Pourquoi est-il important de manger des fruits et légumes selon l’OMS ?

20 février 2021
L'OMS a suggéré d'augmenter la consommation de fruits et légumes pour réduire le risque de maladies non transmissibles. Que devez-vous savoir ? Dans cet article, nous le détaillons.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est l’entité qui vous informe sur ce que votre alimentation doit comporter pour rester en bonne santé. Dans cet article, vous saurez tout ce que l’OMS dit sur les besoins de manger des fruits et légumes.

Comme vous le savez bien, la bonne consommation de légumes fait partie des habitudes alimentaires associées à un meilleur état de bien-être. Elle est même décisive dans la prévention de certaines maladies.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Selon les rapports de l’OMS, 1,7 million de vies pourraient être sauvées dans le monde simplement en augmentant la consommation de fruits et légumes. Il s’avère que le simple fait de consommer en moyenne 400 grammes de ces aliments dans notre alimentation quotidienne peut aider à prévenir les maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardiaques.

De même, on estime qu’une consommation insuffisante de fruits et légumes est à l’origine d’environ 19 % des cancers gastro-intestinaux, 31 % des cardiopathies ischémiques et 11 % des accidents vasculaires cérébraux dans le monde. Ceci est démontré par une enquête publiée dans l’International Journal of Epidemiology.

Dans le même temps, il a été démontré que la consommation de légumes réduit considérablement le risque d’accidents cardiovasculaires. Il est donc conseillé de garantir leur consommation au quotidien pour améliorer la santé.

De même, les fruits et légumes se caractérisent par leur apport en antioxydants. Ces substances aident à ralentir le vieillissement et les maladies complexes liées à l’âge. C’est une étude publiée dans Current Aging Sciences qui le montre.

Un nutrionniste proposant de manger des fruits et légumes.
La consommation de fruits et légumes est liée à un risque moindre de diabète, de maladies cardiaques, entre autres. Au contraire, leur absence dans l’alimentation peut affecter un plus grand risque de pathologies chroniques.

Manger des fruits et légumes est-il une mode ?

S’il est vrai que ces derniers temps, le nombre de personnes qui optent pour un régime avec plus de fruits et légumes a augmenté, c’est une habitude qui va au-delà d’une simple mode.

Il est vrai que le nombre de végétariens et végétaliens a augmenté. Parfois à cause de la mode, parfois en raison de divers facteurs qui vont de la religion au respect des animaux. Cependant, il est très important de connaître la bonne façon de passer à ce mode de vie.

À la mode ou pas, les fruits et légumes sont nécessaires pour maintenir la santé et prévenir les maladies. La combinaison de ces aliments avec d’autres qui font partie d’une alimentation équilibrée garantira un bon apport de tous les nutriments essentiels.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : 2 façons de préparer des hamburgers végétariens

Fruits et légumes tous les jours

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) nous dit ce qui suit :

  • Mangez au moins 400 grammes ou cinq portions de fruits et légumes par jour.
  • Incluez des légumes dans tous les repas.
  • Préparez des collations avec des fruits frais et des crudités.
  • Préférez ceux de saison.
  • Mangez une sélection variée.
Il est important de manger des fruits et légumes
Lorsqu’il s’agit de manger des fruits, il n’y a pas de limites sur la quantité maximale à consommer. Cependant, l’ingestion de variétés saisonnières est recommandée, car elles sont plus fraîches et disponibles à un bon prix.

De la même manière, dans le monde entier la recommandation reste de 5 par jour. L’OMS met en avant cette information pour permettre au plus de monde de la respecter. Néanmoins, elle cherche aussi à s’ajuster à chaque pays.

Une portion équivaut à :

  • Légumes et légumes (140-150 grammes crus et propres). De plus, L’OMS souligne qu’il est recommandé de consommer 2 portions par jour.
  • Fruits (140-150 grammes crus et propres). L’idéal est de consommer 3 portions par jour.

Il n’y a aucune limitation concernant la quantité maximale à consommer, le type de fruit ou de légume ou leur méthode de préparation. Dans le cadre de ce qui est recommandé, il est seulement suggéré d’avoir une variété dans le choix des fruits et légumes. Préférez aussi ceux de saison pour leur fraîcheur et leur meilleur prix.

S’il y a des fruits ou des légumes que vous n’aimez pas, ne vous forcez pas à les manger. Il vous suffit de sélectionner ceux que vous aimez manger et de les consommer tout au long de la journée.

Découvrez aussi : Que dit l’OMS de la relation entre la viande et le cancer ?

Manger des fruits régulièrement

Comme vous l’avez vu, la consommation de fruits et légumes est essentielle pour garantir un état de santé correct. Pour cette raison, la présence de ces aliments doit être garantie au quotidien, afin de retarder le vieillissement et de réduire l’incidence de pathologies complexes.

Si vous n’aimez pas leur goût, essayez de les combiner avec d’autres aliments et de les introduire progressivement dans l’alimentation. Il existe plusieurs recettes qui parviennent à masquer la texture et la saveur des légumes. Ces recettes peuvent aider ceux qui n’y sont pas habitués pour en consommer.

Enfin, rappelez-vous que vous pouvez toujours vous adresser à un nutritionniste au cas où vous auriez besoin d’une évaluation du régime alimentaire ou de la préparation d’un menu plus sain.

  • Aune D, Giovannucci E, Boffetta P, et al. Fruit and vegetable intake and the risk of cardiovascular disease, total cancer and all-cause mortality-a systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies. Int J Epidemiol. 2017;46(3):1029–1056. doi:10.1093/ije/dyw319
  • Miller V., Mente A., Dehghan M., Rangarajan S., et al., Fruit, vegetable and legume intake, and cardiovascular disease and deaths in 18 countries (PURE): a prospective cohort study. Lancet, 2017. 390: 2037-2049.
  • Galvan YP., Alperovich I., Zolotukhin P., Prazdonva E., et al., Fullerenes as anti aging antioxidants. Curr Aging Sci, 2017. 10 (1): 56-67.