Qu’est-ce que la norépinéphrine et à quoi sert-elle ?

18 janvier 2020
La norépinéphrine est libérée dans le sang pour être transportée et atteindre différents organes afin de déclencher ses effets. Dans le système respiratoire, elle provoquera une dilatation des voies respiratoires, afin de faciliter la respiration en cas de stress. Apprenez-en plus dans cet article !

La norépinéphrine, aussi connue sous le nom de noradrénaline, est un neurotransmetteur de la réponse adrénergique. C’est une catécholamine qui se synthétise dans le corps à partir de l’acide aminé tyrosine.

Ce neurotransmetteur se synthétise dans les glandes surrénales et dans les neurones postganglionnaires du système nerveux sympathique et du système nerveux central.

Comment la norépinéphrine agit-elle dans l’organisme ?

L'adrénaline et la norépinéphrine dans le cerveau humain

La noradrénaline se lie aux récepteurs adrénergiques pour déclencher leur action dans l’organisme. On peut les regrouper en deux groupes : les récepteurs α (dont on connaît deux sous-types : le α1 et le α2) et les récepteurs adrénergiques β, dont il existe trois sous-types.

Lorsqu’une personne est en danger ou face à une situation de stress, la réponse adrénergique est activée. C’est une réponse normale du corps dans laquelle le système nerveux central envoie une série de signaux à travers le système nerveux sympathique à différents organes.

Dans les glandes rénales, ce système est capable de stimuler la synthèse et la libération d’épinéphrine (adrénaline) et de norépinéphrine (noradrénaline) dans le sang pour les distribuer dans tout l’organisme.

Normalement, la quantité d’adrénaline libérée est supérieure à celle de la norépinéphrine, soit environ 80 à 20 %. Lorsqu’ils atteignent les différents organes et se lient aux récepteurs correspondants, une série de réactions se déclenchent. Elles entraînent les effets caractéristiques de l’activation de ces récepteurs.

Examinons maintenant les effets de la norépinéphrine sur différents organes.

Effets physiologiques de la norépinéphrine sur l’organisme

La norépinéphrine est libérée dans le sang pour être transportée et atteindre différents organes afin de déclencher ses effets. Dans le système respiratoire, elle provoquera une dilatation des voies respiratoires, afin de faciliter la respiration dans les situations de stress.

Dans les vaisseaux sanguins, elle déclenche une vasoconstriction et, dans le cœur, l’augmentation caractéristiques de la fréquence cardiaque. Ces effets physiologiques visent à augmenter le flux d’oxygène et de sang vers les principaux groupes musculaires. Cela signifie que, face à une situation de stress ou de danger, nous sommes mieux préparés pour mieux réagir.

En plus des actions mentionnées, la norépinéphrine a également des effets sur le métabolisme, car elle affecte à la fois la sécrétion d’insuline et la mobilisation des graisses. Cependant, elle a également plus d’effets dans ce domaine, et pas seulement sur les deux mentionnés.

De plus, ce neurotransmetteur a des effets importants liés à l’attention, à la vigilance et au système de récompense dans le cerveau. En raison de ces effets exercés sur le système nerveux central, la norépinéphrine est considérée comme un neurotransmetteur et non comme une hormone, comme c’est le cas pour l’adrénaline.

Cependant, lorsqu’elle est libérée dans la circulation et qu’elle exerce son action sur des cellules à distance, elle joue le rôle d’une hormone, mais lorsqu’elle le fait entre deux cellules adjacentes, elle agit comme un neurotransmetteur.

Lisez également : Adrénaline, l’hormone de l’activité, du stress et des maux de tête

Utilisations de la norépinéphrine

Des injections d'opioïdes

La norépinéphrine dans le trouble de déficit de l’attention

Avec la dopamine, la norépinéphrine joue un rôle important dans l’attention et la concentration. Par conséquent, ces patients sont souvent traités avec des médicaments psychostimulants, tels que le méthylphénidate, pour augmenter les niveaux de norépinéphrine et de dopamine dans le cerveau et ainsi améliorer le cadre clinique de ce trouble.

La dépression et la norépinéphrine

Les médicaments inhibiteurs du recaptage de la sérotonine, ou ISRS, qui ne sont pas complètement sélectifs pour ce neurotransmetteur, ils augmentent également la quantité de noradrénaline dans l’espace présynaptique.

Des études indiquent que ces médicaments affectent également la transmission de la dopamine. Ainsi, si le transporteur de la norépinéphrine fabrique normalement une molécule de dopamine, ces médicaments amélioreront également la transmission de la dopamine.

Ainsi, les effets antidépresseurs associés à l’augmentation des taux de noradrénaline peuvent également résulter d’une augmentation concomitante de la dopamine.

Cet article peut aussi vous intéresser : 5 facteurs qui influencent la dépression

Hypotension

En raison de sa puissante action vasoconstrictrice, la norépinéphrine est indiquée chez les patients présentant un risque critique d’hypotension. Pour cela, elle s’administre par voie intraveineuse. Le déclencheur de ces effets est l’activation des récepteurs α 1 et α 2.

Conclusion

La norépinéphrine, aussi connue sous le nom de noradrénaline, est un neurotransmetteur qui se libère surtout lorsque nous sommes stressés. Ou en danger. Elle a les mêmes effets que l’adrénaline mais principalement au niveau central ; on la considère donc comme un neurotransmetteur et non comme une hormone.

 

  • Yunta, J., Palau, M., Salvadó, B., & Valls, A. (2006). Neurobiología del TDAH. Acta Neurol Colomb.
  • Soares, M. B. D. M., Moreno, R. A., & Moreno, D. H. (1999). Psicofarmacologia de antidepressivos. Revista Brasileira de Psiquiatria.
  • Goodale Elizabeth P., & Tucker Vivian L. (2007). El papel de la norepinefrina y de la dopamina en la depresión. Revistas de Toxicomanias .