Polypes du nez : symptômes, causes et traitement

Les polypes du nez, contrairement aux polypes dans d'autres zones de l'organisme, ne représentent que rarement un grave problème de santé. Ils ne sont reliés que dans certains cas à un cancer, ce qui se vérifie à travers une biopsie. Le reste du temps, ce sont des lésions bénignes.
Polypes du nez : symptômes, causes et traitement

Dernière mise à jour : 07 mars, 2021

Les polypes du nez sont des excroissances molles, semblables à des petites boules, qui poussent dans la muqueuse du nez ou dans les sinus nasaux. Cette affection se présente plus fréquemment chez les personnes adultes et très rarement chez les enfants de moins de 10 ans.

On estime que les polypes du nez apparaissent chez une proportion de 1-5 % de la population. Ils touchent de manière plus ou moins égale les hommes et les femmes, même si leur incidence est légèrement supérieure chez les hommes. Le plus habituel est qu’ils se présentent chez des personnes entre 30 et 40 ans.

Cette maladie est considérée comme une variante de la sinusite, et plus exactement de la polypose naso-sinusienne. La taille des polypes du nez est très variée : ils peuvent être très petits ou atteindre un gros volume. Dans certains cas, ils ne causent pas de problème majeur mais, dans d’autres, ils peuvent boucher la voie aérienne nasale.

Que sont les polypes du nez ?

Des polypes nasaux.

Les polypes nasaux apparaissent à l’intérieur des fosses nasales et, en général, on les considère comme des lésions bénignes.

Les polypes du nez sont des formations à l’aspect blanchâtre, à la texture molle et souvent en forme de larme. Leur apparence est semblable à celle d’un raisin pelé et sans pépins. Ils apparaissent à l’intérieur des fosses nasales ou des sinus paranasaux. Ils peuvent être uniques ou multiples.

On les considère comme des lésions bénignes. Contrairement aux polypes qui apparaissent dans la vessie ou le côlon, les polypes du nez ne sont pas des tumeurs et supposent un faible risque de cancer. En général, ils obéissent à une inflammation chronique et on les relie fréquemment à de l’asthme, à des troubles immunitaires, à des allergies, etc.

Ces formations apparaissent quand la muqueuse naturelle qui est présente dans les fosses nasales ou les sinus paranasaux s’hypertrophie. Dans ces cas, la muqueuse grandit et se remplit d’un liquide épais. Petit à petit, cette accumulation prend forme et configure les polypes. Cette condition porte le nom de polypose nasale.

Causes

Il existe une certaine controverse au sujet des causes de la polypose nasale. On a accepté, traditionnellement, que ce processus était lié à un type d’allergie, mais il existe aussi des cas où cette condition n’est pas présente. On ne comprend pas non plus complètement l’évolution de cette maladie.

Des données signalent que les marqueurs chimiques des muqueuses, ainsi que les réponses du système immunitaire, sont différents chez ceux qui développent des polypes nasaux et chez ceux qui n’en ont pas. Cela suggère que certaines mutations génétiques pourraient être impliquées dans ce problème.

Quoi qu’il en soit, on est parvenu à établir une liste des conditions qui agissent en tant que facteurs de risque pour cette maladie. Les voici :

  • Asthme.
  • Sinusite mycosique allergique.
  • Fibrose kystique.
  • Sensibilité à l’aspirine.
  • Carence en vitamine D.
  • Syndrome de Churg-Strauss (granulomatose éosinophilique avec polyangéite).

Dans certains cas, les polypes apparaissent lors d’un processus infectieux dans le nez et disparaissent en même temps que l’infection. Ils se forment aussi quand un corps étranger vient se loger dans le nez.

Symptômes des polypes du nez

Examen des polypes du nez.

Dans de nombreux cas, les polypes du nez ne présentent pas le moindre symptôme. Néanmoins, s’ils grossissent, ils peuvent boucher la voie aérienne nasale.

Quand les polypes sont petits, ils ne débouchent généralement sur aucun symptôme. C’est pour cela qu’ils ont tendance à passer inaperçus. S’ils commencent à grossir, alors ils deviennent perceptibles et il est possible qu’ils provoquent des gênes ou se transforment en source d’obstruction de la voie aérienne nasale.

Il est fréquent que les gros polypes entraînent une infection sinusale, ce qui devient un symptôme habituel de la polypose. Tout comme il est habituel qu’il y ait une congestion nasale, un certain degré de perte de l’odorat et du goût, ainsi qu’une rhinorrhée, des céphalées, des douleurs dans la zone et des signes de rhume.

Dans certains cas, les personnes qui ont des polypes du nez sont obligées de respirer par la bouche. Ceci est dû au fait que la voie nasale est obstruée à un certain degré. Le polype peut aussi parfois se retrouver dans les fosses nasales.

Traitement

La mesure la plus efficace pour traiter les polypes nasaux est la chirurgie extractive. Cependant, avant cela, le plus habituel est qu’on prenne une autre série de mesures pour les soigner, surtout s’ils ne sont pas trop grands.

En général, le traitement commence par l’administration de corticoïdes, à travers des pulvérisations dans les fosses nasales ou par voie orale. Les corticoïdes ont tendance à provoquer des effets secondaires, ce qui implique un suivi très strict.

Il est également habituel d’utiliser des antihistaminiques et des antibiotiques. Si le polype est très grand et cause un certain degré d’obstruction, le mieux est alors de procéder à une opération. Néanmoins, il a été démontré que les polypes pouvaient se reformer après ce procédé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Congestion nasale : 5 remèdes pour la traiter
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Congestion nasale : 5 remèdes pour la traiter

Pour soulager la congestion nasale il est très important de recourir à ces remèdes naturels et s'hydrater pour favoriser l’expectoration des glaire...

 



  • Muñoz, A. T., Puchol, C. H., Molinero, C. N., Simal, M. G., Cunchillos, M. N., & Campillo, A. N. G. (2008). Estudio epidemiológico en pacientes con poliposis nasal. Acta Otorrinolaringologica Espanola, 59(9), 438-443.
  • Bohman A, Juodakis J, Oscarsson M, Bacelis J, Bende M, Torinsson Naluai Å. A family-based genome-wide association study of chronic rhinosinusitis with nasal polyps implicates several genes in the disease pathogenesis. PLoS One. 2017;12(12):e0185244. Published 2017 Dec 18. doi:10.1371/journal.pone.0185244
  • Rajguru R. Nasal polyposis: current trends. Indian J Otolaryngol Head Neck Surg. 2014;66(Suppl 1):16–21. doi:10.1007/s12070-011-0427-z
  • Gelardi M, Iannuzzi L, De Giosa M, et al. Non-surgical management of chronic rhinosinusitis with nasal polyps based on clinical-cytological grading: a precision medicine-based approach. Trattamento medico della rinosinusite cronica con poliposi naso-sinusale sulla base del sistema di grading clinico-citologico per un approccio medico personalizzato. Acta Otorhinolaryngol Ital. 2017;37(1):38–45. doi:10.14639/0392-100X-1417