Quelles sont les causes de la dysphagie ?

13 novembre 2020
La dysphagie est une gêne ou une difficulté à avaler qui a différentes causes. Quelles sont-elles ? Nous le découvrirons aujourd'hui.

La dysphagie fait référence à une gène ressentie lorsque l’on mange ou lorsque l’on boit. La sensation s’apparente à celle d’une gorge complètement bloquée et peut provoquer des nausées occasionnelles si la personne se force à avaler.

Ce problème dont les conséquences affectent de nombreuses personnes a des causes connues. Dans cet article, nous allons les découvrir et voir comment nous pouvons en réduire l’impact.

Les causes de la dysphagie

Comme l’indique l’article “Dysphagie et état nutritionnel des personnes âgées institutionnalisées“, ce trouble est également considéré comme un syndrome gériatrique. En effet, il est particulièrement fréquent chez les personnes âgées. Voyons quelques-unes de ses causes possibles :

  • Des troubles neurologiques. Certaines maladies comme entre autres la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire ou la maladie de Parkinson peuvent provoquer une dysphagie. Cela est dû au fait que les muscles impliqués dans la déglutition ne fonctionnent pas correctement.
  • Un cancer. Il s’agit en fait de l’un des symptômes qui peuvent vous alerter d’un cancer de la gorge. Cependant, subir des traitements tels que la radiothérapie ou la chimiothérapie peut également avoir ce type de conséquence.
  • Un reflux gastro-œsophagien. Les reflux fréquents peuvent provoquer des lésions de l’œsophage. Lorsque ces dernières se cicatrisent, elles peuvent provoquer un rétrécissement de l’œsophage.
  • Des corps étrangers. En effet, parfois la dysphagie est liée à des objets qui sont restés coincés dans la gorge. Par exemple, un morceau de viande qui n’a pas été mastiqué correctement. L’absence de dents peut également provoquer cette difficulté.
Les problèmes de gorge.

Ce ne sont là que quelques-unes des causes possibles de la dysphagie. Il y en a d’autres qui peuvent également provoquer ces symptômes. Par exemple, l’achalasie qui se produit parce que le muscle œsophagien ne se détend pas. Quelles sont à présent les conséquences de la dysphagie ?

Les conséquences de la dysphagie

Comme nous l’avons vu, la dysphagie touche un groupe d’âge à risque. Il est donc important d’y prêter attention et de consulter un médecin en cas de difficulté lors de la déglutition. Dans le cas contraire, les difficultés suivantes peuvent apparaître.

Pour parler des conséquences de la dysphagie, appuyons-nous sur cet article intitulé Conséquences et traitement de la dysphagie. Ce même document aborde également certaines des options de traitement qui existent actuellement.

De la malnutrition

Lorsqu’une personne âgée souffre de dysphagie, et qu’elle est incapable de se nourrir et de boire, cela peut conduire à un risque de malnutrition sévère. De fait, dans les cas les plus sévères, la personne ne peut même plus avaler sa propre salive.

Dans de telles situations, il est recommandé de modifier le régime alimentaire de la personne concernée et de lui donner des compléments alimentaires par voie orale. Une autre façon de prévenir la malnutrition est d’avoir recourt à un tube d’alimentation afin que la personne puisse recevoir la nourriture dont elle a besoin.

Pour en savoir plus : Qu’est-ce que l’étiquetage nutritionnel ?

Des problèmes respiratoires

Cette deuxième conséquence se produit lorsqu’un morceau de nourriture est accidentellement aspiré directement dans les voies respiratoires. Cela peut empêcher la personne de respirer. De plus, cela peut entraîner une insuffisance respiratoire.

Une femme qui a du mal à respirer.

Cela peut également entraîner une pneumonie par aspiration. Il s’agit de situations assez graves qui doivent être traitées d’urgence car elles mettent la vie du patient âgé en danger.

Pour traiter les problèmes respiratoires qui peuvent survenir, la prévention est la meilleure solution. Pour cela, il faut mettre en œuvre des manipulations compensatrices pour réduire l’aspiration et le risque de blocage des voies respiratoires par les aliments.

Vous pourriez aussi être intéressé : Sonde nasogastrique, à quoi sert-elle ?

Les points à prendre en compte

En plus de tout cela, il y a certaines questions qu’il est important de prendre en compte lorsqu’on a affaire à une personne qui souffre de dysphagie. Il faut surtout être dans un environnement calme et éviter toute distraction qui pourrait provoquer une aspiration. Toutefois, il est important de suivre les instructions spécifiques données par le médecin.

Si vous présentez l’un des symptômes qui caractérisent la dysphagie et que vous appartenez à un groupe à risque, n’hésitez pas à contacter votre médecin traitant. Il ou elle effectuera les tests appropriés pour confirmer ce diagnostic et vous donnera une série de recommandations que vous pourrez commencer à mettre en œuvre.

N’oubliez pas que la prévention est la chose la plus importante dans ces cas. Pour cela il est possible de faire des exercices pour améliorer la déglutition et pour avaler plus aisément la nourriture.

  • Baena González, Marta, & Molina Recio, Guillermo. (2016). Abordaje de la disfagia en enfermos de alzhéimer. Nutrición Hospitalaria, 33(3), 739-748. https://dx.doi.org/10.20960/nh.286
  • Barbié Rubiera, Amarilis, Marcos Plasencia, Ligia, & Aguilera Martínez, Yolanda. (2009). Disfagia en paciente con enfermedad cerebrovascular. Actualización. MediSur, 7(1), 36-44. Recuperado en 30 de abril de 2019, de http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1727-897X2009000100007&lng=es&tlng=es.
  • Suárez-Escudero, J. C., Rueda Vallejo, Z. V., & Orozco, A. F. (2018). Disfagia y neurología:¿ una unión indefectible?. Acta Neurológica Colombiana, 34(1), 92-100.