Que sont les aliments transgéniques et quels sont leurs bénéfices ?

5 août 2020
Que sont les aliments transgéniques ? Comment sont-ils produits ? Quels effets ont-ils sur les gens et l'environnement ? Il y a beaucoup de doutes à ce sujet, c'est pourquoi nous avons essayé de dissiper les plus importants.

Les aliments transgéniques sont à l’ordre du jour. Cependant, le public général a tendance à les concevoir comme le produit d’une société dystopique et, par conséquent, à les rejeter

Et c’est bien naturel : l’être humain a peur de ce qu’il ne connaît pas. Modifier une chose aussi établie que le code génétique de ce qui nous entoure ne peut être positif, n’est-ce pas ?

Différentes interviews montrent que le rejet de ces aliments est plus élevé. En effet, 33,4 % des personnes interviewées pensent qu’ils font plus de mal que de bien, tandis que leur acceptation n’a qu’un taux de 22,8 %. Ce sujet est donc plein d’ombres et de lumières à nuancer. Mais, auparavant, il est nécessaire de préciser ce qu’est un aliment transgénique.

Que sont les aliments transgéniques ?

Ce sont ces aliments qui sont produits à partir d’un organisme modifié à travers l’ingénierie génétique. On leur incorpore les gènes d’un autre être vivant pour produire les caractéristiques que l’on souhaite retrouver. Nous voyons donc que cette définition n’englobe pas tous les aliments commerciaux.

Il faut également savoir faire la différence entre sélection génétique et transgénique. De nombreux aliments sont le fruit du croisement intentionnel de plantes avec la meilleure génétique possible (les plus grandes graines, les fruits les plus notables, les plus belles couleurs, etc.). On ne les considère cependant pas comme transgéniques.

Pour qu’ils répondent à ce nom, leur génome doit avoir été, d’une façon ou d’une autre, modifié de manière artificielle. Cela peut sembler complexe, et ça l’est. Nous limiterons donc l’explication sur la production d’un aliment transgénique à ses concepts les plus basiques.

La bactérie Agrobacterium tumefaciens est capable de transférer des informations génétiques à des plantes, en entrant par des lésions produites sur ces dernières. Elle se place dans leurs espaces intercellulaires et introduit des informations génétiques sous forme de plasmide, qui s’intègre dans une zone du génome de la plante.

Cette bactérie agit donc comme un véhicule de transmission de l’ADN. Le plasmide qu’elle transmet a été modifié au préalable en lui introduisant l’information génétique d’une autre bactérie (apparemment), avec la caractéristique souhaitée.

Bactéries avec la caractéristique initiale – Plasmide dans Agrobacterium -Génome de la plante

C’est une façon simple de comprendre l’une des méthodes les plus répandues de production de transgéniques.

Le processus d'élaboration des aliments transgéniques.

Quels bénéfices apportent les aliments transgéniques ?

De nombreuses études, comme celle publiée dans la revue Journal of the Royal Society of Medicine, regroupent les bénéfices des aliments transgéniques. Mais, avant tout, il faut prendre en compte le fait que, sur notre planète, il y a plus de 840 millions de personnes sous le seuil de pauvreté, qui n’ont même pas un apport calorique quotidien de 2000 kilocalories.

Lire aussi : 6 astuces pour consommer 300 calories de moins par jour

En raison de cette donnée, et de beaucoup d’autres, des actions humaines sont nécessaires au niveau des sources d’alimentation.

  • Les aliments transgéniques peuvent fournir un plus grand apport nutritionnel. Un exemple clair est celui du riz doré, modifié par ingénierie génétique pour faciliter la synthèse de vitamine A, surtout dans les pays en voie de développement où une alimentation équilibrée n’est pas possible. Ainsi, 72 grammes de ce riz supposent 50 % de la dose de vitamine A recommandée chez un enfant de 3 ans
  • Ils facilitent la production de nourriture. En effet, il existe des aliments transgéniques capables de résister à des maladies virales ou aux insectes. Il y a donc moins de plantes perdues. Ceci suppose un plus grand bénéfice économique pour les agriculteurs et une plus grande disponibilité alimentaire
  • Une plus grande résistance face au changement climatique. Ce point n’en est qu’à sa phase de laboratoire mais il est nécessaire de préparer les cultures de façon génétique pour compenser les effets qui vont découler du changement climatique dans les prochaines années
Les vitamines et les aliments transgéniques.

Quels sont leurs dangers ?

Pour la santé du public général, il n’a pas été démontré par des preuves scientifiques que les aliments transgéniques présentaient des dangers tangibles, comme l’affirme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans ce bulletin.

Non, il n’y aucune preuve qu’ils créent des cancers. Par ailleurs, ces aliments sont soumis à une longue liste de tests, surtout pour éviter qu’ils génèrent de la toxicité ou des effets allergéniques dans la population générale. Jusqu’à aujourd’hui, aucun aliment transgénique autorisé disponible pour le public n’a présenté de réactions adverses.

A voir : Les 9 allergies les plus communes chez les enfants

Bien sûr, tout n’est pas positif. Il existe le risque que les plantes modifiées se croisent avec d’autres végétaux non cultivables, ce qui créerait des désajustements dans l’écosystème naturel.

Tout n’est pas rose dans le monde des transgéniques. Ils peuvent causer des effets nocifs sur les écosystèmes naturels et les espèces qui y vivent. Il existe également un risque de monopolisation des ressources alimentaires. Seuls ceux qui auraient accès à ces techniques triompheraient sur le marché, dans le futur.

Comme nous avons pu le voir dans cet espace, les aliments transgéniques ont une mauvaise réputation qui mérite cependant un débat. Ils présentent des bénéfices et des dangers. Mais la question est : sur une planète surpeuplée et menacée par le changement climatique, pourrons-nous vivre sans eux dans un futur proche ? Le débat est ouvert.

 

  • Genetically modified plants and human health, Journal of the royal society of medicine. Recogido a 23 de mayo en https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2408621/
  • Bawa AS, Anilakumar KR. Genetically modified foods: safety, risks and public concerns-a review. J Food Sci Technol. 2013;50(6):1035‐1046. doi:10.1007/s13197-012-0899-1
  • Maghari BM, Ardekani AM. Genetically modified foods and social concerns. Avicenna J Med Biotechnol. 2011;3(3):109‐117.
  • Kamle M, Kumar P, Patra JK, Bajpai VK. Current perspectives on genetically modified crops and detection methods. 3 Biotech. 2017;7(3):219. doi:10.1007/s13205-017-0809-3