Quand doit-on consulter un podologue ?

Le podologue est un professionnel de la santé qui se charge de la vitalité de nos pieds. Il est important d'aller le consulter aussi bien pour des traitements que pour entamer des pratiques préventives. Apprenez-en plus à ce sujet dans cet article.
Quand doit-on consulter un podologue ?

Dernière mise à jour : 25 mai, 2021

Même si on consulte fréquemment un podologue pour des douleurs ou des gênes, sa fonction peut aussi être préventive. La podologie est capable de prévenir des lésions aux pieds avant qu’elles n’apparaissent.

Ce domaine de la santé étudie les pieds dans leur contexte anatomique et physiologique. Il va bien au-delà des fameux cors et de l’étude biométrique de la foulée. Il s’agit d’une spécialité qui considère les membres inférieurs comme un tout fonctionnel.

Le podologue a la capacité de prévenir, de diagnostiquer, de traiter et de rééduquer les pieds, en corrigeant des troubles, en prévenant leur apparition et en reconditionnant la foulée. Pour être podologue, il faut avoir une licence dans certains pays et un diplôme universitaire dans d’autres.

Raisons habituelles de consultation chez le podologue

Comme nous le mentionnions, la podologie n’est pas une science qui se réduit à traiter les cors. Différents domaines de la vie quotidienne influent sur l’anatomie et la physiologie du pied, et c’est là que le podologue peut mettre ses connaissances en pratique.

La raison la plus commune de consultation est encore la douleur ou la gêne. Quand nous sentons que nos pieds nous font trop mal, qu’ils nous gênent lorsque nous marchons ou quand nous voyons une lésion, nous nous rendons chez le podologue.

Or, nous pouvons le consulter sans la moindre lésion. Par exemple, si nous allons débuter un sport, ou si nous le pratiquons depuis longtemps, le podologue peut nous conseiller. Le pas est forcé et surchargé lors de la pratique sportive, et un podologue peut corriger de mauvaises positions pour nous empêcher de nous blesser.

Il existe aussi la possibilité de demander la réalisation d’un test biométrique de la foulée. À travers des mesures et avec des appareils, le podologue déterminera comment est la base de notre pied, où il s’appuie le plus et comment il pourrait se blesser s’il n’était pas corrigé.

Des pieds sains.

Le podologue se charge de la santé des pieds, en traitant des troubles et en prévenant des lésions.

Poursuivez votre lecture : Pieds plats : causes, symptômes et traitements

Les troubles que la podologie peut traiter

Le podologue peut traiter des maladies qui existent déjà au niveau du pied. Il le fait parfois de façon conjointe avec un généraliste ou un traumatologue et, d’autres fois avec sa seule expertise.

La podologie peut traiter :

  • Lésions répétitives : il y a des personnes qui se blessent fréquemment les pieds ou l’articulation de la cheville. Ceci peut être le résultat d’une mauvaise foulée. En évaluant le pied de façon biométrique, il est possible de corriger les mauvais appuis.
  • Mauvais appuis de la vieillesse : en vieillissant, les os du pied deviennent plus fragiles et se déforment, ce qui change la façon de marcher. Un podologue peut conseiller les personnes âgées et leurs tuteurs pour améliorer leur dynamique de marche et prévenir les chutes.
  • Ongles incarnés : ils se corrigent avec des opérations très peu invasives qui se font en quelques minutes, sous anesthésie locale.
  • Pied plat : le pied plat est une condition qui fait que l’arc interne du pied n’est pas complètement formé. Il peut être douloureux si on ne porte pas les chaussures adéquates.
  • Cors : les cors sont traités par les podologues avec des instruments spéciaux.
  • Orteils en marteaucertaines personnes souffrent de déformations au niveau des doigts de pieds. La plus commune est celle de l’orteil en marteau, qui consiste en un doigt qui se replie sur lui-même. Ceci modifie la foulée, altère l’utilisation des chaussures et crée des cors.
  • Bromhidrose : c’est le nom que l’on donne à l’odeur intense des pieds à cause d’une défaillance au niveau des glandes des membres inférieurs. On retrouve parfois des infections concomitantes qui contribuent à la mauvaise odeur et, d’autres fois, le problème est seulement génétique.
Des cors aux pieds.

L’intervention du podologue sur les cors est peut-être la tâche la plus fréquemment associée à la podologie.

Découvrez aussi : Traitements et préventions des mauvaises odeurs de pieds

Traitements réalisés par le podologue

Le podologue peut réaliser des traitements s’il détecte une altération qui est à la portée de ses connaissances. L’une des indications auxquelles ces professionnels ont le plus recours est l’utilisation de semelles.

Les semelles sont des traitements orthopédiques, c’est-à-dire qui cherchent à corriger des déviations dans l’axe de la posture. En améliorant la posture, on évite des douleurs et des troubles articulaires.

Même s’il existe des semelles qui peuvent s’acquérir librement dans le commerce, ceci n’est pas recommandé. L’idéal est que le podologue procède à des mesures du pied pour indiquer la semelle qui correspond à chaque personne. Le pas est une caractéristique individuelle qui n’est pas partagée de la même façon chez tous les êtres humains.

Si cela est nécessaire, le podologue peut aussi procéder à de petites opérations. Comme nous le disions, l’ongle incarné et les cors peuvent être traités avec des instruments de base. Il y a juste besoin d’une anesthésie locale.

Le suivi est également important en podologie. Les pieds peuvent retrouver une mauvaise position et les ongles incarnés peuvent revenir, tout comme les cors. Le podologue programme alors des rendez-vous pour contrôler ses traitements et les réévaluer.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les meilleures alternatives pour éliminer les callosités gênantes sur les pieds
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les meilleures alternatives pour éliminer les callosités gênantes sur les pieds

l'emplacement peut varier d'une personne à l'autre. Dans cet article, nous vous présentons des méthodes alternatives pour éliminer les callosités d...



  • Fernández, S. Sastre. Fisioterapia del pie. Podología física. Vol. 8. Edicions Universitat Barcelona, 1991.
  • Nova, Alfonso Martínez. Podología. Atlas de Cirugía Ungueal. Ed. Medica Panamericana, 2006.
  • López, Juan Carlos Díaz. “Relación entre osteopatía y podología.” El Peu 21.4 (2001): 182-184.
  • Labarta González-Vallarino, Alma Amparo. Actividad científica española en el área de podología: estudio bibliométrico. Universidad Complutense de Madrid, Servicio de Publicaciones, 2011.