Qu’est-ce que l’équilibre hydroélectrolytique ?

19 septembre 2020
Les minéraux sont des nutriments qui s'ingèrent en petites quantités et qui remplissent des fonctions essentielles dans notre organisme. Découvrez l'importance de garantir leur équilibre hydroélectrolytique.

L’équilibre hydroélectrolytique est un concept qui fait référence au maintien d’un état correct d’hydratation et d’un apport en minéraux. Une déficience dans l’un de ces deux composants peut entraîner des effets néfastes sur l’organisme. Effectivement, certaines carences en minéraux, comme le sodium (hyponatrémie), peuvent être fatales.

Dans cet article, nous vous expliquons donc les fonctions fondamentales des principaux électrolytes dans l’organisme. Nous vous proposons également un ensemble de recommandations afin de garantir un apport suffisant et prévenir ainsi les déséquilibres.

En quoi consistent les électrolytes ?

Les électrolytes sont des minéraux ionisés qui présentent des fonctions diverses dans le corps humain. Bon nombre d’entre eux sont associés au maintien de l’équilibre osmotique ou de la transmission de l’impulsion nerveuse. Voyons les plus importants.

Une jeune fille qui boit de l'eau.

“L’hydratation est complémentaire avec les électrolytes qui sont des minéraux essentiels aux fonctions physiologiques du corps.”

Découvrez davantage : Les minéraux dans l’alimentation et la santé cardiovasculaire

Le sodium

Le sodium est l’un des minéraux les plus abondants. Son déficit, comme nous l’avons déjà souligné, provoque un trouble connu sous le nom d’hyponatrémieIl s’agit d’un nutriment qui intervient dans la transmission de l’impulsion nerveuse, essentiel donc pour la vie.

Par ailleurs, il est impliqué dans le maintien de la pression sanguine, tel que le démontre une recherche publiée dans la revue Nutrients. Le sodium est un composant qui a besoin d’eau. Il s’unit donc à elle, augmentant alors les valeurs de la pression sanguine quand il est consommé en excès.

Heureusement, presque tous les aliments contiennent du sodium. Par conséquent, il est difficile de souffrir d’une carence en sodium. En effet, cette situation n’est probable qu’en cas de transpiration excessive, dans des environnements chauds et humides.

Les athlètes d’endurance qui participent à des compétitions dans des environnements très chauds doivent surveiller leur consommation en sodium. Pour cela, ils ingèrent des boissons conçues précisément en lien avec leur teneur en minéraux.

Le calcium

Le calcium est un minéral plus abondant dans le corps humain. Il fait partie des os, augmentant leur densité et réduisant le risque de fractures. L’ingestion de ce minéral devient fondamental lorsque l’objectif est de prévenir la déminéralisation osseuse provoquée par la ménopause. C’est ce qu’affirme les preuves scientifiques actuelles.

D’autre part, ce nutriment présente des fonctions dans la transmission de l’influx nerveux et dans la contractilité du muscle, aussi bien cardiaque que squelettique. Par conséquent, il est indispensable d’assurer des niveaux adéquats de calcium dans l’organisme.

Lisez également : 9 signes qui nous alertent d’une carence en calcium

Le potassium

Le potassium intervient aussi dans la transmission de l’influx nerveux, mais il est également responsable de la régulation de la pression sanguine à travers un effet hypotenseur, contrairement au sodium. Selon une étude publiée dans la revue Journal of Clinical Hypertension, l’ingestion régulière de ce minéral est capable de réduire la tension artérielle. Il serait donc recommandé pour les personnes souffrant de cette pathologie.

Comment maintenir l’équilibre hydroélectrolytique ?

Pour maintenir l’équilibre hydroélectrolytique, il est fondamental d’assurer, tout d’abord, un apport suffisant en eau. Attendre d’avoir soif n’est pas nécessaire pour consommer de l’eau. En effet, ce mécanisme physiologique s’active lorsqu’une perte importante de liquide a déjà eu lieu.

Il est conseillé de boire de petites quantités d’eau fraîche régulièrement, en évitant les boissons gazeuses ou les boissons sucrées. Il est effectivement démontré que la consommation régulière de sucres est nocive pour la santé.

Équilibre hydroélectrolytique : garantir un apport en minéraux

Afin d’améliorer l’apport en minéraux, il est intéressant de saler les aliments un peu plus que d’habitude lorsque l’on pratique un sport dans des conditions chaudes. Cela réduit ainsi le risque d’hyponatrémie. Dans le cas des personnes sédentaires, l’ingestion de sodium doit être ajustée à leurs besoins nutritionnels, et limitée en cas d’hypertension artérielle.

Le mieux est d’envisager un menu varié et équilibré, particulièrement riche en végétaux. Les fruits et les légumes se distinguent effectivement par leur teneur en micronutriments. Pour cette raison, ils fournissent un apport remarquable en minéraux qui prévient les carences.

Enfin, il est nécessaire de garantir un apport quotidien en calcium pour prévenir les problèmes liés à la densité osseuse. A cette fin, la consommation de produits laitiers, de fruits secs ou de poisson bleu peut être augmentée.

Par exemple, les sardines en boîte sont l’un des aliments les plus recommandés pour prévenir l’ostéoporose chez les femmes.

Une femme qui boit de l'eau.

“Les boissons sportives sont conçues pour couvrir les besoins spécifiques des athlètes.”

Assurer l’équilibre hydroélectrolytique pour une bonne santé

Comme nous l’avons mentionné, le maintien d’un bon équilibre hydroélectrolytique est fondamental pour améliorer l’état de santé et prévenir les baisses de performances lors d’une compétition sportive.

Heureusement, il est très simple d’obtenir l’apport des minéraux nécessaires pour l’organisme. Il suffit de suivre les conseils exposés dans cet article. Si vous consommez régulièrement des végétaux, avec des produits laitiers et du poisson bleu, il sera difficile de subir une carence minérale.

Dans tous les cas, si vous souffrez d’une pathologie quelconque, nous vous conseillons de consulter un professionnel. N’oubliez pas que les personnes atteintes d’hypertension, par exemple, ne peuvent pas consommer trop de sel.

  • Grillo A., Salvi L., Coruzzi P., Salvi P., et al., Sodium intake and hypertension. Nutrients, 2019.
  • Weaver CM., Alexander DD., Boushey CJ., Dawson Hughes B., et al., Calcium plus vitamin D supplementation and risk of fractures: an updated meta analysis from the national osteoporosis foundation. Osteoporos Int, 2016. 27 (1): 367-76.
  • Chmielewski J., Carmody JB., Dietary sodium, dietary protassium, and systolic blood pressure in US adolescents. J Clin Hypertens, 2017. 19 (9): 904-909.
  • Malik VS., Li Y., Pan A., Koning LD., et al., Long term consumption of sugar sweetened and artificially sweetened beverages and risk of mortality in US adults. Circulatino, 2019. 139 (18): 2113-2125.
  • Feye, Andrés Santiago Parodi. “Composición de las bebidas deportivas: efectos sobre la hidratación y el rendimiento.” Revista Universitaria de la Educación Física y el Deporte 11 (2018): 45-53.
  • Díaz-Rizo, Valeria, et al. “Factores nutricionales relacionados con osteoporosis.” El Residente 13.1 (2018): 23-30.
  • Llanio, Raimundo. “Balance HÃdrico y ElectrolÃtico.” Revista Cubana de Medicina 1.1 (2019).
  • Henríquez-Palop, Fernando, et al. “La sobrecarga hídrica como biomarcador de insuficiencia cardíaca y fracaso renal agudo.” Nefrología (Madrid) 33.2 (2013): 256-265.