Présentation et utilisation de la rosuvastatine

La rosuvastatine est un médicament qui s'emploie pour réduire les niveaux de cholestérol et pour éviter la progression de l'athérosclérose chez les adultes. Elle est généralement bien tolérée, même si des effets secondaires peuvent se déclencher chez certains patients.
Présentation et utilisation de la rosuvastatine

Dernière mise à jour : 04 février, 2021

La rosuvastatine est un médicament qui appartient au groupe des médicaments qui portent le nom de statines. Elle est indiquée pour réduire aussi bien les niveaux de cholestérol total que ceux du cholestérol LDL. Par ailleurs, elle aide à prévenir les événements cardiovasculaires.

On l’administre pour diminuer la progression de l’athérosclérose chez les patients adultes. De cette façon, on prévient et on réduit le risque d’infarctus du myocarde, d’accident cérébrovasculaire et d’autres maladies cardiovasculaires.

Quel est le mécanisme d’action de la rosuvastatine ?

Du cholestérol dans les artères.

La rosuvastatine est un médicament utilisé pour bloquer la production de mauvais cholestérol dans le sang. Elle contribue ainsi à prévenir d’autres maladies cardiovasculaires.

Nous avons, dans notre sang, du mauvais cholestérol LDL et du bon cholestérol HDL. La rosuvastatine agit en diminuant les niveaux de mauvais cholestérol et en augmentant ceux du bon cholestérol. Pour y parvenir, elle bloque la production de mauvais cholestérol et améliore la capacité de l’organisme à l’éliminer du sang.

Si on ne traite pas les niveaux élevés de cholestérol, des dépôts gras peuvent se former sur les parois des vaisseaux sanguins, débouchant sur une athéroscléroseL’athérosclérose est une maladie qui produit un rétrécissement des artères, pouvant obstruer et empêcher que le sang n’atteigne normalement le cœur ou le cerveau.

Le traitement par la rosuvastatine diminue les niveaux de cholestérol et, par conséquent, réduit le risque de souffrir de problèmes cardiovasculaires. Néanmoins, même si l’on atteint des niveaux de cholestérol corrects, on ne doit pas abandonner le traitement. La rosuvastatine empêchent les niveaux de cholestérol d’augmenter à nouveau.

Comment prendre la rosuvastatine ?

Pour l’administration de la rosuvastatine, vous devez suivre les instructions indiquées par votre médecin. Vous pouvez prendre ce médicament à n’importe quel moment de la journée, avec ou sans aliments. La dose initiale habituelle pour un adulte avec des niveaux élevés de cholestérol est de 5 ou 10 mg.

Le choix de la dose dépendra des niveaux de cholestérol, ainsi que du risque cardiovasculaire auquel la personne est sujette. Néanmoins, le médecin commencera le traitement par la dose de 5 mg dans les cas suivants :

  • Si vous êtes d’origine asiatique.
  • À plus de 70 ans.
  • Si vous avez des problèmes rénaux.
  • Si vous avez un risque de souffrir de crampes musculaires.

En cas de besoin, votre médecin peut augmenter la dose jusqu’à 20 mg puis jusqu’à 40 mg, avec un intervalle de quatre semaines entre chaque ajustement de dose.

La dose maximale quotidienne de rosuvastatine est de 40 mg. On l’emploie uniquement chez des patients avec des niveaux élevés de cholestérol et avec un risque cardiovasculaire élevé, pour qui la dose de 20 mg ne suffit pas à faire baisser les niveaux de cholestérol.

Cependant, la dose initiale de rosuvastatine pour diminuer les risques d’attaques, d’infarctus cérébral ou de problèmes de santé cardiovasculaire est de 20 mg par jour. Il est important de faire des contrôles de cholestérol de façon régulière pour voir s’ils se sont normalisés et se maintiennent à des niveaux adéquats.

Possibles effets secondaires

La rosuvastatine peut produire des effets secondaires comme tous les médicaments, même si tout le monde ne les connaîtra pas. Ils sont souvent légers et disparaissent assez rapidement.

Vous devrez arrêter de prendre ce médicament si vous voyez apparaître une réaction allergique ainsi que des difficultés à respirer, un gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge et une démangeaison intense de la peau.

Par ailleurs, consultez votre médecin si vous ressentez des douleurs et des crampes musculaires injustifiées qui durent plus longtemps que la normale. Les symptômes musculaires sont plus fréquents chez les enfants et adolescents que chez les adultes.

Parmi les effets secondaires fréquents, on retrouve les maux de tête et d’estomac, la constipation, les nausées, la douleur musculaire et la faiblesse. Quant aux effets adverses peu fréquents, il s’agit des réactions cutanées et de l’augmentation des protéines dans l’urine avec les doses quotidiennes de 5 mg, 10 mg et 20 mg.

Les effets secondaires rares et très rares qui peuvent apparaître chez les patients traités à la rosuvastatine sont :

  • Réactions allergiques graves.
  • Lésions musculaires.
  • Maux d’estomac intenses.
  • Augmentation des transaminases.
  • Ictère et hépatite.
  • Lésion des tendons.
  • Perte de mémoire.
  • Lésion des nerfs des jambes et des bras, avec un engourdissement.

Le traitement à la rosuvastatine est généralement bien toléré, même s’il peut parfois être associé à des effets secondaires graves et des événements adverses tels qu’une myalgie, une myopathie et une hausse des transaminases sériques.

Il existe un pourcentage significatif de patients qui utilise les statines et abandonne le traitement. Cela est dû à leurs effets secondaires, et particulièrement aux myalgies.

Conclusion

La rosuvastatine est la statine la plus efficace actuellement disponible pour la réduction du cholestérol total et du LDL. Elle a aussi prouvé son efficacité dans le traitement des plaques athéroscléreuses des artères coronaires et carotides.

Cela pourrait vous intéresser ...
Hypercholestérolémie : pourquoi est-ce un danger pour la santé et comment réduire le risque ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Hypercholestérolémie : pourquoi est-ce un danger pour la santé et comment réduire le risque ?

L'hypercholestérolémie est un danger grave pour la santé. Il est important de la détecter tôt et de changer ses habitudes de vie.



  • Domingos, H., Cunha, R. V. da, Paniago, A. M. M., Souza, A. S. de, Rodrigues, R. L., & Domingos, J. A. (2012). Rosuvastatina e ciprofibrato no tratamento da dislipidemia em pacientes com HIV. Arquivos Brasileiros de Cardiologia. https://doi.org/10.1590/s0066-782×2012005000096
  • Bottaro, E. G., Caravello, Ó., Scapellato, P. G., Stambulian, M., Vidal, G. I., Loggia, V., … Cassetti, I. (2008). Rosuvastatina para tratamiento de la dislipidemia en pacientes infectados con VIH en tratamiento antirretroviral de gran actividad. Experiencia preliminar. Enfermedades Infecciosas y Microbiologia Clinica. https://doi.org/10.1157/13123836
  • Gómez-García, A., Torres, G. M., Ortega-Pierres, L. E., Rodríguez-Ayala, E., & Álvarez-Aguilar, C. (2007). Rosuvastatina y metformina reducen la inflamación y el estrés oxidativo en pacientes con hipertensión y dislipemia. Revista Espanola de Cardiologia. https://doi.org/10.1157/13113929