Qu'est-ce que la répression sexuelle et qu'est-ce qui la cause ?

Penser au sexe, le nommer ou en entendre parler vous met-il mal à l'aise ou vous fait-il honte ? Les humains sont des êtres sexués; même ainsi, il y a ceux qui éprouvent ces sensations désagréables autour de cette sphère de leur identité. Lorsque cela se produit, il est possible que la répression sexuelle fasse son apparition.
Qu'est-ce que la répression sexuelle et qu'est-ce qui la cause ?
Elena Sanz

Rédigé et vérifié par la psychologue Elena Sanz.

Dernière mise à jour : 18 janvier, 2023

Certains déterminants sociaux et culturels peuvent entourer la sexualité de mythes au point d’en faire un sujet tabou. L’expérience et l’expression sexuelles commencent alors à être perçues comme quelque chose d’inacceptable ou d’indésirable, alors la personne décide de cacher ces impulsions naturelles. Quelles sont les conséquences? Comment intervenir ?

Qu’est-ce qui cause la répression sexuelle ?

La répression sexuelle est la restriction de l’expression sexuelle. Autrement dit, les pensées, les sensations et les désirs sexuels sont dissimulés, cachés ou ignorés parce qu’ils sont considérés comme inappropriés et honteux.

Alors, qu’est-ce qui peut amener une personne à supprimer ces impulsions naturelles ? Eh bien, plusieurs causes peuvent se combiner pour donner naissance à ce phénomène. Certains des plus courants sont les suivants :

  • Les rôles de genre traditionnels qui établissent, culturellement, que les femmes doivent être modestes et que la pulsion et le désir sexuels sont typiques des hommes.
  • Certains courants religieux qui postulent la sexualité comme une matière pécheresse, honteuse et digne d’être punie.
  • L’éducation reçue de la famille. Et c’est que dans certains foyers le sexe est considéré comme un sujet tabou et des informations et croyances limitantes sont transmises aux mineurs.
  • Les expériences antérieures jouent également un rôle déterminant. Avoir vécu des relations sexuelles abusives ou insatisfaisantes peut conduire à la répression sexuelle.

Conséquences possibles

Les conséquences de la répression sexuelle
La sexualité est un aspect fondamental de la vie de chacun. Les problèmes associés peuvent avoir de nombreuses conséquences.

La répression sexuelle peut avoir de graves conséquences dans la vie d’une personne, car elle renie une part fondamentale d’elle-même. La culpabilité et la honte accompagnent souvent ce problème, entraînant une détresse émotionnelle.

Celui qui en souffre peut se sentir assez mal à l’aise devant toute pensée ou désir sexuel (malgré le fait que ceux-ci soient naturels), et a tendance à se punir mentalement ou à essayer de modifier cette tendance.

Pour la même raison, une faible estime de soi, des états dépressifs et des symptômes d’anxiété peuvent survenir. De plus, les relations sociales (surtout celles d’un couple) sont fortement affectées, puisque la sphère sexuelle n’est pas abordée de manière adéquate, ni appréciée.

Il est également possible d’éprouver des symptômes tels que des tensions musculaires, des insomnies et divers troubles sexuels comme la dysparurénie ou l’anorgasmie. La circonstance aggravante est qu’elle affecte non seulement la victime, mais également des tiers.

Par exemple, dans certains cas, ces pulsions refoulées finissent par se manifester sous la forme d’abus ou d’agressions sexuelles envers d’autres personnes. De plus, il peut y avoir une tendance à juger et à condamner ceux qui vivent une sexualité plus libre et plus agréable.

Quand demander de l’aide ?

La répression sexuelle et son traitement
Aller en thérapie, que ce soit individuellement ou en couple, est essentiel pour faire face aux problèmes de refoulement sexuel.

Il n’est pas toujours facile de reconnaître et d’identifier qu’on souffre de répression sexuelle. Il est important de différencier ce terme de l’asexualité, le manque d’intérêt à avoir des relations ou l’insatisfaction sexuelle.

Autrement dit, si une personne décide librement de ne pas s’impliquer avec quelqu’un sur le plan sexuel jusqu’à ce qu’elle ait une relation engagée, c’est valide. De la même manière, avoir moins de rapports sexuels que souhaité ou ne pas être intéressé à essayer certaines pratiques sexuelles ne sont pas des symptômes de refoulement.

Ainsi, il est nécessaire de demander de l’aide lorsque des croyances liées à la sexualité causent un inconfort important ou limitent la vie de la personne. Lorsque la culpabilité et la honte apparaissent, le rejet de son propre corps ou l’incapacité à jouir de la sexualité, seul ou en compagnie.

Comment lutter contre la répression sexuelle ?

Pour lutter contre la répression sexuelle, un accompagnement professionnel est généralement nécessaire. Un psychologue spécialisé en thérapie sexuelle et de couple peut vous accompagner pour découvrir les facteurs qui influencent l’origine et le maintien du refoulement.

En changeant les croyances et en travaillant sur l’estime de soi et le rapport au corps, le développement d’une sexualité plus libre et plus satisfaisante peut être atteint.

Conseils et recommandations

Bien que l’intervention psychologique soit la plus recommandée, vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire l’impact des conséquences négatives de la répression sexuelle. Par exemple, les éléments suivants :

  • Renseignez-vous sur la sexualité. Il est préférable de demander conseil à un professionnel, mais vous pouvez également vous tourner vers des livres ou des articles tant que la source est fiable. Cela vous aidera à détecter et à éliminer les tabous et les croyances irrationnelles.
  • Travaillez votre estime de soi. Il commence à vous connaître, à vous écouter et à vous apprécier inconditionnellement. Explorez vos désirs, vos besoins et vos limites pour augmenter votre confiance en vous.
  • Améliore la relation avec le corps. Apprenez à connaître les différentes parties de votre anatomie, voyez-vous nu devant le miroir et commencez à vous regarder et à vous parler avec amour et respect. Débarrassez-vous de la nudité de cette connotation embarrassante et apprenez à la reconnaître comme quelque chose de naturel.
  • Explorez votre sexualité par vous-même. Cela vous aidera à vous sentir plus en sécurité lorsque vous vous engagez dans une intimité avec une autre personne.

Un vrai problème qui doit être détecté rapidement

La répression sexuelle commence souvent très tôt dans la vie. Pour cette raison, il est essentiel qu’une psychoéducation sexuelle adéquate soit produite pour les mineurs, que l’idée de la sexualité leur soit transmise comme une partie de plus de l’identité humaine, naturelle et digne d’être appréciée en liberté.

Si, en tant qu’adulte, vous sentez que cette répression sexuelle conditionne et limite votre bien-être, demandez de l’aide pour y remédier.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 concepts de Sigmund Freud sur le sexe
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 concepts de Sigmund Freud sur le sexe

Aimeriez-vous savoir ce que Sigmund Freud pensait du sexe ? Le père de la psychanalyse a développé différentes théories à ce sujet.



  • Morokoff, P. J. (1985). Effects of sex guilt, repression, sexual” arousability,” and sexual experience on female sexual arousal during erotica and fantasy. Journal of Personality and Social Psychology49(1), 177.
  • Limpus, Laurel, “Liberation of women: Sexual repression and the family” (1960). PRISM: Political & Rights Issues & Social Movements. 37. Disponible en: https://stars.library.ucf.edu/prism/37.
  • Climent, G. I. (2009). Entre la represión y los derechos sexuales y reproductivos: socialización de género y enfoques de educación sexual de adolescentes que se embarazaron. La ventana. Revista de estudios de género3(29), 236-275.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.