Que signifie « paraphilie » et quels sont les différents types ?

La paraphilie est comprise comme des déviations dans les comportements sexuels, qui conduisent les personnes à commettre des actes irrationnels ou qui échappent à la moralité.
Que signifie « paraphilie » et quels sont les différents types ?

Dernière mise à jour : 08 décembre, 2021

La paraphilie est considéré comme un désir impossible à contrôler, qui va au-delà de la volonté de la personne. Ceux qui souffrent d’une paraphilie ne suivent généralement pas de traitement psychologique : ils considèrent ce désir comme normal, alors que, pour le reste de la société, ce désir est extrêmement extravagant et inintelligible. Certains types de paraphilie sont même punissables par la loi.

La paraphilie peut être légère, modérée ou sévère. Dans le premier groupe, se trouvent les types qui sont rarement exprimés ou manifestés. Dans le deuxième, se trouvent les comportements plus explicites mais toujours contrôlés. Et dans le dernier groupe, se trouvent ceux qui prennent complètement le contrôle de la personne.

La quatrième édition du manuel de diagnostic et de statistiques des troubles mentaux (DSM IV) désigne comme paraphilies l’exhibitionnisme, le fétichisme, le frottement, la pédophilie, le masochisme, le voyeurisme et la paraphilie non classée.

D’autre part, l’American Psychiatric Association publié en 2013 la cinquième édition du DSM. Dans cette nouvelle édition, les troubles paraphiliques sont classés en 8 grands groupes : voyeurisme, exhibitionnisme, frotteurisme, sadisme, masochisme, pédophilie, fétichisme, travestissement. Les autres paraphilies sont regroupées dans la catégorie des troubles paraphiliques non spécifiés.

1. L’exhibitionnisme

Cette paraphilie consiste à atteindre l’extase en montrant ses parties génitales à d’autres personnes qui sont généralement prises par surprise. Dans certains cas, les exhibitionnistes se masturbent en public. La plus grande satisfaction est d’observer la réaction des gens.

L’exhibitionnisme peut être moins évident. Par exemple : montrer une grande partie du corps sans vêtements.

L'exhibitionnisme est une sorte de paraphilie.

2. Le masochisme

Les rapports sexuels se caractérisent par des coups ou par l’inhibition des mouvements du partenaire. Cette paraphilie consiste à être humilié et à subir toutes sortes d’humiliations. Le désir caché d’être dominé est ainsi satisfait. La pratique la plus courante consiste en un jeu de rôle dans lequel l’un prend la place de dominant et l’autre de dominé.

Le masochiste a besoin de ressentir une douleur physique et émotionnelle pour favoriser l’excitation sexuelle et le plaisir. De même, il peut rechercher activement l’humiliation sociale comme moyen de gratification.

La cinquième édition du DSM divise cette paraphilie en 2 types différents : le masochisme et le sadisme sexuel. Le masochisme implique l’excitation d’être battu, humilié ou soumis par le partenaire. Pour sa part, le sadisme sexuel fait référence à l’excitation qui se produit lors de la soumission physique ou psychologique d’une autre personne.

3. Le fétichisme

Cette paraphilie inclut des éléments sexuels pour lesquels la personne a une obsession. Les chaussures à talons hauts font partie des fétiches les plus courants. Grosso modo, c’est un objet inanimé qui suscite le désir.

Le travestissement est un type spécifique de paraphilie fétichiste que certains ouvrages considèrent comme une paraphilie supplémentaire. Dans ce cas, la personne est excitée en portant des vêtements du sexe opposé. Ce type de fétiche n’est pas illégal et ne représente une pathologie que lorsqu’il provoque de l’anxiété chez la personne qui en souffre au point de l’empêcher de mener une vie normale.

Éléments pour avoir des relations sexuelles perverses.

4. La nécrophilie

Que ce soit par l’imagination ou la pratique réelle, les nécrophiles aiment les corps immobiles. Pour être plus exact, ils prennent un réel plaisir à avoir des rapports sexuels avec des cadavres. Plusieurs films montrent des scènes de ce type, une réalité difficile à comprendre.

5. Le voyeurisme

Les personnes qui souffrent de cette paraphilie sont excitées par le risque d’être découvertes lorsqu’elles espionnent les autres dans leur intimité. Un grand pourcentage de ces personnes se masturbe en observant les autres, toujours très bien caché.

6. L’asphyxiophilie

Ce comportement sexuel consiste à étrangler le partenaire pendant les rapports. La pression doit être assez forte pour exciter, mais pas assez forte pour faire de vrais dégâts. Il faut donc être attentif à la réaction de la personne étouffée, afin d’éviter les accidents involontaires.

7. La scopophilie

Contrairement au voyeurisme, les personnes atteintes de cette paraphilie aiment regarder ouvertement les autres lorsqu’elles ont des rapports sexuels. Certains atteignent même le sommet en regardant leur propre partenaire au lit avec un tiers.

8. La pédophilie

C’est l’un des types de paraphilie les plus répudiés par toutes les sociétés. C’est un crime que toutes les nations et toutes les cultures souhaitent combattre. Les pédophiles ressentent une excitation sexuelle envers les enfants. Certains se contentent de les imaginer, mais d’autres vont beaucoup plus loin. La pornographie juvénile et les agressions sexuelles sont malheureusement des réalités courantes.

La pédophilie est une forme de paraphilie punie par la loi.

9. Le frotteurisme

Les frotteurs frottent leurs organes génitaux contre les personnes dans les contextes où il y a foule, comme dans le métro ou le bus. Ils profitent du peu d’espace entre les personnes pour se frotter aux autres.

10. La zoophilie

Les animaux constituent l’objet de l’excitation sexuelle. Dans certains pays, cette paraphilie est illégale, tandis que d’autres n’ont pas de législation explicite à ce sujet.

Les personnes qui souffrent de paraphilies asociales se sentent souvent victimes d’elles-mêmes. Celles qui recherchent l’aide d’un professionnel suivent des traitements pour contrôler d’éventuelles crises compulsives.  Beaucoup tombent dans différentes paraphilies par besoin de se prouver qu’ils ont du pouvoir. Une autre cause est le désir de prendre des risques et d’être victorieux.

Les paraphilies ont été présentes tout au long de l’histoire de l’humanité et ont été définies comme de la perversion. Avec les progrès technologiques, les types ont augmenté. De même, de nouveaux écarts sont apparus avec l’utilisation d’éléments qui n’existaient pas auparavant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi est-ce si difficile de parler de sexe ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Pourquoi est-ce si difficile de parler de sexe ?

A l'heure où chaque information est facile d'accès, pourquoi le sexe et la sexualité continuent-ils d'être un tabou pour beaucoup ? Comment parler ...



  • Alfageme Redondo M.S., Martínez Pérez-Crespo Á.. El papel del impulso sexual como elemento mediador de la autoestima en un agresor sexual con múltiples parafilias. Cuad. med. forense  [Internet]. 2016  Jun [citado  2018  Dic  03] ;  22( 1-2 ): 40-45. Disponible en: http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1135-76062016000100006&lng=es.
  • Peña Galbán Liuba Y, Casas Rodríguez Liudmila, Padilla de la Cruz Manuel, Barreras López Olga Lidia, Gallardo Alvarez Mayra. Trastornos múltiples de la inclinación sexual. Presentación de un caso. AMC  [Internet]. 2000  Jun [citado  2018  Dic  03] ;  4( 3 ). Disponible en: http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1025-02552000000300017&lng=es.
  • Rangel, Lucía. (2010). El sadomasoquismo: una estructura circular. En-claves del pensamiento4(8), 29-43. Recuperado en 03 de diciembre de 2018, de http://www.scielo.org.mx/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1870-879X2010000200002&lng=es&tlng=es.
  • Serrano, R. H. (2013). Parafilia una clasificación fenomenológica. Revista Sexología y Sociedad, 8(20).
  • Kafka, M. P. (2000). The paraphilia-related disorders. Principles and practice of sex therapy, 471-503.