Qu'est-ce que l'hormonothérapie ?

Si une personne est diagnostiquée d'un certain type de cancer qui possède des récepteurs hormonaux positifs, elle pourra être traitée avec une hormonothérapie. Comment fonctionne ce traitement ? Quels sont ses effets secondaires ?
Qu'est-ce que l'hormonothérapie ?

Dernière mise à jour : 27 mai, 2021

Pour parler de l’hormonothérapie, il est important de plonger dans l’une des maladies les plus redoutées aujourd’hui : le cancer. Le cancer englobe un ensemble de maladies très complexes et différentes entre elles. Chaque type de cancer a ses propres caractéristiques, son évolution et son traitement.

En fonction du type de cancer, les cellules cancérigènes répondront différemment aux stimuli hormonaux produits par notre corps. Ces hormones stimulent la croissance et la prolifération du cancer. Par conséquent, il est nécessaire de bloquer le stimulus des cellules cancérigènes en utilisant des traitements comme l’hormonothérapie.

Qu’est-ce que l’hormonothérapie ?

L’hormonothérapie est un type de traitement systémique contre le cancer. Les traitements systémiques sont ceux qui s’administrent et voyagent à travers le flux sanguin, en atteignant et en affectant toutes les cellules du corps et pas seulement les cellules cancérigènes.

La principale caractéristique de l’hormonothérapie est qu’elle est destinée à diminuer ou à bloquer l’action de certaines hormones, en diminuant la vitesse ou en freinant la croissance et la division des cellules malignes.

Une femme avec un cancer.

Quand a-t-on recours à l’hormonothérapie ?

Les personnes atteintes d’un cancer sont soumises à un grand nombre d’examens pour réussir à déterminer le type de cancer qu’elles ont. Si une personne est diagnostiquée avec un type de cancer qui possède des récepteurs hormonaux positifs, elle pourra être candidate au traitement par hormonothérapie. Les cancers les plus habituels avec des récepteurs hormonaux positifs sont le cancer du sein et le cancer de la prostate.

Hormonothérapie et cancer du sein

Quand nous parlons spécifiquement du cancer du sein avec des récepteurs hormonaux positifs, le plus probable est que nous parlions d’un type de cancer du sein qui répond au stimulus d’une hormone, l’œstrogène.

Le cancer du sein avec des récepteurs hormonaux positifs pour l’œstrogène constitue 80 % des cas de cancer du sein dans le monde.

L’œstrogène est une hormone produite de façon naturelle par les ovaires féminins, la glande surrénale et le tissu gras. Cette hormone se charge du développement des caractéristiques physiques secondaires de la femme et de l’apparition des règles.

L’hormonothérapie dans le cancer du sein a pour but de réduire la taille de la tumeur, de diminuer le risque d’apparition du cancer après la guérison et d’aider à réduire le rythme de croissance du cancer du sein à un stade avancé.

Les médicaments utilisés dans l’hormonothérapie pour le cancer du sein atteignent leurs objectifs à travers les mécanismes suivants :

  • Diminution de la quantité d’œstrogènes dans le corps.
  • Blocage de l’action de l’œstrogène sur les cellules.

Étant donné que l’hormonothérapie dans le cancer du sein est destinée à agir sur l’œstrogène, ce traitement est aussi connu sous le nom de thérapie anti-œstrogénique. 

Hormonothérapie et cancer de la prostate

De son côté, le cancer de la prostate répond au stimulus d’autres hormones, les androgènes. Ces hormones, tout comme l’œstrogène chez les femmes, jouent un rôle important dans le développement des caractéristiques sexuelles secondaires de l’homme.

Contrairement au cancer du sein, pour le cancer de la prostate, la détermination des récepteurs de surface hormonaux n’est pas nécessaire. La majorité des tumeurs de la prostate ont des récepteurs d’hormones androgéniques.

L’hormonothérapie dans le cancer de la prostate aura pour but de réduire la production de testostérone, à laquelle on parviendra à travers une castration chimique ou chirurgicale ou le blocage du récepteur androgénique que possèdent les cellules tumorales dans le cancer de la prostate.

Effets secondaires de l’hormonothérapie

Quand les personnes sont soumises à une hormonothérapie, elles peuvent connaître des effets secondaires liés à la diminution ou à l’absence d’une hormone en particulier.

Dans le cas des femmes avec un cancer du sein qui reçoivent une hormonothérapie, ces dernières peuvent s’attendre à :

  • Des bouffées de chaleur.
  • Des sueurs nocturnes.
  • Une sécheresse vaginale.
  • Une diminution du désir sexuel.
  • Des changements d’humeur.
  • De l’ostéoporose.

Dans le cas des hommes :

  • Une diminution du désir sexuel.
  • Une impuissance sexuelle.
  • De l’ostéoporose.
  • Une baisse de la masse musculaire et un manque de force physique.
  • Une augmentation du cholestérol dans le sang.
  • Du diabète.
  • Une prise de poids.
  • Des changements d’humeur.
  • De la fatigue.
  • Une gynécomastie (croissance des seins).

Pour conclure

L’hormonothérapie est une option thérapeutique qui s’emploie fréquemment contre le cancer du sein et de la prostate, car ce sont des formes de la maladie qui se caractérisent par des récepteurs hormonaux positifs. Ses avantages et inconvénients doivent être évalués par un médecin ou oncologue.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les fonctions des hormones sexuelles ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quelles sont les fonctions des hormones sexuelles ?

Au-delà du contrôle du développement des caractères secondaires, les fonctions des hormones sexuelles sont multiples. Découvrez-en plus dans cet ar...