Pourquoi ne faut-il pas consommer du céleri pendant la grossesse ?

· 3 avril 2019
Le céleri fournit de nombreux nutriments mais contient aussi des substances telles que l'apiol, l'apigénine et la myristicine, qui sont des substances actives qui provoquent des hémorragies et même le risque de fausse couche. Lisez la suite pour en savoir plus.

Le céleri pendant la grossesse est recommandé par de nombreux blogs accès sur la santé. Cependant, cette plante contient des substances qui peuvent être dangereuses pour la mère et son bébé.

Le céleri est une plante herbacée à tige creuse avec des sillons externes. Son utilisation comme remède remonte à l’Antiquité. On l’utilisait déjà dans dans les cultures chinoise, grecque et romaine pour son goût et son odeur caractéristiques, en plus de ses diverses propriétés médicinales.

D’autre part, le céleri a de multiples usages médicinaux. Il est bon pour les affections internes. Par exemple, on l’utilise pour les nerfs, la goutte, les arythmies, le cholestérol, comme et calmant pour l’estomac.

Il peut également servir pour traiter les rhumatismes, les maux de tête, l’inconfort de début des règles, réduire le flux de lait maternel, entre autres fonctions.

En usage externe, il est préférable de l’appliquer au moyen de cataplasmes. Il soigne les plaies et les blessures, comme les engelures. C’est aussi un bon rince-bouche et un bon soin en cas de problèmes de voix (aphonie).

Comme simple aliment pendant les repas, le céleri est sans danger pour la plupart des gens. Mais, lorsqu’il est administré en doses médicinales pendant une courte période de temps, il peut avoir des effets secondaires.

Il peut causer des réactions telles que l’inflammation de la peau et la sensibilité au soleil. Cependant, ce ne sont pas les seuls inconvénients que l’utilisation du céleri peut avoir sur la santé.

Risque de la consommation de céleri pendant la grossesse : effets abortifs

Branches de céleri

L’administration d’huile de céleri ou de fortes doses de graines stimule l’utérus. Par conséquent, il y a un risque de fausse couche.

On sait depuis longtemps que le céleri a des propriétés emménagogues. Le terme emménagogue désigne toute substance qui stimule la circulation sanguine dans la région pelvienne et l’utérus. En somme, le céleri favorise la menstruation.

Le céleri est classé comme un emménagogue modéré. Par conséquent, un certain nombre de spécialistes estiment qu’il est préférable d’éviter de consommer du céleri pendant la grossesse.

Lisez aussi : 6 maladies courantes pendant la grossesse

Risque de la consommation de céleri pendant la grossesse : substances emménagogues

Les raisons pour lesquelles il ne faut pas consommer de céleri pendant la grossesse

1. Apiol

L’apiol est une substance obtenue par distillation des graines de persil. Cependant, cet principe actif se retrouve également dans d’autres herbes comme le céleri.

Depuis de nombreuses années, l’apiol est utilisé comme médicament pour induire les menstruations, mais aussi comme substance abortive. En fait, cette substance augmente le tonus et la force de contraction de l’utérus et provoque la mort du tissu placentaire.

Selon des études historiques, l’utilisation orale d’huiles essentielles riches en apiol constitue un danger latent chez les femmes enceintes, car cela présente un risque élevé de fausse couche.

2. Apigénine

Cette substance est un flavonoïde naturel que l’on trouve dans le céleri, mais aussi dans d’autres fruits et légumes. Selon certaines études scientifiques, l’apigénine est associée à des effets abortifs.

Et ce n’est pas tout, les effets se poursuivent après la période d’administration. L’apigénine a un métabolisme lent et peut s’accumuler dans le corps. Pour cette raison, il est important de ne pas prendre de grandes quantités de céleri pendant la grossesse.

3. Mysticisme

C’est un principe actif qui possÈde des propriétés hallucinogènes et anticoagulantes. Comme les composants actifs précédents, cette substance stimule les muscles de l’utérus. Par conséquent, elle peut créer des complications risquées et même des fausses couches.

Risque de la consommation de céleri dans d’autres cas

Il faut éviter le céleri dans les cas d’allergies, de troubles hémorragiques, de problèmes rénaux, d’hypotension artérielle et de chirurgie sous anesthésie.

Si vous avez l’une de ces conditions et consommez de grandes quantités de céleri, vous devriez en discuter avec votre médecin. Cela vous aidera à vérifier qu’il n’y a pas d’interactions dangereuses et qu’elles sont nocives pour votre santé.

Cet article peut aussi vous intéresser : 5 médicaments autorisés pendant la grossesse

Le céleri est une plante aux multiples bienfaits et aux propriétés uniques qui peuvent être sans danger pour la plupart des gens pendant les repas.

Cependant, il a été démontré que le céleri pendant la grossesse devrait être consommé avec modération et prudence. Il est même recommandé d’éviter de l’utiliser autant que possible afin de ne pas s’exposer à des risques ou à des effets secondaires négatifs.