Le traitement du patient hyperthermique

· 3 avril 2019
Le traitement d'un patient hyperthermique varie en fonction de l'élément déclencheur de cette dérégulation de température du corps. Celle-ci peut être due à une chaleur excessive ou à des médicaments.

Le traitement du patient ayant une forte température corporelle dépend du type d’hyperthermie qu’il subit et des facteurs qui la déclenchent.

Avant d’énumérer les traitements mis à la disposition du patient, il convient de savoir ce qu’est l’hyperthermie. Il faut également en connaître ses causes ainsi que les différents types d’élévation de température corporelle existant actuellement afin de mieux comprendre les mesures à mettre en oeuvre pour la traiter.

Qu’est-ce que l’hyperthermie ?

C’est le nom donné à l’ensemble  des affections liées à la chaleur. Concrètement, elle se définit par un trouble de la régulation de la température corporelle se caractérisant par une élévation de la température centrale supérieure à 37 °C.

Cette situation peut survenir lors de défaillances du système d’évacuation de la chaleur ou lors de la présence d’une ou plusieurs pathologies chez le patient. Ces causes seront expliquées plus loin dans cet article. Il faut de plus savoir qu’un patient hyperthermique n’est pas un patient fiévreux ; les circonstances sont différentes.

La fièvre est une réaction de l’organisme lors de laquelle il augmente la température corporelle à un niveau supérieur à la normale afin de se défendre contre un élément étranger via une réponse immunitaire.

Ceci pourrait aussi vous intéresser : A quel moment une température corporelle élevée est-elle considérée comme dangereuse ?

Les causes de l’hyperthermie

traitement du patient hyperthermique : hydratation

Il est important de savoir tout d’abord qu’une hyperthermie primaire peut exister, si elle n’est pas due à une pathologie antérieure présente chez le patient, mais à une exposition à des températures excessivement élevées. L’hyperthermie secondaire survient lorsqu’elle est la conséquence d’une pathologie existante.

Plusieurs facteurs peuvent déclencher un épisode d’hyperthermie. Premièrement, il peut survenir en raison d’une production de chaleur excessive parce que le mécanisme de thermogénèse se dérégule.

Il peut également se produire lorsque la température ambiante augmente considérablement durant une longue période. En effet, même si les mécanismes thermorégulateurs, comme la transpiration par exemple, fonctionnent correctement, la chaleur ne se libère pas suffisamment rapidement.

Une autre cause a trait aux effets secondaires de traitements médicamenteux. Parmi ceux-ci, on peut citer :

  • Ceux qui font office de messagers liés aux mécanismes de thermogénèse tels que les corticoïdes ou les sympathomimétiques.
  • Ceux qui endommagent ou altèrent l’activité des tissus en relation avec la thermogénèse et générent une hyperactivité du système. Les anesthésiques, par exemple, peuvent provoquer une hyperthermie maligne.

Il est également possible que l’hyperthermie soit la cause d’un problème métabolique ou nutritionnel ou encore d’une lésion au niveau du système nerveux central.

Symptômes ressentis par le patient hyperthermique

Si l’hyperthermie est la conséquence d’un grand effort physique, réalisé dans un endroit où la température est élevée et accompagnée d’une transpiration abondante, des crampes musculaires, douleurs, vertiges, nausées et une sensation de fatigue peuvent se produire.

Dans le cas où le patient hyperthermique n’a pas fait d’exercice physique, il peut souffrir de nausées et de vomissements. Les maux de tête sont aussi fréquents, ainsi que les myalgies et les changements d’humeur.

De plus, une série de signes révélateurs de l’hyperthermie peut se déclencher. La tachycardie et l’hypotension sont des symptômes courants dans ce cas de figure. La peau, affaiblie par la chaleur, a tendance à être pâle, froide et moite.

La peau est par contre rouge et chaude lorsqu’elle subi un coup de chaleur. Malgré ces différences, la sécheresse cutanée est généralement un symptôme constant.

À lire également : Remède au citron pour soulager les douleurs articulaires et les crampes

Le traitement du patient hyperthermique

traitement du patient hyperthermique

Tel qu’indiqué au début de l’article, le traitement dépend de la cause à l’origine de l’hyperthermie.

Le traitement se composera de deux parties si l’hyperthermie résulte d’un coup de chaleur. La première partie consiste à réduire la température corporelle. Le traitement des complications s’effectue dans un deuxième temps.

Pour ce qui est de la première étape, il est nécessaire d’effectuer un refroidissement continu à l’aide de draps ou de compresses froides. Il faut également faire des immersions dans l’eau froide, une humidification de la peau à l’eau froide et une exposition continue aux courants d’air.

Si des médicaments ont généré l’hyperthermie, le traitement comportera également diverses mesures. Il est impératif d’interrompre l’administration du médicament responsable de l’état pathologique.

Un suivi hémodynamique et analytique étroit doit aussi être réalisé ainsi qu’une correction des troubles hydro-électrolytiques. Lorsque c’est nécessaire, on peut recourir à l’oxygénothérapie. On utilise le dantrolène comme relaxant musculaire dans d’autres cas.

Enfin, il faut immédiatement arrêter l’effort physique lorsqu’il est à l’origine de l’hyperthermie. Il est également indispensable de rester dans un lieu plus frais et d’administrer des liquides au patient par voie orale.