3 problèmes de santé mentale chez les sportifs de haut niveau

Une demande physique prolongée n'a pas que des conséquences sur le physique des sportifs de haut niveau. Ces derniers peuvent également développer des problèmes psychologiques.
3 problèmes de santé mentale chez les sportifs de haut niveau

Dernière mise à jour : 26 septembre, 2022

Les cas de problèmes de santé mentale chez les sportifs de haut niveau sont de plus en plus fréquents. Jusqu’à il y a quelque temps, c’était un sujet dont on parlait peu, mais il a cessé d’être tabou et a ouvert les portes à une facette plus humaine des grandes stars.

Les émotions négatives sont impossibles à éviter. Celles-ci se produisent, dans une plus ou moins grande mesure, dans divers domaines de la vie. Et bien entendu sûr, le sport professionnel est un contexte dans lequel elles peuvent apparaître.

C’est un environnement chargé de pressions, de moments décisifs et de stress. Certains athlètes ont les outils appropriés pour faire face à ces émotions, tandis que d’autres tombent dans certains problèmes de santé mentale qu’il faut identifier et combattre.

Les problèmes de santé mentale les plus fréquents chez les sportifs de haut niveau

Ces dernières années, des cas comme ceux de la gymnaste américaine Simone Biles et de la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka ont mis la question de la santé mentale au centre de la scène. Toutes deux ont décidé de se retirer respectivement des Jeux olympiques et du Grand Chelem, affirmant qu’elles ne pouvaient pas faire face à la pression qu’elles ressentaient.

Elles n’ont pas été les seules. La superstar de la natation Michael Phelps en a parlé et a même réalisé un documentaire intitulé The Weight of Gold. Il y détaille comment la poursuite de la performance a eu des conséquences sur sa santé. Le pilote de Formule 1, Lando Norris, s’est exprimé dans le même sens.

Quels sont les problèmes de santé mentale chez les athlètes qui surviennent plus fréquemment ? Nous en décrivons quelques-uns ci-dessous.

L'anxiété est l'un des problèmes de santé mentale chez les athlètes.
La pression dans le sport d’élite est élevée. Les sportifs de haut niveau sont soumis à un stress constant.

1. Anxiété

L’anxiété est un état d’inquiétude qui combine des émotions liées à la nervosité et à la tension. Chez les sportifs, elle peut affecter significativement les performances si elle n’est pas contrôlée, puisqu’elle provoque un manque de concentration et diminue la capacité physique en général.

Plusieurs facteurs peuvent causer de l’anxiété. Dans le sport, elle apparaît généralement dans les instants précédant une compétition importante. Elle découle du souci du protagoniste d’atteindre les objectifs fixés pour cet événement particulier.

Comme le détaille une étude publiée dans la revue Contemporary Dilemmas : Education, Politics and Values, l’anxiété est négative lorsqu’elle n’est pas bien gérée. Si la personne sait contrôler ses émotions, cette sensation peut favoriser la concentration et l’amélioration des performances.



2. Dépression

Une recherche systématique publiée sur British Journal of Sports Medicine a révélé que 34 % des athlètes professionnels actifs et à la retraite souffrent ou ont souffert de dépression.

La dépression est un trouble plus fréquent qu’on ne le croit et il est souvent sous-diagnostiqué. Elle se caractérise par la présence de sentiments négatifs qui drainent l’énergie et la motivation du patient à mener à bien ses activités. Cela inclut à la fois ses obligations et les activités qu’il apprécie.

Chez les sportifs, il existe des études qui établissent un lien entre la dépression et un état d’épuisement professionnel prolongé. C’est-à-dire une fatigue mentale extrême causée par de longues périodes de forte demande. C’est une circonstance qui s’applique parfaitement à la vie des sportifs de haut niveau, qui sont souvent soumis à une évaluation publique constante de leurs performances.

Les symptômes caractéristiques d’un état dépressif sont les suivants :

  • Agitation générale ou irritabilité
  • Problèmes de sommeil
  • Manque d’énergie
  • Manque d’appétit
  • Difficulté à se concentrer
  • Perte de plaisir dans les activités agréables
Il s’agit d’un trouble qui doit être diagnostiqué et traité par un professionnel de la santé.

3. Le surentraînement, un autre problème de santé mentale chez les sportifs de haut niveau

Le syndrome de surentraînement est causé, comme son nom l’indique, par un excès dans la quantité et l’intensité de l’entraînement de l’athlète. C’est une condition qui affecte à la fois le physique et le mental.

En d’autres termes, ce syndrome génère de la fatigue dans le corps, mais il entraîne aussi des conséquences psychologiques. Les principales conséquences sont la démotivation et la réticence, voire le désintérêt, pour l’activité exercée.

C’est un syndrome dangereux. S’il persiste dans le temps, il est capable de générer un plus grand rejet et même de provoquer l’abandon du sport.

Femme surentraînée.
Le surentraînement est une tendance chez les sportifs de haut niveau.



Les problèmes de santé mentale chez les sportifs de haut niveau doivent être traités

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, parler de ce type de difficultés était perçu comme un signe de “faiblesse” dans le domaine du sport professionnel. Bien que cette croyance ait été déracinée, il y a encore ceux qui pensent de la sorte. Cela inhibe les personnes concernées.

Il est donc important de sensibiliser à l’importance de traiter les problèmes de santé mentale chez les athlètes. En plus de vivre dans un environnement exigeant et stressant, ces personnes ont une vie en dehors du sport. Des situations qui affectent leur bien-être psychologique peuvent également survenir au niveau privé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment prévenir l’anémie chez les athlètes ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment prévenir l’anémie chez les athlètes ?

Nous vous livrons ici de précieux conseils pour prévenir l'anémie chez les athlètes. Si vous en êtes un, vous pourrez poursuivre paisiblement votre...