheimer. Elle affecte également les hommes et les femmes ; la plupart sont des patients de plus de 50 ans. Ses symptômes apparaissent progressivement et il n’y a pas de remède définitif.

Les tremblements sont le symptôme typique de la maladie, mais une raideur ou un mouvement limité remplacent parfois ces tremblements. La maladie crée aussi une altération de la posture et de l’équilibre, une lenteur dans les mouvements et des changements dans la parole et l’écriture.

La maladie de Parkinson chez les patients.
La maladie de Parkinson est l’un des troubles neurodégénératifs les plus répandus dans la population.

Les stades légers et modérés de la maladie de Parkinson

Il existe plusieurs catégorisations, mais la plus conventionnelle reste la classification de Hoehn et Yahr. Celle-ci divise la maladie de Parkinson en cinq stades. Les phases initiales correspondent à des symptômes plus légers, tandis que les derniers correspondent à des manifestations sévères. Voyons les détails ci-dessous.

Phase 1

Dans la phase 1, surviennent des symptômes bénins, généralement réduits à des tremblements dans une zone spécifique du corps. La personne affectée peut ressentir des jambes lourdes et constater des changements dans son écriture.

Il peut également y avoir moins d’expressivité du visage, une mauvaise posture à peine détectable et un balancement réduit des bras lors de la marche. Si le traitement est démarré dès cette phase, les symptômes s’améliorent dès la prise de médicaments et le patient conserve son autonomie.

Phase 2

Dans la deuxième phase, les symptômes de la phase 1 s’intensifient, les tremblements ou les raideurs apparaissent des deux côtés du corps, même s’ils peuvent rester minimes dans l’un des deux côtés.

La difficulté à marcher et à garder l’équilibre peut également empirer. Des difficultés pour parler peuvent apparaître. Les problèmes d’accomplissement des tâches physiques seront également plus apparents. Malgré tout, l’autonomie est maintenue.

Cet article pourrait vous intéresser : 7 signaux qui vous aideront à savoir si vous avez des risques de souffrir de la maladie de Parkinson

Phase 3

Les symptômes deviennent perceptibles, d’autant plus que la personne affectée aura beaucoup de mal à marcher en ligne droite. Les réflexes diminuent et de graves problèmes d’équilibre surviennent.

Bien que le patient puisse accomplir certaines tâches quotidiennes, beaucoup d’entre elles sont désormais impossibles à effectuer. L’autonomie en souffre. Dans les phases deux et trois, le médicament devient efficace pour une durée plus courte, entraînant des augmentations graduelles des doses.

Les phases sévères

Les stades quatre et cinq sont considérés comme des stades sévères de la maladie de Parkinson. À ce stade, l’autonomie est notoirement compromise et les symptômes sont évidents.

Toutes les phases de la maladie de Parkinson.
Aux stades plus avancés de la maladie de Parkinson, le patient perd son autonomie.

Découvrez aussi : L’auriculothérapie pour traiter la maladie de Parkinson

Phase 4

En phase 4, les patients peuvent encore marcher, mais de façon limitée. Habituellement, l’utilisation d’un déambulateur ou d’un autre type d’aide technique est nécessaire. La raideur et la lenteur des mouvements deviennent très visibles.

Au cours de cette étape, les tremblements disparaissent généralement, sans que la science ne sache pourquoi cela se produit. En revanche, une plus grande rigidité apparaît. Une personne en phase 4 ne peut pas accomplir les tâches quotidiennes par elle-même et aura besoin d’un soignant.

Phase 5

Lorsque la pathologie progresse vers cette phase, le patient atteint ne peut ni marcher ni se tenir debout sans perdre l’équilibre. Le patient ne peut plus prendre soin de lui et a, de ce fait, besoin d’une assistance continue.

Dans la plupart des cas, à ce stade, le patient ne répond plus aux médicaments. Cela oblige à effectuer des traitements plus invasifs tels qu’une pompe Duodopa, qui est une perfusion réalisée à travers l’intestin.

Les stades de la maladie de Parkinson sont progressifs

Il n’y a pas de durée définie pour chaque étape. On pense que le processus dure de 10 à 14 ans, de la phase 1 à la phase 5. Cependant, de nombreux patients n’atteignent jamais les stades sévères de la maladie.

Ces dernières années, des traitements de plus en plus efficaces ont été développés pour les cas graves. Il s’agit notamment de la stimulation cérébrale profonde, des ultrasons focaux et des thérapies par cellules souches.

  • Kouli A, Torsney KM, Kuan WL. Parkinson’s Disease: Etiology, Neuropathology, and Pathogenesis. In: Stoker TB, Greenland JC, editors. Parkinson’s Disease: Pathogenesis and Clinical Aspects [Internet]. Brisbane (AU): Codon Publications; 2018 Dec 21. Chapter 1. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK536722/ doi: 10.15586/codonpublications.parkinsonsdisease.2018.ch1
  • Han Z, Tian R, Ren P, et al. Parkinson’s disease and Alzheimer’s disease: a Mendelian randomization study. BMC Med Genet. 2018;19(Suppl 1):215. Published 2018 Dec 31. doi:10.1186/s12881-018-0721-7
  • George JL, Mok S, Moses D, et al. Targeting the progression of Parkinson’s disease. Curr Neuropharmacol. 2009;7(1):9-36. doi:10.2174/157015909787602814
  • Carrarini C, Russo M, Dono F, et al. A Stage-Based Approach to Therapy in Parkinson’s Disease. Biomolecules. 2019;9(8):388. Published 2019 Aug 20. doi:10.3390/biom9080388
  • Nyholm D. Duodopa® treatment for advanced Parkinson’s disease: a review of efficacy and safety. Parkinsonism Relat Disord. 2012;18(8):916-929. doi:10.1016/j.parkreldis.2012.06.022
  • Varanese S, Birnbaum Z, Rossi R, Di Rocco A. Treatment of advanced Parkinson’s disease. Parkinsons Dis. 2011;2010:480260. Published 2011 Feb 7. doi:10.4061/2010/480260