Que sont les composés phytochimiques ?

24 décembre 2020
Dans une alimentation variée et saine, on peut trouver une quantité suffisante de composés phytochimiques pour apporter leurs bienfaits à notre santé. De même, la combinaison de différents composés phytochimiques dans le même aliment renforce et améliore leurs effets.

Les composés phytochimiques sont des substances naturellement présentes dans les aliments d’origine végétale. Actuellement, de nombreuses recherches sont menées sur eux pour les bienfaits qu’ils apportent à la santé, principalement leur pouvoir antioxydant et leur rôle éventuel dans la prévention du cancer.

D’un autre côté, les composés phytochimiques ne sont pas à proprement parler des nutriments, ils n’ont donc pas de fonction énergétique ou nutritionnelle. C’est pourquoi les aliments contenant des composés phytochimiques sont appelés aliments fonctionnels, et qu’ils procurent des bienfaits pour la santé.

Dans une alimentation variée et saine, on peut trouver une quantité suffisante de composés phytochimiques pour apporter leurs bienfaits à notre santé. De même, la combinaison de différents composés phytochimiques dans le même aliment renforce et améliore leurs effets.

Fonctions des composés phytochimiques et avantages de leur consommation

Les composés phytochimiques sont présents dans les fruits et les végétaux.

Les composés phytochimiques sont chargés d’attribuer la couleur, l’odeur et la saveur aux plats. Par exemple, les caroténoïdes sont des éléments de la provitamine A, ils ont donc des fonctions similaires à cette vitamine.

Les fonctions attribuées aux composés phytochimiques comprennent le maintien d’une vision correcte, ainsi que l’intégrité du système osseux et épithélial. De plus, pendant l’allaitement, ils stimulent la production de lait.

Plusieurs des composés phytochimiques ont une fonction éminemment antioxydante. Pour cette raison, ils aident à réduire l’inflammation. De plus, ils agissent comme protecteurs contre les maladies cardiovasculaires.

Un autre des effets les plus connus des composés phytochimiques est leur relation possible avec la prévention de certaines tumeurs ou processus cancéreux. Cette fonction est réalisée en convertissant des substances potentiellement toxiques ou nocives en substances non dangereuses.

Certains composés aident également à maintenir le système immunitaire. Par conséquent, nous pouvons dire qu’il existe de nombreuses propriétés bénéfiques attribuées aux composés phytochimiques.

Découvrez aussi : 6 habitudes pour renforcer le système immunitaire

Caractéristiques des composés phytochimiques

Il existe de nombreuses sortes de composés phytochimiques.

Les composés phytochimiques sont des éléments qui n’existent que dans le règne végétal et se trouvent en très petites quantités. Cependant, un grand nombre d’entre eux n’ont pas encore fait l’objet d’une enquête.

Cependant, les composés phytochimiques ne sont pas des nutriments. Il n’existe pas de maladies dues à leur absence, mais ils renforcent l’action d’autres nutriments.

De plus, ils ne sont pas essentiels à notre corps comme le sont les protéines, les glucides, les graisses, les vitamines ou les minéraux. Parce qu’ils sont antioxydants, ils exercent une action préventive et curative dans l’organisme.

Types de composés phytochimiques

La classification la plus courante de ces composés est basée sur leur structure moléculaire, ainsi que sur leurs sources de nourriture :

1. Phénols

À son tour, dans le groupe des phénols, nous pouvons faire la classification suivante :

  • Flavonoïdes : ils se trouvent dans les agrumes tels que la cerise, la pomme, le raisin, l’acérola, le thé, l’oignon et le poivre. Le groupe des flavonoïdes comprend, entre autres : les anthocyanes, les catéchines, les isoflavones, les tanins, la rutine, la quercétine.
  • Acides phénoliques : acide phytique, acide gallique, acide chlorogénique et vanille entre autres. Certaines de ses sources les plus abondantes sont les légumineuses, les grains entiers, le thé et les artichauts.
  • Polyphénols non-flavonoïdes : tels que le resvératrol ou les lignanes présents dans le vin rouge, les graines de lin, les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et légumes.

2. Terpènes

Les terpènes se trouvent divisés en deux groupes :

  • Caroténoïdes : tels que les lycopènes, l’alpha-carotène, la lutéine, le bêta-carotène ou la capsaïcine, que l’on trouve dans les carottes, les courges, les oranges, les mangues, les épinards, les tomates, les pastèques, les pamplemousses, les poivrons rouges ou les papayes.
  • Non-caroténoïdes : parmi lesquels les phytostérols, les saponines ou les limonoïdes. Les huiles végétales comme le soja et les aliments enrichis comme le manioc et le quinoa sont quelques exemples d’aliments riches en composés phytochimiques non caroténoïdes.

Cet article pourrait vous intéresser : Les huiles végétales bonnes pour la santé

3. Thiols

Ce groupe, également connu sous le nom de groupe de composants soufrés, contient en effet une infime part de soufre :

  • Indoles : Les aliments comme le chou, les choux de Bruxelles, le chou-fleur, les épinards ou le brocoli sont les plus riches en indoles.
  • Glucosinolates : les sources de nourriture de ce groupe sont crucifères, comme les choux de Bruxelles, le chou rouge, le brocoli, le chou-fleur ou les radis.
  • Composés organosulfurés : présents dans l’ail.

4. Tocophérols

Ce groupe de composés phytochimiques agit comme de la vitamine E. Ses principales sources sont les huiles végétales, les noix, les légumes à feuilles vertes et les grains entiers.

Conclusion

Une partie de ces composés se trouvent déjà synthétisée par l’industrie pharmaceutique. Cependant, ces compléments ne remplacent pas la nécessité d’avoir une alimentation riche en céréales, fruits, légumes et légumineuses. N’oubliez pas de consommer des fruits et des légumes !

  • Quiñones, M., Miguel, M., & Aleixandre, A. (2012). Los polifenoles, compuestos de origen natural con efectos saludables sobre el sistema cardiovascular. Nutriciónn Hospitalaria : Organo Oficial de La Sociedad Española de Nutrición Parenteral y Enteral. https://doi.org/10.3305/nh.2012.27.1.5418

  • Barberan, T. (2015). Los polifenoles de los alimentos y la salud. Alimentacion, Nutricion y Salud.

  • Jáuregui, M. E. C., De La Concepción Calvo Carrillo, M., & Romo, F. P. G. (2011). Carotenoides y su función antioxidante: Revisión. Archivos Latinoamericanos de Nutricion.