Qu'est-ce que les coliques indiquent pendant la grossesse ?

Les crampes sont un inconfort très courant pendant la grossesse. Cependant, il faut faire attention à leur présentation pour éviter des désagréments majeurs.
Qu'est-ce que les coliques indiquent pendant la grossesse ?
Nelton Abdon Ramos Rojas

Relu et approuvé par le médecin Nelton Abdon Ramos Rojas.

Écrit par Thady Carabaño

Dernière mise à jour : 16 décembre, 2022

Il est normal que les femmes ressentent des crampes pendant la grossesse. Oui, ces douleurs gênantes dans le ventre et l’abdomen font partie de ce que signifie être enceinte. De plus, il est généralement normal que les femmes enceintes s’en préoccupent davantage, en particulier les débutantes. Mais ne vous inquiétez pas, les coliques font partie du processus que subit votre corps.

Maintenant, les coliques peuvent aussi indiquer que quelque chose de délicat se passe. S’ils cessent d’être gênants pour devenir de fortes douleurs, il est indispensable de prévenir voire d’aller chez le médecin pour protéger la santé de la maman et du bébé. Cependant, il n’y a pas lieu de s’inquiéter à l’avance.

Pour savoir ce que les crampes indiquent pendant la grossesse, il est important de comprendre comment votre corps s’adapte à l’émerveillement de créer une nouvelle vie. On vous dit tout ci-dessous. Continuez de lire !

Crampes au premier trimestre de grossesse

Femme souffrant de douleurs abdominales.
L’implantation de l’embryon produit de petites crampes, fréquentes en début de grossesse.

Les crampes au cours du premier trimestre sont très fréquentes et peuvent être intenses. Elles se produisent parce que l’utérus se prépare au développement de l’embryon qui a été implanté.

Elles ressemblent à des crampes menstruelles, et il peut même y avoir de légers saignements, comme le souligne cette étude publiée dans Modern Obstetrics . Les crampes du premier trimestre apparaissent dès les premières semaines et accompagnent généralement la plupart des femmes enceintes.

Quand faut-il prévenir le médecin ?

Le médecin doit toujours être attentif à tout. Il faut cependant le consulter le plus tôt possible lorsque les coliques s’accompagnent de :

  • Perte de petites quantités de sang ou hémorragie.
  • Douleur ou inconfort en urinant.
  • Frissons ou fièvre.
  • nausées.
  • vomissement.
  • vertiges

Vous pourriez être intéressé : Comment gérer les nausées pendant la grossesse

Colique au deuxième trimestre

Femme enceinte souffrante.
La croissance de l’embryon produira un étirement des tissus de soutien, ce qui produit les coliques qui en résultent.

Les coliques du deuxième trimestre sont connues comme des douleurs dans les ligaments ronds, les tissus qui soutiennent l’utérus et s’étirent pour s’adapter au développement du fœtus. La douleur est aiguë et se produit sur un ou les deux côtés de l’abdomen.

Il peut s’agir d’un court pincement qui survient lorsque vous changez de position soudainement ou d’une douleur plus longue après une journée mouvementée. De plus, vous pouvez le sentir lorsque vous toussez ou lorsque vous vous tournez et vous retournez dans votre lit. Et donc cette information de la clinique Mayo le souligne.

Quand faut-il prévenir le médecin ?

Crampes au troisième trimestre de la grossesse

Femme enceinte souffrante.
Au troisième trimestre, de petites contractions peuvent apparaître en préparation au travail.

Au troisième trimestre, le corps commence à se préparer au moment de l’accouchement, ce qui provoque des douleurs et des contractions.

A partir de la 20ème semaine de grossesse, les soi-disant « contractions de Braxton-Hicks » apparaissent. Avant la semaine 37, ces contractions sont irrégulières, peu fréquentes et indolores. Plus tard, elles s’intensifient et c’est un signe que le moment de l’accouchement approche.

Quand faut-il prévenir le médecin ?

  • Les contractions s’accompagnent de douleurs dans le bas du dos.
  • Il y a plus de six contractions par heure (même si elles sont indolores).
  • Il y a des pertes vaginales abondantes ou des saignements.

Coliques pour raisons digestives

Femme enceinte allongée sur le canapé avec inconfort. Colique typique de la grossesse.
Pendant la grossesse, la digestion devient plus lente et plus lourde.

Les hormones et la pression que l’utérus en croissance exerce sur l’estomac et les intestins ralentissent la digestion. Par conséquent, il est normal que les femmes enceintes aient des gaz, des ballonnements ou de la constipation, et que cela génère des coliques, comme le souligne cette information publiée dans Nursing Research and Education .

Pour éviter ce type de coliques pendant la grossesse, il faut faire attention à son alimentation. En ce sens, nous vous laissons les recommandations suivantes :

  • Limitez, dans la mesure du possible, la consommation d’aliments tels que le chou et les légumineuses connus, car ils ont tendance à produire des gaz.
  • Évitez de consommer des boissons ou des aliments contenant des édulcorants artificiels.
  • Il est conseillé de manger des fruits et légumes cuits, de boire suffisamment d’eau et de maintenir une routine d’exercice léger.
  • Limitez la consommation de glucides et de graisses.
  • Mangez lentement et mastiquez bien pour faciliter la digestion.
  • Essayez d’être régulier aux heures de repas. Il est même préférable de manger plusieurs petits repas par jour.

Que faire des coliques pendant la grossesse ?

  • Détendez-vous, ralentissez et ne pensez pas à la douleur. Souvent, la tension et la nervosité augmentent la sensation de douleur.
  • Soignez votre posture et évitez les changements brusques de position.
  • Massez doucement la zone affectée avec le bout de vos doigts. En outre, vous pouvez réchauffer la zone avec un sac d’eau chaude ou prendre un bain.
  • Marchez, mais sans aller trop loin.
  • Portez une ceinture de maternité. Elles aident à soutenir les ligaments ronds, ce qui, pour de nombreuses femmes enceintes, est le soulagement dont elles ont besoin.

À propos des coliques pendant la grossesse, rappelez-vous…

Les crampes pendant la grossesse sont normales, mais en cas de douleur intense qui ne s’atténue pas ou qui s’accompagne de saignements abondants et d’autres symptômes, n’hésitez pas à appeler votre médecin.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les coliques menstruelles : 4 remèdes naturels
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les coliques menstruelles : 4 remèdes naturels

Si vous souffrez de coliques menstruelles, nous vous conseillons de tester les quatre infusions ci-dessous pour soulager la douleur.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.