Qu’est-ce que l’adhésion thérapeutique ?

28 octobre 2019
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l'adhésion médicale est un problème à prendre en compte. En effet, les dommages socio-économiques résultant d’une mauvaise adhésion sont incalculables.

Le thème de l’adhésion thérapeutique est d’une grande importance. Ainsi, le succès d’un traitement en dépend en grande partie. La question a une certaine complexité car de nombreux facteurs ont une incidence sur cette situation.

En fait, la première difficulté est l’absence de consensus sur la définition de l’adhésion thérapeutique. Certains professionnels de la santé la considèrent simplement comme une conformité aux prescriptions. Cependant, d’autres y voient un phénomène multifactoriel.

En outre, les causes et les conséquences du manque d’adhérence thérapeutique sont multiples. Cela signifie que chaque cas est différent. Pour cette raison, il n’est pas facile de comprendre ou de traiter ce phénomène. Regardons cela étape par étape !

Qu’est-ce que l’adhésion thérapeutique ?

L'adhésion thérapeutique d'une patiente

 

Tout d’abord, l’adhésion thérapeutique est l’engagement actif et volontaire du patient dans le traitement indiqué par le professionnel de la santé. Son objectif est d’obtenir un résultat spécifique. De plus, cet engagement doit être convenu entre le patient et le personnel médical.

L’adhérence thérapeutique fait référence à un ensemble de comportements. Du point de vue du patient, cela inclut l’acceptation du plan de traitement et la pratique efficace des indications. D’autre part, cela inclut également le fait d’éviter des comportements à risque et l’incorporation de modes de vie conformément à l’objectif thérapeutique.

Ensuite, du point de vue du médecin, cela suppose d’abord la capacité de nouer une alliance positive avec le patient. Ainsi, celui-ci doit vous donner des instructions claires et s’assurer que vous les avez comprises. De même, il doit motiver le patient pour que son adhésion au traitement soit volontaire.

Si vous voulez plus d’informations à ce sujet, nous vous suggérons de lire : Les risques de carence en vitamines

Facteurs influençant l’adhésion thérapeutique

De nombreux facteurs pourraient soit favoriser, soit entraver l’observance thérapeutique. Parmi les principaux, il y a :

  • Interaction médecin/patient : cela fait référence à la qualité du lien. Quand il est positif, l’adhésion est généralement plus grande. Donc, le facteur essentiel est la communication. Plus les instructions sont claires et motivées, mieux c’est
  • Schéma thérapeutique : les éléments qui influencent le plus sont la complexité de la posologie et les effets secondaires du traitement. Aussi, les schémas à dose unique sont, de toute évidence, les plus faciles à suivre. En revanche, plus il y a d’effets secondaires, plus il y a de difficultés
  • Caractéristiques de la maladie : lorsque le traitement atténue rapidement les symptômes perturbants, l’adhésion thérapeutique augmente. Les patients asymptomatiques sont ceux qui ont une moins bonne adhésion
  • Facteurs psychosociaux : les croyances, les attitudes, le style de vie et les valeurs sont des facteurs qui facilitent ou entravent l’adhésion. La perception de l’efficacité du traitement et du médecin revêt une importance particulière.
  • Environnement : si le patient reçoit le soutien de son environnement, il sera plus facile de suivre les indications médicales. Des aspects tels que la religion et l’attitude de la famille à l’égard de la santé ont parfois une influence notable

Conséquences de la non-conformité

Une patiente et une médecin qui discutent

L’absence d’adhésion thérapeutique entraîne de multiples conséquences, principalement cliniques et économiques. Cependant, c’est un aspect difficile à mesurer. En effet, la plupart des patients évitent de faire référence à leurs défauts. Ils ne sont généralement pas complètement honnêtes.

Ainsi, les conséquences cliniques dépendent du type de non-conformité encourue. Parfois, le traitement ne commence jamais, et dans d’autres cas, on l’interrompt des le début. En outre, les effets dépendront de la maladie et de l’état du patient, entre autres facteurs.

En général, le manque d’adhésion entraîne également une augmentation des coûts de la santé. Cela entraîne une augmentation du nombre d’hospitalisations et de visites dans des centres hospitaliers ou d’urgence. D’autre part, cela peut également entraîner des modifications des prescriptions et un besoin accru de pratiquer des tests de diagnostic.

Peut-être cela vous intéressera-t-il : Le traitement du patient hyperthermique

Comment atteindre une plus grande adhésion thérapeutique ?

Il existe actuellement de nombreuses recherches en cours sur la conception de stratégies visant à améliorer l’adhésion thérapeutique des patients. Bien que l’on n’ait pas dit le dernier mot à ce sujet, on recommande généralement les mesures suivantes :

  • Simplifier le régime de prescription autant que possible : moins on utilisera de doses de médicaments, plus il sera facile d’obtenir l’adhésion du patient
  • Influence comportementale : cela comprend des actions visant à modéliser le comportement des patients en relation avec le traitement. En plus, celle-ci inclut des rappels, des suivis, des récompenses, etc
  • Aspects éducatifs: le patient doit savoir quoi prendre et quand. Néanmoins, celui-ci doit aussi savoir pourquoi il est important de le faire. Cela lui permet de suivre volontairement le régime prescrit sans aucune pression
  • Soutien familial et social : celui-ci comprend les actions visant à fournir un soutien social, telles que l’assistance à domicile, la gestion d’aides au paiement des médicaments, etc. En outre, cela implique des interventions dans l’environnement afin que leur implication soit plus grande
  • Formation des professionnels de la santé : avant tout, cela est nécessaire pour l’apprentissage des techniques de communication et de motivation

Par conséquent, on doit appliquer toutes ces stratégies simultanément et en coordination. Dans la mesure où cela se produit, l’adhésion thérapeutique sera plus grande.

 

  • Basterra Gabarró, M. (1999). “El cumplimiento terapéutico”, Pharmaceutical Care, 1: 97-106.
  • Ferrer, V. A. (1995). “Adherencia o cumplimiento de las prescripciones terapéuticas. Conceptos y factores implicados”, Rev Psicol Salud, 7 (1): 35-61.
  • Martín Alfonso, L. (2004). “Acerca del concepto de adherencia terapéutica”, Revista cubana de salud pública, 30 (4): s/p.
  • Acosta González, M., Debs Pérez, G., de la Noval García, R., & Dueñas Herrera, A. (1985). Conocimientos, creencias y prácticas en pacientes hipertensos, relacionados con su adherencia terapéutica. Revista Cubana de Enfermería (Vol. 21). Ciudad de la Habana: Centro Nacional de Información de Ciencias Médicas. Retrieved from http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&;amp;pid=s0864-03192005000300008
  • MOORE, P., GÓMEZ, G., KURTZ, S., & VARGAS, A. (2010). La comunicación médico paciente: ¿Cuáles son las habilidades efectivas? Revista Médica de Chile, 138(8), 1047–1054. https://doi.org/10.4067/S0034-98872010000800016