Qu'est-ce que la transferrine et quels sont ses taux normaux ?

La transferrine, l'hémoglobine et la ferritine sont des protéines clés dans le diagnostic de l'anémie. Les taux sont déterminés par des tests en laboratoire.
Qu'est-ce que la transferrine et quels sont ses taux normaux ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Le fer est un élément essentiel du corps humain pour la formation de l’hémoglobine et le transport de l’oxygène. Il se déplace dans la circulation sanguine par diverses protéines, dont la transferrine.

La transferrine est activement impliquée dans le métabolisme du fer. C’est une protéine dont la fonction est de fixer et de transporter le fer dans le sang, c’est pourquoi on l’appelle aussi protéine liant le fer. De plus, elle est capable de transporter d’autres métaux dans le corps, comme le manganèse, le cuivre, le gallium et le titane.

Les taux de transferrine peuvent être déterminés par des analyses de sang en laboratoire. Sa concentration peut varier selon l’âge, le sexe et l’état général du patient. Elle est très utile pour identifier les altérations des globules rouges.

À quoi sert la transferrine dans le corps humain ?

La transferrine est une glycoprotéine produite principalement dans le foie. Elle a une vie moyenne dans le sang de 8 à 10 jours, selon les études. Sa fonction est de prélever le fer absorbé dans l’intestin et le fer issu de la destruction des vieux globules rouges, pour le transporter dans le sang.

Le fer peut être trouvé sous deux formes : ferrique (Fe 3+ ) et ferreux (Fe 2+ ). Chaque molécule de transferrine est capable de capter 2 ions fer à l’état ferrique.

La protéine qui ne possède pas de fer est appelée apotransferrine, transferrine monoferrique lorsqu’elle possède un seul atome de fer et diferrique lorsqu’elle en possède 2.

Dans des conditions normales, seul un tiers de la transferrine disponible est utilisé pour le transport du fer. Si le corps utilise toute la transferrine disponible, on parle de transferrine “saturée”. Dans cette situation, le fer ne pourra plus être capté et s’accumulera dans le foie.

La recherche suggère que de tout le fer transporté par la transferrine, entre 70 % et 90 % est absorbé par la moelle osseuse pour produire de l’hémoglobine. Le reste servira à fabriquer des enzymes et à coordonner diverses réactions métaboliques.

Les vieux globules rouges se décomposent.
Les globules rouges plus âgés se décomposent et libèrent du fer, qui est absorbé par la transferrine.

Comment le taux sanguin est-il mesuré ?

Les taux de transferrine peuvent être déterminés directement ou indirectement. La méthode directe identifie la concentration exacte de cette molécule à partir d’un échantillon de sang. La méthode indirecte est également appelée capacité totale de liaison au fer (TIBC).

Le CTFH mesure la quantité de protéines liant le fer, y compris la transferrine. Ce test est généralement moins cher et plus simple, il est donc plus utilisé par certains spécialistes. Les deux méthodes sont utilisées pour calculer la quantité de fer circulant, donc face à une carence en fer, nous verrons une élévation de la transferrine et du CTFH.

Cette évaluation doit être réalisée chez le patient à jeun depuis 8-12 heures. De plus, elle est souvent complétée par une hématologie complète, la chimie du sang, les niveaux de fer et la concentration de ferritine.



Valeurs normales

  • Hommes : 215 à 360 milligrammes par décilitre (mg/dl).
  • Femmes : 250 à 370 milligrammes par décilitre (mg/dl).
  • Enfants : 200 à 350 milligrammes par décilitre (mg/dl).

D’autre part, les niveaux normaux de CTFH varient entre 250 et 350 microgrammes par décilitre (µg/dl). Le résultat change en fonction du sexe, de l’âge et de l’état de santé de la personne. De plus, chaque laboratoire propose ses propres critères de normalité et de standardisation.

Taux élevé

Dans la plupart des cas, la concentration de transferrine est utilisée pour différencier les anémies microcytaires. Dans ce type d’anémie, les globules rouges sont plus petits que la normale.

La transferrine est considérée élevée lorsque des valeurs supérieures à 360 mg/dl chez l’homme et 370 mg/dl chez la femme sont obtenues. Des études affirment que la cause la plus fréquente de taux élevé de transferrine est l’anémie ferriprive ou la carence en fer. Parmi les autres causes, figurent les suivantes :

  • Grossesse
  • Polycythémie
  • Contraceptifs oraux
  • Thérapie hormonale aux œstrogènes

Taux faible

On parle de transferrine basse ou d’hypotransferrinémie lorsque cette protéine dans le sang est inférieure à 215 mg/dl chez l’homme et 250 mg/dl chez la femme. Parmi les causes de ce phénomène, figurent les suivantes :

  • Thalassémie
  • Malnutrition
  • Drépanocytose
  • Maladies rénales
  • Anémie sidéroblastique
  • Brûlures étendues
  • Infections récurrentes
  • Troubles hépatiques, tels que la cirrhose
  • Anémie typique des maladies chroniques, comme le cancer
  • Utilisation de médicaments, tels que le chloramphénicol et les glucocorticoïdes



Qu’est-ce que l’indice de saturation de la transferrine ?

La transferrine est capable de lier 2 ions de fer. Cependant, la plupart de ces molécules ne sont généralement pas entièrement occupées. En ce sens, l’indice de saturation de la transferrine évalue le pourcentage de ces protéines qui sont occupées par le fer.

Dans des conditions normales, la valeur correspond à 20-50% de la transferrine totale. Cependant, dans l’anémie ferriprive, il augmente, car il n’y a pas assez de fer pour être transporté par la transferrine.

Laboratoire pour mesurer la transferrine.
La mesure des paramètres associés à la transferrine se fait au moyen d’un test de laboratoire.

Est-il possible de normaliser le taux ?

Les taux de transferrine dans le sang dépendent directement de la concentration en fer et de l’état des globules rouges. Dans la plupart des cas, les faibles taux sont dus à un manque de minéral, il est donc recommandé d’augmenter la consommation de fer via l’alimentation :

  • Oeufs
  • Viande rouge et foie
  • Lentilles et pois chiches
  • Fruits de mer
  • Épinards et pêches

Dans le cas où les niveaux de transferrine sont faibles, il est nécessaire de résoudre la cause sous-jacente. L’évaluation doit être réalisée par des professionnels de la santé, car ils sont les seuls formés pour identifier et traiter ces maladies.

Une protéine clé du métabolisme du fer

La transferrine est une molécule essentielle au transport du fer dans l’organisme. Sa carence est liée à différents types d’anémie, comme la thalassémie, la drépanocytose et l’anémie des maladies chroniques. Un excès est associé à une carence en fer, à la grossesse et à l’utilisation de contraceptifs.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle est la différence entre le sérum et le plasma sanguin ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Quelle est la différence entre le sérum et le plasma sanguin ?

Il y a de petites différences entre le sérum et le plasma sanguin malgré le fait que nous nous y référons souvent de manière interchangeable



  • Forrellat Barrios M, Gautier du Défaix Gómez H, Fernández Delgado N. Metabolismo del hierro. Rev Cubana Hematol Inmunol Hemoter. 2000;  16( 3 ): 149-160.
  • Vilaplana M. El metabolismo del hierro y la anemia ferropénica. Offarm. 2001; 20 (4): 123-127.
  • Carratero M. Tratamiento de la anemia ferropénica. Offarm. 2010; 29(4): 76-77.
  • Toxqui P, De Courtois B, Sánchez-Muniz F, Vaquero M. Deficiencia y sobrecarga de hierro: implicaciones en el estado oxidativo y la salud cardiovascular. Nutr. Hosp. 2010;  25( 3 ): 350-365.
  • Deschamps E, Miña A, Diéguez M. Isoformas de la transferrina: Utilidad clínica de su determinación. Rev Diagn Biol. 2003; 52( 1 ): 35-39.
  • Boccio J, Salgueiro J, Lysionek A, Zubillaga M, et al. Metabolismo del hierro: conceptos actuales sobre un micronutriente esencial. ALAN. 2003;  53( 2 ): 119-132.