Pulmicort : qu'est-ce que c'est et à quoi sert-il ?

Pulmicort contient du budésonide, qui est un glucocorticoïde. Ces médicaments ont un grand effet anti-inflammatoire.
Pulmicort : qu'est-ce que c'est et à quoi sert-il ?

Dernière mise à jour : 04 février, 2021

Pulmicort est une préparation de budésonide pour une administration par voie inhalée par pulvérisation de ce principe actif. Le budésonide est un médicament corticostéroïde qui est commercialisé sous différentes formes, chacune étant indiquée pour différentes pathologies.

Dans ce cas, Pulmicort est une forme d’administration inhalée indiquée pour le traitement de fond avec des glucocorticoïdes pour le contrôle de l’inflammation sous-jacente des voies respiratoires chez des patients avec de l’asthme bronchial.

En d’autres termes, il est indiqué pour le traitement de fond de maladies qui entraînent une inflammation des voies respiratoires. C’est par exemple le cas de l’asthme ou de la MPOC dont nous parlerons un peu plus tard. Il permet aussi de traiter la laryngite sous-glottique, pour laquelle une hospitalisation est indiquée.

Il faut cependant prendre en compte que ce médicament n’est pas indiqué pour les crises d’asthme aigues quand celles-ci ont commencé. On doit l’utiliser de façon régulière, comme le médecin l’a prescrit.

Par ailleurs, ce principe actif a été commercialisé en 1984, même si son brevet est sorti en 1973. Quand il est entré sur le marché, il était indiqué pour le traitement de l’asthme.

Le brevet de ce médicament est sorti en 1973 et sa commercialisation a débuté en 1981 en tant que médicament pour traiter l’asthme. Il s’agit également d’un principe actif qui est inclus dans la liste des médicaments essentiels créée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Formes d’administration du budésonide

Traitement de l'asthme.

Pulmicort est une préparation de budésonide pour une administration par voie inhalée. Cependant, le budésonide peut aussi s’administrer par d’autres voies, comme nous l’avons indiqué. Ainsi, parmi ces dernières, nous retrouvons :

  • Voie orale : sous forme de pilule. On l’utilise fondamentalement pour le traitement de la maladie inflammatoire intestinale, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et la colite microscopique.
  • Spray nasal : cette forme d’administration est indiquée pour le traitement de la rhinite allergique et la polipose nasale.
  • Suppositoires ou autres formes rectales : dans ce cas, le budésonide est indiqué pour le traitement de la maladie inflammatoire intestinale, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et la colite microscopique.

Qu’est-ce que la MPOC ?

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une pathologie qui affecte le flux d’air depuis les poumons. Elle apparaît généralement à cause d’une exposition à des particules toxiques pendant un long moment. Parmi ces particules, nous pouvons souligner celles qui composent le tabac.

Une femme avec un inhalateur contre l'asthme.

Les patients atteints de cette maladie ont plus de risques de souffrir d’autres affections comme certaines maladies cardiaques, le cancer du poumon et d’autres pathologies.

Par ailleurs, en ce qui concerne les symptômes, ceux-ci n’apparaissent généralement pas avant que la maladie ne soit relativement avancée et ait produit des dommages significatifs. En outre, les symptômes ont tendance à empirer au fil du temps, surtout si le patient est fumeur.

Le symptôme le plus caractéristique est la toux quotidienne et la production de mucosité. Néanmoins, en voici d’autres :

  • Manque d’énergie.
  • Pression dans la poitrine.
  • Difficultés à respirer.
  • Infections dans les voies respiratoires.
  • Sifflements au moment de respirer.

Mécanisme d’action : comment Pulmicort agit-il sur l’organisme ?

Traitement de la MPOC avec du Pulmicort.

Comme nous le savons déjà, Pulmicort contient du budésonide, qui est un glucocorticoïde. Ces médicaments ont un grand effet anti-inflammatoire, comme la dépression du système immunitaire ou des changements dans le métabolisme.

Grâce à ces effets, le médicament est efficace face à ce type de maladies. Il est capable de produire un effet anti-inflammatoire local puissant et d’inhiber la libération de médiateurs inflammatoires ainsi que la réponse immunitaire où interviennent les cytokines.

Néanmoins, le mécanisme de l’activité anti-inflammatoire de ce médicament dans la muqueuse nasale est encore méconnu.

Les glucocorticoïdes sont des hormones naturelles qui préviennent ou suppriment l’inflammation et les réponses immunitaires quand on les administre en doses pharmacologiques.

Ils présentent ces effets au niveau de différentes cellules comme les mastocytes, les éosinophiles ou les lymphocytes, entre autres, et au niveau des médiateurs impliqués dans l’inflammation allergique et non allergique comme l’histamine, les eicosanoïdes, les leucotriènes et les cytokines.

Que faut-il retenir à propos de Pulmicort ?

Pulmicort est un médicament qui contient du budénoside. On le recommande pour le traitement de fond de maladies des voies respiratoires comme l’asthme ou la MPOC. C’est un spray qui s’administre par voie inhalée.

Tout comme d’autres corticoïdes, l’interruption d’un traitement à long terme avec ce médicament doit se faire de façon graduelle. Si l’on arrête le traitement d’un coup, de graves conséquences peuvent se produire sur la santé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Urbason : usages et effets secondaires
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Urbason : usages et effets secondaires

Dans la famille des corticoïdes, on trouve l'Urbason, connu également sous le nom de méthylprednisolone. Quels sont ses usages ?

 



  • Cabriada Nuño, J. L., Hernández Martín, A., Bernal Martínez, A., & Zabalza Estévez, I. (2008). Budesonida oral en el tratamiento de la reservoritis crónica refractaria. Gastroenterologia y Hepatologia. https://doi.org/10.1157/13127089
  • Gomollon, F., Hinojosa, J., & Nos, P. (1999). Budesonida y enfermedad inflamatoria intestinal. Gastroenterologia y Hepatologia.
  • Gutiérrez-Castrellón, P., Espinosa-Rosales, F., Nicolás Reynes-Manzur, J., & López-Pérez, G. (2010). Eficacia y seguridad de la budesonida en el tratamiento de la rinitis alérgica en niños: Revisión sistemática con metaanálisis. Alergia, Asma e Inmunologías Pediátricas.