Qu'est-ce que la saturation en oxygène ?

Les valeurs correctes de saturation en oxygène se situent entre 95 % et 100 %. Ces valeurs peuvent s'altérer lors de pathologies respiratoires, de problèmes circulatoires ou autres situations.
Qu'est-ce que la saturation en oxygène ?

Dernière mise à jour : 12 octobre, 2021

L’oxygène est une molécule essentielle pour la plupart des êtres vivants. Toutes les cellules de notre corps l’utilisent comme carburant pour pouvoir réaliser leurs fonctions. C’est pourquoi, la saturation en oxygène est une norme que nous pouvons mesurer et qui est vitale.

La saturation en oxygène se définit comme la fraction d’hémoglobine de notre sang qui est liée à l’oxygène et qui, par conséquent, le transporte. L’hémoglobine est un composant de nos globules rouges qui est justement responsable de transporter l’oxygène à toutes les cellules.

La mesure de ce paramètre est devenue une étape essentielle en médecine. En effet, lorsque le taux de saturation en oxygène est inférieur à un certain pourcentage, la vie est en danger.

Ce phénomène est souvent lié à des pathologies respiratoires. Par exemple, le coronavirus peut modifier ces niveaux et compliquer le cadre clinique. Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur la saturation en oxygène.

Qu’est-ce que la saturation en oxygène ?

Comme nous venons de le mentionner, la saturation en oxygène est un paramètre qui fait référence au pourcentage d’hémoglobine lié à l’oxygène. Ce pourcentage peut varier à cause de nombreux aspects, comme par exemple la fonction respiratoire.

Les valeurs de saturation doivent se situer entre 95 % et 100 %. En effet, lorsque le taux de saturation se trouve en dessous de 89 %, les cellules ne peuvent pas réaliser correctement leurs fonctions.

Par ailleurs, si la saturation en oxygène baisse sur une période courte, les dommages dans l’organisme ne sont pas graves. Toutefois, si cette situation se maintient ou se répète, elle a des conséquences sur les tissus.

Quand la saturation en oxygène baisse, on entre dans un état d’hypoxémie. Il s’agit de la forme médicale pour dire que les niveaux d’oxygène dans le sang se trouvent en dessous de la normale. Elle est généralement liée à des problèmes circulatoires ou respiratoires.

Globules rouges dans la circulation sanguine.

“L’hémoglobine se trouve à l’intérieur des globules rouges, où elle transporte l’oxygène dans l’organisme.”

Lisez également : Existe-t-il des bactéries dans les poumons ?

Comment mesure-t-on la saturation en oxygène ?

De nos jours, il existe différents moyens de mesurer la saturation en oxygène. Le plus utilisé et accessible est un appareil appelé oxymètre de pouls. Il s’agit d’un petit appareil en forme de pince qui se place sur le doigt de la main ou du pied.

L’oxymètre de pouls émet des faisceaux de lumière qui traversent le sang et mesurent les niveaux d’oxygène à travers la peau. Son mécanisme de fonctionnement est complexe, mais il permet de mesurer à la fois la saturation et la fréquence cardiaque.

La gazométrie artérielle est également un moyen de mesurer la saturation en oxygène. Il s’agit d’une technique réalisée en prélevant du sang dans une artère. Contrairement à l’oxymètre de pouls, cette technique permet de mesurer d’autres valeurs telles que le pourcentage de dioxyde de carbone ou le pH sanguin.

Néanmoins, bien que la gazométrie soit un examen plus complet, elle est également plus complexe et invasive. Par conséquent, le plus utilisé est l’oxymètre de pouls qui est rapide et indolore.

Une personne qui mesure sa saturation en oxygène avec un oxymètre.

“L’oxymètre de pouls permet une mesure indolore et rapide.”

Découvrez aussi : Effets de la respiration sur le cerveau

Que se passe-t-il en cas d’hypoxémie ?

L’hypoxémie peut survenir pour diverses raisons. Tout d’abord, parce qu’il n’y a pas suffisamment d’oxygène dans l’air que nous respirons. Cette condition dépend également de la capacité de nos poumons à réaliser correctement leur fonction. Autrement dit, qu’ils inhalent et éliminent correctement l’oxygène et le dioxyde de carbone.

Par ailleurs, l’hypoxémie peut être la conséquence d’un trouble circulatoire. En effet, le sang doit pouvoir atteindre les poumons et capter l’oxygène afin de le transporter vers toutes les parties du corps. Certaines causes spécifiques sont l’asthme ou les maladies cardiaques.

Le symptôme le plus typique d’une faible saturation en oxygène est la difficulté à respirer. Des maux de tête, des vertiges et une faiblesse peuvent également survenir. Si la situation se prolonge, une confusion ainsi qu’une désorientation peuvent apparaître.

Quelle est l’utilité d’un oxymètre de pouls ?

En principe, une personne en bonne santé n’a pas besoin d’un oxymètre de pouls chez elle, ni de surveiller sa saturation en oxygène. Toutefois, il s’agit d’une mesure de base lors des soins médicaux primaires. Notamment en cas de problèmes respiratoires ou sanguins.

L’utilité que ces petits appareils ont apporté aux soins médicaux permet d’améliorer un diagnostic précoce. De manière rapide, le médecin peut effectivement disposer d’informations essentielles pour définir un traitement ou une hospitalisation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le manque de sommeil et les faibles niveaux d’oxygène corrélés avec les signes de démence
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Le manque de sommeil et les faibles niveaux d’oxygène corrélés avec les signes de démence

Une étude récente a découvert que le manque de sommeil pouvait développer des anomalies cérébrales très similaires aux signes de démence.



  • Gasometría Arterial, ¿Sabes Interpretarla? | Academia AMIR Enfermería. (n.d.). Retrieved March 25, 2020, from https://academiaeir.es/interpretar-una-gasometria-arterial/
  • Pulsioxímetro. (n.d.). Retrieved March 25, 2020, from https://www.thoracic.org/patients/patient-resources/resources/spanish/pulse-oximetry.pdf
  • Carrillo-Esper, Raúl, Juan José Núñez-Bacarreza, and Jorge Raúl Carrillo-Córdova. “Saturación venosa central. Conceptos actuales.” Revista Mexicana de Anestesiología 30.3 (2007): 165-171.
  • Vasquez-Bonilla, Aldo Alfonso, et al. “Evaluación de parámetros fisiológicos en función de la saturación de oxigeno muscular en mujeres con sobrepeso y obesidad.” RICYDE. Revista Internacional de Ciencias del Deporte 13.47 (2017): 63-77.