Qu’est-ce que la contamination croisée ?

15 août 2020
La contamination croisée est l'une des causes les plus fréquentes de maladies transmises par les aliments. En quoi consiste-t-elle ? Quelles mesures adopter pour l'éviter ? Nous allons vous l'expliquer dans cet article.

La contamination croisée peut être l’une des causes les plus habituelles dans le développement de maladies transmises par les aliments. Mais comment se produit cette contamination ? Nous allons vous l’expliquer dès maintenant.

L’un des facteurs les plus importants dans le développement de maladies transmises par les aliments est la mauvaise manipulation de ces derniers. Le stockage, la cuisson, le lavage des matières premières, l’hygiène des ustensiles, entre autres, sont les agents déclencheurs d’une possible contamination.

Lorsque l’on ne contrôle pas certains des points qu’impliquent la production, la conservation ou le stockage des aliments, la possibilité de trouver des agents contaminants, responsables de cette contamination, augmente.

La contamination croisée : qu’est-ce que c’est ?

La contamination croisée a lieu quand les agents contaminants biologiques, physiques ou chimiques, passent d’un aliment contaminé à un autre qui ne l’est pas.

Les agents biologiques incluent les bactéries, les virus et les champignons ; les agents physiques peuvent être des fragments de laine d’acier, de verre, de plastique ou de poils ; les chimiques, de leur côté, font référence aux restes d’engrais, de pesticides, de désinfectants, etc.

Comment opère la contamination croisée ?

Ceci peut vous intéresser : Les principaux agents pathogènes de l’été

La contamination croisée directe

Elle se produit quand un aliment contaminé entre en contact direct avec un aliment qui ne l’est pas. Par exemple, si l’on mélange des aliments pas bien nettoyés avec d’autres non-contaminés. Cela peut arriver en mélangeant une tomate contaminée avec le reste des aliments composant une salade.

Il existe aussi une contamination croisée directe quand on range mal les produits dans le réfrigérateur. Ceux qui sont prêts à être consommés entrent en effet en contact avec des aliments crus.

La contamination croisée indirecte

De son côté, la contamination croisée indirecte est celle qui a lieu quand les agents contaminants passent d’un aliment à un autre à travers un élément. Il peut s’agir d’un couteau, d’une planche à découper, des ustensiles de cuisine ou bien des mains. Un exemple clair est l’utilisation d’un couteau qui a d’abord été utilisé pour couper de la viande crue et qui sert ensuite à couper un gâteau déjà cuit.

Que devez-vous prendre en compte lorsque vous manipulez les aliments ?

Suite à ce que nous venons de mentionner, il est nécessaire de bien nettoyer l’endroit où l’on prépare les aliments. Cela concerne aussi les ustensiles, les appareils, etc. Par nettoyage, nous faisons référence à tout ce que nous faisons pour maintenir la propreté et la désinfection des installations, des outils et des processus d’élaboration pour prévenir la contamination. Tout cela implique les choses suivantes :

  • Éliminer la saleté visible des surfaces comme les restes d’aliments, à travers l’utilisation d’eau, de détergents, de brosses, entre autres éléments
  • Désinfecter pour éliminer des micro-organismes, à travers l’usage de produits chimiques désinfectants comme l’eau de Javel, l’eau chaude, la vapeur. La désinfection n’est pas un substitut de nettoyage. Elle n’est efficace que si les articles sont déjà lavés
  • Commencer par le plus sale pour finir par le plus propre
Bien laver les aliments pour éviter la contamination croisée.

Contamination croisée : mesures pour l’éviter

Il est important de prendre en compte les mesures suivantes pour réduire les risques de contamination :

  • Garder les produits de nettoyage et de désinfection stockés dans un endroit spécial, loin des aliments
  • Nettoyer de façon périodique, avec de l’eau chaude et des détergents, les surfaces de travail des cuisines
  • Ne jamais les exposer au contact des animaux de compagnie
  • Utiliser des serviettes en papier jetables pour nettoyer les surfaces. Si vous vous servez de torchons, il est nécessaire de les laver et changer fréquemment
  • Rincer la surface traitée et les ustensiles après leur désinfection pour éliminer complètement les résidus de produit chimique. Éviter d’appliquer conjointement le détergent et l’eau de Javel car le détergent désactive l’effet de cette dernière, ce qui diminue leur action désinfectante
  • Contrôler, au moment de la préparation ou du traitement des aliments, que les ustensiles et les objets nécessaires soient propres et désinfectés
  • Une fois la manipulation des aliments crus terminée, et avant de manipuler les produits cuits, nettoyer et désinfecter tous les ustensiles, équipements, ainsi que la table
  • Recouvrir les aliments d’un film, les mettre dans des sacs hygiéniques et hermétiques ou les placer dans des tupperwares pour les stocker dans le frigo
  • Placer les aliments crus dans la partie inférieure du frigo pour éviter que leur jus ne contamine les préparations prêtes à être consommées
  • Traiter avec un antiseptique et protéger n’importe quelle coupure avec des pansements imperméables. Éviter de cuisiner si l’on est malade ou si l’on souffre d’infections cutanées
  • Se laver les mains avec de l’eau et du savon, avant, pendant et après la préparation de la nourriture et chaque fois qu’elles se contaminent (après avoir touché des aliments crus, après être allé aux toilettes et après avoir utilisé des produits de nettoyage)

Lire aussi : Les produits chimiques de nettoyage sont-ils nocifs ?

Que devons-nous en retenir ?

Les points de contamination peuvent être divers. Il est presque impossible de détecter quand un aliment est contaminé ou non. Cependant, si l’on prend en compte tous les aspects cités, le risque de contamination diminue. Et cela veut dire que le risque de souffrir d’une maladie ou d’une intoxication alimentaire baisse aussi.

 

 

  • Ministerio de Agricultura, Ganadería y Pesca [Internet]. Argentina.gob.ar. 2018 [citado 30 de abril de 2020]. Disponible en:http://www.alimentosargentinos.gob.ar/HomeAlimentos/Nutricion/fichaspdf/Ficha_2_ContC.pdf
  • Torrens R, Argilagos B, Cabrera S, Valdés B, Sáez M, Viera G. Las enfermedades transmitidas por alimentos, un problema sanitario que hereda e incrementa el nuevo milenio. Redvet. [Internet].2015.[30 de abril 2020]; (8)16:28. Disponible
    en:https://www.redalyc.org/pdf/636/63641401002.pdf
  •  Delgado R, Gutiérrez C, Hurtado A. Enfermedades transmitidas por alimentos (ETA) de origen marino en Nueva Esparta II. Características clínicas y etiológicas.[Internet]. 2003  [citado 30 de abril 2020] ;  34( 2 ): 11-16. Disponible en: http://ve.scielo.org/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0798-04772003000200003&lng=es.
  • Mylius, S. D., Nauta, M. J., & Havelaar, A. H. (2007). Cross-Contamination During Food Preparation: A Mechanistic Model Applied to Chicken-Borne Campylobacter. Risk Analysis, 27(4), 803–813. https://doi.org/10.1111/j.1539-6924.2006.00872.x