Qu'est-ce que la stimulation vestibulaire?

La stimulation vestibulaire est un ensemble de programmes personnalisés destinés aux patients qui souffrent de trouble vestibulaire. En quoi consiste-t-elle ? Nous vous donnons quelques exemples.
Qu'est-ce que la stimulation vestibulaire?

Dernière mise à jour : 17 juillet, 2021

Le système vestibulaire est la partie du corps responsable du contrôle du mouvement oculaire et de l’équilibre. Il se situe dans l’oreille interne. Les facteurs environnementaux, génétiques ou les lésions peuvent entraîner des troubles dans cette région de la tête. Il existe de nombreux traitements, parmi lesquels la stimulation vestibulaire.

Les altérations de ce type peuvent affecter la qualité de vie du patient. Elles se manifestent principalement au niveau de la vision, de l’équilibre, de la cognition, de l’audition ainsi que sur le plan psychologique. Les programmes sont réalisés de façon personnalisée et leurs bienfaits s’apprécient à moyen et long terme.

Qu’est-ce que la stimulation vestibulaire ?

Egalement connue sous le nom de rééducation vestibulaire, la stimulation vestibulaire est une thérapie utilisée comme traitement pour les patients qui souffrent d’un trouble vestibulaire. Elle se déroule de manière personnalisée, sur la base d’un diagnostic préalable et sous la supervision d’un spécialiste.

Son objectif est d’obtenir une compensation vestibulaire. En d’autres termes, la réorganisation et la récupération de ce système avec le cerveau afin d’atteindre un meilleur équilibre, une meilleure capacité visuelle, une meilleure proprioception et cognition. Même si une amélioration complète est impossible, il a été démontré que la thérapie augmente considérablement la qualité de vie.

De nombreuses études et recherches soutiennent l’application de la stimulation vestibulaire. Notamment quand elle est effectuée par un spécialiste. Nous savons également que les effets ne se manifestent que si elle est réalisée régulièrement. Quoi qu’il arrive, elle est complétée par d’autres médicaments recommandés par le médecin.

Avant de commencer un programme de rééducation vestibulaire, il est important d’identifier l’affection, son degré d’incidence, les symptômes les plus persistants ainsi que les causes possibles. Les preuves nous indiquent également que les plus communs sont les troubles suivants :

  • Instabilité (40,2 %).
  • Vertige (31 %).
  • Migraine vestibulaire (28,2 %).
  • Maladie de Ménière (13,8 %).
  • Troubles vasculaires (5,7 %).
  • Vertiges subjectifs chroniques (4,6 %).
  • Névrite vestibulaire (4 %).

Ce ne sont que quelques-uns des troubles les plus fréquents. D’autres peuvent se présenter sur le plan cognitif (confusion, désorientation et difficulté à se concentrer), psychologique (anxiété, dépression et faible estime de soi), auditif (acouphènes, sensibilité et audition déformée) et bien d’autres encore.

Sensation de vertige.

“Une forme particulière de vertige est le vertige vestibulaire. Il s’agit d’un symptôme différent du tournis.”

Lisez également : Qu’est-ce que la conscience spatiale et comment pouvons-nous la développer ?

Stimulation vestibulaire dès le plus jeune âge

En général, le diagnostic d’un trouble vestibulaire est posé à un âge précoce. A ce stade, il est important de rappeler que le système nerveux n’atteint pas sa maturité avant l’âge de 12 ans. Ainsi, les thérapies et les programmes appliqués plus tôt peuvent être plus efficaces.

Il incombe au pédiatre de diagnostiquer s’il existe un quelconque problème au niveau du système vestibulaire. Cela se fait généralement à travers des tests d’audition, d’une électronystagmographie, de potentiels évoqués myogéniques vestibulaires, d’une posturographie dynamique informatisée ou d’une électroneurographie.

En fonction des symptômes, le spécialiste peut utiliser d’autres examens complémentaires. Nous savons que l’application de stimulation vestibulaire chez les enfants est efficace pour favoriser leur développement moteur, spatial ainsi que leur équilibre.

Il est essentiel de rappeler que les preuves nous indiquent que ces thérapies sont sûres pour les enfants. Elles peuvent même être réalisées lorsqu’ils n’ont que quelques mois.

Bien évidemment, les études et les recherches montrent également que la stimulation vestibulaire est très efficace chez les adultes.

Activités de stimulation vestibulaire

Avant de présenter quelques exercices de stimulation vestibulaire, il convient de rappeler ce que nous avons dit au début: les programmes sont appliqués après un diagnostic et sont toujours personnalisés. C’est le cas si vous souffrez d’un trouble avec des symptômes chroniques.

Exercices de Cawthorne-Cooksey

Conçus dans les années 40 par des soldats souffrant de troubles de l’équilibre, ils sont souvent utilisés comme traitement pour le vertige. Ils doivent être réalisés dans un endroit sûr afin de réduire les possibilités de se cogner.

Mouvements de tête/yeux en position assise

  • Regardez de haut en bas sans bouger la tête ou le corps.
  • Regardez d’un côté et de l’autre sans bouger la tête ou le corps.
  • Tendez le bras avec l’index pointé. Fixez le regard sur le bout du doigt pendant quelques secondes, puis rapprochez-le de votre nez et répétez le mouvement plusieurs fois.
  • Bougez la tête dans les quatre directions avec les yeux ouverts.

Mouvements de tête/corps en position assise

  • Placez un objet sur le sol, en face de la chaise, puis penchez-vous pour le ramasser avec le regard fixé sur lui.
  • Placez ensuite un objet à côté de la chaise, et penchez-vous pour le ramasser en le fixant.
  • Penchez-vous en avant avec l’objet dans votre main et faites-le passer dans un mouvement circulaire derrière les mollets.

Mouvements en position debout

  • Lancez une balle d’une main à l’autre au-dessus du niveau des yeux.
  • Asseyez-vous puis levez-vous avec les yeux ouverts, et répétez ensuite ce mouvement avec les yeux fermés.
  • Penchez-vous vers l’avant et lancez une balle d’une main à l’autre derrière les mollets.

Exercices de stabilisation du regard

Leur fonction est d’obtenir la capacité de se concentrer sur un objet à l’arrêt ou en mouvement. Voici quelques exemples:

  • Placez deux objets de taille moyenne à 30 centimètres de distance à la hauteur des yeux. Concentrez votre regard sur l’un d’eux pendant 30 secondes, puis alternez avec l’autre (sans bouger la tête).
  • Placez un objet de taille moyenne à la hauteur des yeux. Regardez-le pendant 30 secondes et fermez ensuite les yeux. Tournez alors lentement votre tête à 20 degrés tout en continuant à vous concentrez sur l’objet de façon imaginaire.
  • Enfin, placez un petit objet à la hauteur des yeux. Puis, balancez votre tête de haut en bas et sur les côtés en gardant le regard fixé sur l’objet.

Vous pouvez varier la distance, la position et la taille de l’objet en fonction de votre confort. Répétez ces exercices entre 4 et 5 fois par jour.

Une femme qui fait du yoga au bord de l'eau.

“La stimulation vestibulaire peut se combiner avec des exercices de plus grande mobilité afin de favoriser l’équilibre et la stabilité de tout le corps.”

Exercices de Brandt-Daroff

Ils sont généralement utilisés pour traiter le vertige, la névrite vestibulaire et même soulager les symptômes de la labyrinthite. Ils sont effectués à domicile sans l’intervention d’un spécialiste et consistent en ce qui suit :

  1. Asseyez-vous au bord du lit avec le dos droit et tournez lentement la tête d’un côté à 45 degrés.
  2. En même temps, couchez-vous sur le côté opposé. Autrement dit, si vous tournez la tête à droite, vous vous couchez sur le côté gauche, et vice versa.
  3. Maintenez cette posture pendant 30 secondes.
  4. Enfin, revenez à la position au bord du lit puis ramenez votre tête à son angle naturel. Répétez le processus de l’autre côté pour réaliser une série complète.

La stimulation vestibulaire est efficace

Les preuves nous indiquent que ces exercices sont efficaces et sûrs pour traiter des troubles vestibulaires. L’amélioration peut atteindre 90% si les séances sont effectuées au quotidien dans le cadre de programmes hebdomadaires.

Par ailleurs, les exercices que nous venons de décrire peuvent être réalisés à la maison sans supervision. D’autres, tels que la manœuvre d’Epley ou la manœuvre de Semont, nécessitent la participation d’un professionnel qualifié. Au moins pour réduire le risque de lésion dans le cou ou les vertèbres cervicales.

N’oubliez pas que leur efficacité dépend de nombreux facteurs, émotionnels et physiques. Vous pouvez également les compléter par une meilleure alimentation, une thérapie ainsi qu’un soutien psychologique. Ou bien des médicaments et autres traitements que le médecin prescrira selon votre cas.

Cela pourrait vous intéresser ...
Vertige postural: prévention et traitement
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Vertige postural: prévention et traitement

On estime que 2,5% de la population connaîtra un épisode de vertige postural dans sa vie. Comment le prévenir et le traiter ?



  • Blanco Contreras, M. J., Manzo Valenzuela, L., Mondaca Urra, J., & Zapata Mora, F. Creación de un programa de estimulación vestibular para adultos mayores. 2015.
  • Bouccara, D., Sémont, A., & Sterkers, O. Rehabilitación vestibular. EMC-Otorrinolaringología. 2016; 45(1): 1-8.
  • Guerra-Jiménez, G., Rodríguez, A. A., González, J. C. F., Plasencia, D. P., & Macías, Á. R. Epidemiología de los trastornos vestibulares en la consulta de otoneurología. Acta Otorrinolaringológica Española. 2017; 68(6): 317-322.
  • Han, B. I., Song, H. S., & Kim, J. S. Vestibular rehabilitation therapy: review of indications, mechanisms, and key exercises. Journal of clinical neurology (Seoul, Korea). 2011; 7(4): 184.
  • Herdman, S. J. Vestibular rehabilitation. Current opinion in neurology. 2013; 26(1): 96-101.
  • López, O. A., Fernández, N. P., & Sánchez, N. Rehabilitación vestibular. Revista de Medicina de la Universidad de Navarra. 2003; 72-76.
  • Medeiros, I. R., Bittar, R. S., Pedalini, M. E. B., Lorenzi, M. C., Formigoni, L. G., & Bento, R. F. Vestibular rehabilitation therapy in children. Otology & Neurotology. 2005; 26(4): 699-703.
  • Morera, E. A., Capetillo Rodríguez, Y., Espino Castillo, Y., & López Martínez, H. Efectividad de los ejercicios de Brandt-Daroff en pacientes con vértigo posicional paroxístico benigno. Revista Cubana de Medicina General Integral. 2020; 36(3).
  • Solís-Gutiérrez, C., Monjarás, S. M. C., Morales, V. M. L., Carrillo-Prado, C., & García-Martínez, J. A. Estimulación vestibular en el desarrollo infantil. Lux Médica. 2019; 14(40): 41-51.
  • Tello, G. H. Rehabilitación vestibular en pacientes vertiginosos adultos. 2012.
  • Whitney, S. L., & Rossi, M. M. Efficacy of vestibular rehabilitation. Otolaryngologic Clinics of North America. 2000; 33(3): 659-672.